SteFamille-600x200

Prier Sainte Thérèse et ses parents

Entre la fête de Sainte Thérèse, le 1er octobre, et la canonisation des ses parents Louis et Zélie Martin, le 18 octobre 2015, la Communauté des Béatitudes de Nay nous a invités à ce temps de prière suivi de l’Eucharistie.

« Je passerai mon ciel à faire du bien sur la terre », déclarait, peu avant sa mort, Thérèse de l’Enfant-Jésus. [...] Vous verrez, ce sera comme une pluie de roses.* » En 1992, la Communauté des Béatitudes prend l’image au pied de la lettre : lors de la première session qu’elle organise à Lisieux, la communauté prévoit une veillée d’intercession dans la basilique. Les participants sont alors invités à écrire une « lettre de demande » à Thérèse, tandis que du haut de la coupole, sont déversés sur l’assemblée des milliers de pétales de roses. Une démarche originale et audacieuse, à l’image de la plus grande sainte des temps modernes. Une façon convaincante aussi de dire à ceux qui demandent : « Ayez confiance ! »

L’expérience fait école et se répand ; les unes après les autres, les maisons de la Communauté des Béatitudes mettent en place des soirées Pétales de roses. Aujourd’hui, elles existent dans le monde entier : France, mais aussi Allemagne, Italie, République Tchèque, Nouvelle Calédonie, Nouvelle Zélande, Hong-Kong...


La Communauté de Nay : « Vivons un temps spirituel autour de notre Dieu, à l'école de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, celle que l'on surnomme la "Petite Thérèse" et entrons dans cette confiance et cet abandon en Dieu !
Demandons-lui son intercession en faveur des intentions qui nous tiennent tellement à cœur. Elle a promis de passer son ciel à faire du bien sur la terre ! Alors n'hésitons pas ! »

Pendant cette veillée de prière, accompagné par des chants sur des paroles de la "Petite Thérèse", chacun lui a écrit une lettre, lui demandant des intentions précises, et s’engageant à réciter un trentain pour porter toutes les intentions dans la prière.
La lettre a été ensuite mise dans une enveloppe à sa propre adresse (afin qu’elle soit retournée à son propriétaire un an plus tard pour constater les exaucements), et déposée au pied du Saint Sacrement.

 



Pour les enfants, il y a eu un temps privilégié pour les aider à rédiger leur lettre

   

   

Cette veillée s'est terminée par la messe.

Voir sur KTO la canonisation de Louis et Zélie Martin :