SteFamille-600x200

Trois rencontres d'une très grande richesse...

- Le 7 mars, à la Maison Saint Jacques, Loïc Bondu de l'Aide à l’Église en Détresse (AED) est venu nous parler du rôle et des actions de l'AED dans le monde. Et il nous a aussi ouvert les yeux sur une réalité que l'on ne soupçonnait pas : la vie difficile des chrétiens dans la très riche péninsule arabique. Et pourtant, c'est dans ces états qu'il y a la plus grande croissance de présence chrétienne dans le monde.

- Le 20 mars, à la salle paroissiale Sainte Thérèse, Marie Salesses nous a présenté le dernier film de l'Arche, film magnifique plein de tendresse et d'émotion, suivi du témoignage de membres de la communauté de Nay.

- Le 3 avril, à la salle paroissiale de l'église Saint Jean Baptiste, l'un des partenaires du CCFD-Terre Solidaire nous a parlé des actions au Burundi avec une association très dynamique, le REJA, qui œuvre pour la Paix. Trois témoins locaux ont aussi témoigné de leurs actions.


 

Le 7 mars M. Loïc Bondu, responsable Ouest de l'AED France est venu, à la Maison Saint Jacques, nous partager ce que vivent les chrétiens dans certains pays du monde et comment l'AED leur vient en aide. Une conférence au titre imagé : « Le puits, la moto et l'église : vies chrétiennes aux quatre coins du monde »

A travers quelques petits films et quelques photos, retrouvez ces vies chrétiennes, souvent pleines d'espérance malgré les difficultés, et les projets de l'AED pour les accompagner, ainsi que des témoignages de prêtres et d'évêques des Emirats... beaucoup de chrétiens et peu d'églises !

Cliquez sur la photo :

Dubaï : une paroisse de 6000 enfants



Plan de la page :

L'Arche ?
Sa charte
Son Histoire
Vie en communauté
Spiritualité
Quelques images du beau film présenté par Marie.
La communauté de Nay

L'Arche, qu'est-ce que c'est ?

L’Arche, ce sont des lieux où vivent et travaillent ensemble des personnes adultes en situation de handicap mental et ceux qui les accompagnent, les « assistants » salariés ou volontaires dans le cadre du service civique.

Ces communautés, qui relèvent du secteur médico-social, proposent d’associer tous leurs membres dans des relations interpersonnelles qui dépassent la seule relation d’aide. A L’Arche , on cherche à « vivre avec » les personnes ayant un handicap, plutôt qu’à « faire pour » elles.

Chaque communauté de L'Arche est fondée sur trois dimensions : la dimension communautaire, la dimension professionnelle et la dimension spirituelle.

Pour en savoir plus, cliquer sur la photo suivante :

Sa Charte :

« Toute personne, quels que soient ses dons ou ses limites,
partage une humanité commune.
Elle a une valeur unique et sacrée
et possède une égale dignité et les mêmes droits. »

Son histoire :

- L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental, Raphaël Simi et Philippe Seux, vivant alors dans une institution psychiatrique. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux  dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure…

Pour en savoir plus, cliquer sur la photo suivante :

« De quoi avons-nous le plus besoin au monde ?
Ce n’est pas d’être normal,
mais d’être aimé et que quelqu’un croie en nous… »

« L'amour, ce n'est pas faire des choses extraordinaires, héroïques,
mais de faire des choses ordinaires avec tendresse. »



Jean Vanier
Fondateur de L’Arche

- 2013 : vidéo avec Jean-Jacques Goldman, dans « Je te donne »,
pour faire connaitre l'Arche et pour la campagne de dons.

- 2014 : les 50 ans de l'Arche avec 7000 personnes à Paris.

Vie en communauté :

Lieu de la fête et du pardon

« Le fondement de l’aide aux personnes plus faibles
est dans l’amitié qui grandit entre nous. »

« Nous sommes appelés à être en communion,
à nous pardonner les uns les autres,
à nous servir les uns les autres,
et à découvrir que nous sommes appelés à marcher ensemble. »

Jean Vanier

Pour en savoir plus, cliquer sur la photo suivante :

Au fil de notre quotidien partagé, certaines questions doivent être particulièrement travaillées par les personnes handicapées et par les assistants ainsi que par les instances de direction et les administrateurs. Des groupes de travail se mettent en route à différents niveaux, éclairés par l’avis de professionnels du monde médico-social.

Pour en savoir plus, cliquer sur la photo suivante :

« On essaye d’aimer la vie avec le handicap qu’on a. »

Paul, de L’Arche au Québec

Spiritualité :

« Quelle que soit notre religion,
nous pouvons être transformés par nos relations avec ceux qui sont faibles ;
ils apportent l'unité et la paix de nos communautés.
Il en va de même pour les membres de L'Arche, qui viennent à nous sans la foi,
mais qui découvrent ici qu'ils croient en la vie, en la croissance,
et qu'ils croient dans les gens...»

Jean Vanier

Pour en savoir plus, cliquer sur la photo suivante :

Quelques images du film présenté par Marie :

Ce 20 mars, à Sainte Thérèse, pendant le temps du Carême, réflexion à partir d'un film magnifique plein de tendresse et d'émotion : pas de discours, mais des titres et des actions, des attitudes, des gestes, des visages, des regards, des sourires, des rires...

En voici quelques uns pris pendant le film (qui ne peux être mis sur le site actuellement)

 

 

 

 

 

 

Ensemble ça m'ARCHE !

La communauté de Nay :

Son projet : la fondation d’une nouvelle communauté de L'Arche dans les Pyrénées Atlantiques. L'Arche, c'est sous un même toit, une vie partagée entre des personnes handicapées mentales et des assistants salariés et jeunes volontaires de Service Civique qui les accompagnent.

Le projet en bref

  • Réhabiliter et agrandir deux maisons à Nay pour accueillir des adultes ayant un handicap mental
  • Développer des liens d'amitié avec les personnes de la maison de retraite voisine
  • Sur la côte, un autre projet est à l’étude pour répondre aux mêmes attentes

Un projet au cœur de cette petite ville, afin que ses membres puissent s'intégrer et être autonome dans des domaines comme les courses, la cuisine...

L'équipe porteuse du projet

pour vivre ensemble

Pour en parler, une animatrice de la communauté de Nay avait accompagné Marie. Elle nous a partagé, avec enthousiasme, son bonheur de vivre avec ces adultes handicapés, dont deux d'entre eux étaient présents.

Pour en savoir plus et/ou apporter votre aide, cliquer sur PROJET DE NAY


 

Tenant compte du contexte social et politique en France,
le thème retenu pour « Vivre le Carême 2017 » par le CCFD-Terre Solidaire est :


« Citoyens responsables,

transformons la clameur du monde en Espérance »

Cliquer sur la photo pour en savoir plus sur les actions mises en œuvre au Burundi, en particulier,
mais aussi localement, pour construire la PAIX car :

« ... C'est intéressant de voir comment, ici, des gens, tout près de nous, s'engagent pour faire des petits pas et construire un "vivre ensemble"... »