SteFamille-600x200

Goûter la joie du Pardon...

Le Pape a invité l’Église du monde entier à ouvrir vendredi et samedi toutes les églises durant 24 heures, afin de goûter à la joie du pardon dans le sacrement de la réconciliation.

« Ce sera la fête du pardon, a souligné le Pape dimanche au terme de l'Angélus, elle aura lieu en de nombreux diocèses et paroisses du monde. Le pardon que nous offre le Seigneur doit être fêté, comme l'a fait le père de la parabole du fils prodigue, qui lors du retour de son fils à la maison a fait la fête, en pardonnant tous ses péchés. Ce sera la fête du pardon.» Pape François (Voir, en fin de page, son homélie du 4 mars)

Une fête déjà vécue pendant deux ans sur la paroisse, et qui s'est généralisée sur le Doyenné Pau-Ville, en l'église Saint Jacques.

Pendant 24 heures, nuit et jour, chacun pouvait rencontrer un prêtre pour recevoir le sacrement du Pardon - c'est-à-dire accueillir l'Amour de Dieu dans notre vie - ou pour réfléchir avec lui sous le regard du Seigneur. Chacun pouvait aussi approfondir ou découvrir le sens de ce Pardon de Dieu, grâce aux espaces "revues", "textes bibliques" et "vidéo" (quand le son n'a pas fait défaut)

Ces 24 heures ont été aussi un temps privilégié pour prier pendant les différents offices : les Laudes, sexte, les Vêpres, les Complies... ou devant le Saint Sacrement : se trouver devant le « Pain Consacré » comme devant le Christ lui-même, accepter le face à face avec Dieu ; et puis prier pour le monde entier puisque le pain a été consacré pour « la gloire de Dieu et le salut du monde »

Dans l'espace "Silence", au pied de la croix de bois, une autre invitation :
Faire silence pour
- y retrouver la présence de Dieu en soi, lui parler, lui confier ses soucis, ses joies. Vivre un cœur à cœur avec lui. Se reposer en lui, lui consacrer un peu de temps pour y trouver et goûter sa Paix.
- y allumer une bougie pour que la prière au Seigneur soit lumière dans notre vie.
- y écrire une prière...

Pendant ces 24 heures, la croix de bois a fleuri de tous ces cris de détresse, de joie, d'amour...

Un autre espace important était là pour une invitation peut-être plus difficile... L'espace "Lettre de Pardon" : demander pardon ou offrir son pardon à quelqu'un. Une démarche pour un nouveau départ, un moyen de retrouver l'Amour de Dieu en soi et de le faire vivre...

« C'est le verbe Pardonner qui fait vivre le verbe Aimer »

 

Ce même jour, notre pape François prononçait une homélie
lors de la célébration de la pénitence
rite pour la réconciliation de plusieurs pénitents
avec la confession et l'absolution individuelle.

« ... Aujourd’hui plus que jamais, surtout nous les pasteurs, nous sommes aussi appelés à écouter le cri, peut-être caché, de tous ceux qui désirent rencontrer le Seigneur...

Que nos paroles soient celles des disciples qui, répétant les expressions mêmes de Jésus, disent à Bartimée : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle » (v. 49). Nous sommes envoyés pour infuser du courage, pour soutenir et conduire à Jésus. Notre ministère est celui de l’accompagnement, pour que la rencontre avec le Seigneur soit personnelle, intime, et pour que le cœur puisse s’ouvrir sincèrement et sans crainte au Sauveur... »

Texte complet