Après le magnifique spectacle « Laudato Si, la maison commune », le MEJ a voulu inviter ses jeunes à voir comment vivre concrètement ces belles paroles de l'encyclique du pape François qu'ils ont essayé de faire passer dans le spectacle.

Deux temps :
- La conférence de la famille Zéro Déchet le samedi soir
- le dimanche après-midi avec des « travaux pratiques » pour appliquer les idées transmises

 


 

 

Mais qui est cette famille Zéro Déchet ?

Pourquoi a-t-elle décidé d'agir ?

ZE PAPA JÉRÉMIE a voulu faire quelque chose pour la Maison Commune, mot qu'il aime bien : 
« Je suis prof d'histoire-géo et animateur, j'ai un B.A.F.A. J'amenais beaucoup les jeunes découvrir l'environnement et après, j'ai géré des centres d'éducation à l'environnement pendant longtemps, j'ai travaillé dans le Vercors... et j'amenais les enfants faire des traces, des empreintes de castor, de chevreuil, etc... faire des vivariums à la rivière, je leur expliquais ce qu'était la fragilité, la beauté de tout ça.
Et surtout, j'étais passionné de glisse, passionné de snowboard et de surf... et je me suis retrouvé dans des milieux extraordinaires à 3, 4000 mètres d'altitude, et chaque fois j'ai vu, j'ai vu... les déchets de l'environnement ; c'est pour ça que j'ai commencé à travailler pour des associations. On a créé en 2001, avec une bande de snowboardeurs, "Mountain Riders" pour ramasser les déchets à la montagne, sur le modèle de "Surf Rider" qui les ramasse à la plage. En France, il y a 6 000 000 journées-skieurs, chaque année, dans les Pyrénées et les Alpes... Imaginez, à la fonte des neiges, la catastrophe qu'on découvre sur les pistes de ski, sur les bords des rivières, en bas des immeubles, etc... On a commencé comme ça en ramassant les déchets sur les pistes au printemps, et on a essayé de travailler pour rendre ces stations plus durables : bilan carbone des stations de ski, travail sur l'eau, etc... c'est-à-dire faire évoluer ces stations vers plus de développement durable.
On était aussi partenaire de la "Fondation Nicolas-Hulot"... et puis, j'ai connu 2004 avec Al Gore qui montre, dans le documentaire « Une vérité qui dérange », les effets dramatiques du réchauffement climatique sur la planète. J'ai connu le "Pacte écologique" de la "Fondation Nicolas-Hulot", en 2006, qui avait débouché sur les "Grenelles de l'environnement, de la mer" : c'était la première fois que les institutions, les entreprises et les O.N.G. se retrouvaient autour de la même table !
En 2007-2008, tous ces écrits, il fallait les déterrer, les réviser, les actualiser et les appliquer. J'ai connu tout ça ainsi que "Action contre la Faim", "Du Flocon à la Vague" avec qui, pendant trois ans, ici à Hélioparc, on a créé "L'empreinte H2O" et "L'empreinte sur l'eau" pour les enfants ; et puis, on partait du Pic du Midi à Biarritz pour faire des ateliers pédagogiques. Avec "Surf Rider" on voit la plage !... Une partie des déchets circule avec le cycle de l'eau... l'eau qui est indispensable à la vie de la planète.

 


Famille Zéro Déchet-1-Présentation par Chr-Sa-64

Le cycle de l'eau

Exemple : on a trouvé 30 000 mégots sous un télésiège de 10 pylônes, or là, c'est le début du cycle de l'eau ; la neige qui fond, va dans le torrent... puis dans la rivière, le fleuve qui passe dans les grandes villes, se chargeant d'une multitude d'autres déchets... et tout ça va aller jusqu'à l'océan qui est la grande poubelle de la planète. 200 kg de déchets arrivent, chaque seconde, dans l'océan, et essentiellement le plastique qui est un fléau.
Une partie va aller dans les fonds marins... et va étouffer l'écosystème qui est au fond.
Une partie va arriver sue la plage.
Et une partie va circuler avec les grands courants océaniques qui régulent le climat sur terre.
ces déchets-là vont se regrouper à plusieurs endroits, et le plus grand de ces endroits fait 1/3 de l'Europe, avec essentiellement du plastique.

Le plastique va se dégrader, faire de petites particules... et même des nanos particules que l'on ne pourra pas récupérer, et qui vont rentrer dans la chaîne alimentaire durablement, et dans tout ce que l'on va consommer. On estime à 50 millions le nombre de morceaux de plastique dans l'océan ; il y a plus de plastique que d'étoiles dans le ciel. Donc LE PLASTIQUE, IL FAUT S'EN PASSER !
Une partie va être ingérée par les animaux. Un million d'oiseaux meurent chaque année à cause du plastique : dans cet estomac, on voit un briquet, un bouchon d'eau minérale, on peut y trouver des brosses à dent, des balles de golf, etc... Une partie est ingérée par les grands mammifères marins, dauphins..., 100 000 meurent chaque année à cause du plastique... »


Famille Zéro Déchet-2-Circuit de l'eau par Chr-Sa-64

Que fait-on des déchets ?


A gauche : une rue de Bombay !

Soit on les brûle, soit on les enfouit en faisant un drain par lequel coule un jus !!!
Seulement 20% des déchets sont recyclables en Europe.

De plus il y a les déchets visibles, et les déchets invisibles, la grande partie de l'iceberg des déchets, qui viennent essentiellement de la production.

 

Alors personnellement, en plus du nettoyage des déchets laissés par négligence dans la nature,
comment réduire les déchets, et tout ce qui ne se recycle pas ?

La famille a commencé par regarder le contenu de sa poubelle pour voir tout ce qui était inutile, tout ce dont ils auraient pu se passer : les emballages, ce qui vient d'ailleurs (comme la Chine, la grande usine du monde aujourd'hui), ce qui n'est pas réparable...

Les changements d'attitude ont demandé du temps et ce n'est que petit à petit que la famille a réussi à réduire considérablement la poubelle des déchets non recyclables : après la poubelle "Martine" (1 pour 6 mois), ils sont arrivés à la poubelle "Bob" (1 pour 5 mois)... pour 4 personnes et 2 poilus !!!

Les Bénéfices du ZD

Nous protégeons l'environnement
Nous dépensons moins
Nous mangeons Bio, local et suivant la saison
Nous protégeons notre santé
Nous sommes mentalement mieux

CONCLUSION

L'après-midi du lendemain, chacun a essayé de mettre les conseils en pratique et, en particulier, de FAIRE SOI-MÊME pour remplacer certains achats : le goûter, les cadeaux où le fait-main fait toujours plaisir...

 


 Dans le parc de l'Immaculée Conception, une après-midi studieuse mais joyeuse !

Un atelier qui a eu beaucoup de succès : l'apprentissage de la couture
pour faire de beaux cadeaux aux amies

 

De même, l'atelier pour faire de bons goûters n'a pas désempli,
et chacun a apprécié le bon "pain perdu" et la boisson

Quant à certains enfants, ils n'avaient peut-être jamais vu un moulin à café !

L'atelier loisirs pour les enfants : jeux, peinture...

Il y avait aussi l'atelier réparation pour les vélos

 

L'atelier pour fabriquer des produits d'entretiens efficaces et écologiques

 

et celui pour fabriquer, par exemple son dentifrice

 

Et puis d'autres ateliers plus divers ou des stands d'information

Fabrication d'éponges à partir de chaussettes usées

Boutures

Tri sélectif

Compost

Une après-midi bien remplie ! Merci aux animateurs des ateliers : adultes et grands jeunes.