SteFamille-600x200

 

Cérémonie de Béatification

Mgr Paul Desfarges, archevêque d’Alger : ... Cette béatification n’est pas une cérémonie entre chrétiens. C’est une cérémonie de chrétiens avec nos frères et sœurs musulmans pour honorer le vivre-ensemble en paix. C’est comme cela que nous devons avancer. Les victimes chrétiennes seront associées aux 114 imams qui avaient refusé de cautionner la violence pendant la décennie noire. Pendant la guerre civile, il y eut aussi un certain nombre de journalistes, d’écrivains, d’artistes, de pères et de mères de familles qui ont désobéi aux groupes armés. Certains ont été fidèles à leur foi, à leur conscience, à leur amour du pays et ils en sont malheureusement morts. Nous ne pouvons pas honorer nos martyrs sans prendre tous les autres dans nos prières, nos louanges ou nos actions de grâce...

A gauche : le nouvel évêque d'Oran, Mgr Jean-Paul Vesco, prieur provincial en France des dominicains
A droite : le Cardinal Giovanni Angelo Becciu, préfet de la Congrégation de la cause des saints
(chargée au Vatican de l’ensemble des processus de béatification et canonisation)

Texte du Pape François

Chers frères et sœurs,

Ce samedi 8 décembre, l’Eglise en Algérie célèbre dans la joie la béatification de dix-neuf religieux et religieuses martyrs. Je m’associe à votre action de grâce pour ces vies totalement données par amour de Dieu, du pays et de tous ses habitants dont vous partagez l’humble quotidien dans un esprit de fraternité, d’amitié, de service. Recevez ici mes encouragements fraternels pour que cette célébration aide à panser les blessures du passé et crée une dynamique nouvelle de la rencontre et du vivre ensemble à la suite de nos bienheureux.

Je suis très reconnaissant à Monsieur le président de la République algérienne démocratique et populaire, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, et à ses collaborateurs, d’avoir facilité la célébration en terre algérienne de la béatification de Mgr Pierre Claverie et de ses dix-huit compagnons et compagnes, martyrs du plus grand amour. Je veux ainsi exprimer toute mon affection pour le peuple algérien qui a connu de grandes souffrances durant la crise de société dont il a été victime dans les dernières années du siècle passé.

En faisant mémoire de la mort en Algérie de ces dix-neuf victimes chrétiennes, les catholiques d’Algérie et du monde veulent célébrer la fidélité de ces martyrs au projet de Paix que Dieu inspire à tous les hommes. Ils veulent, en même temps, prendre dans leur prière tous les fils et filles de l’Algérie qui ont été, comme eux, victimes de la même violence pour avoir vécu, avec fidélité et respect de l’autre, leurs devoirs de croyants et de citoyens sur cette terre bénie. C’est pour eux aussi que nous adressons notre prière et exprimons notre hommage reconnaissant.

L’Église catholique en Algérie se sait l’héritière, avec toute la nation algérienne, du grand message d’amour proposé par l’un des nombreux maîtres spirituels de votre terre, saint Augustin d’Hippone. Elle désire servir ce même message, en ces temps où tous les peuples cherchent à faire progresser leur aspiration à «vivre ensemble dans la paix».

Par la béatification de nos dix-neuf frères et sœurs, l’Église veut témoigner de son désir de continuer d’œuvrer pour le dialogue, la concorde et l’amitié. Nous croyons que cet événement inédit dans votre pays dessinera un grand signe de fraternité dans le ciel algérien à destination du monde entier.

Nous sommes heureux que cette célébration puisse se vivre dans un sanctuaire dédié à la Vierge Marie qui est particulièrement présente dans nos deux traditions religieuses. Que le regard maternel de la Bienheureuse Vierge Marie, pleine de grâce, toute belle et toute pure, vous protège et vous garde.

(Texte à imprimer)