SteFamille-600x200
Quel bonheur chaque année de vivre ce temps fort de la la foi, le plus important de tous, car il donne sens à tout ce que l'on vit en révélant l'immensité de l'amour de Dieu qui s'est incarné pour nous sauver et nous donner sa vie.

Quel bonheur aussi de voir renaitre par le baptême Corinne, Clarisse, Marie, Armand, Christian et Franck ! Ce qu'ils sont est un très beau témoignage de foi, continuons de les accompagner avec nos prières.

 Liturgie de la Lumière

Une éclaircie entre deux averses et le feu peut illuminer la nuit.

Frères et sœurs bienaimés, en cette nuit très Sainte, l’Eglise nous invite à célébrer la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ.
Alors que le jour est tombé et que la nuit nous enveloppe, nous sommes rassemblés pour veiller et prier. Comme des guetteurs qui attendent la venue du jour, nous veillons pour accueillir la lumière du Christ que Dieu a relevé d’entre les morts. Cette lumière du Christ est symbolisée par le cierge pascal que nous allumerons au feu nouveau. La flamme de ce cierge illuminera la nuit. Nous nous la transmettrons également les uns aux autres afin que le Christ soit lumière sur notre route quotidienne.
Puisse cette veillée pascale fortifier notre foi et soutenir notre espérance dans le Christ, avec qui nous sommes établis dans une communion de vie et d’amour de Dieu.

Seigneur notre Dieu, par ton Fils qui est la lumière du monde tu as donné aux hommes la clarté de ta lumière ; daigne bénir (†) cette flamme qui brille dans la nuit ; accorde-nous durant ces fêtes pascales, d’être enflammés d’un si grand désir du ciel que nous puissions parvenir, avec un cœur pur, aux fêtes de l’éternelle lumière. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Que la lumière du Christ, ressuscitant dans la gloire, dissipe les ténèbres de notre cœur et de notre esprit.

 

Chant de l'Exultet à la lumière des cierges (Extrait) :

3- Voici maintenant la victoire, voici la liberté pour tous les peuples,
Le Christ ressuscité triomphe de la mort ! Ô nuit qui nous rend la lumière,
Ô nuit qui vit dans sa Gloire, le Christ Seigneur !

« NOUS TE LOUONS, SPLENDEUR DU PÈRE, JÉSUS, FILS DE DIEU ! »

4- Amour infini de notre Père, suprême témoignage de tendresse,
Pour libérer l’esclave, tu as livré le Fils ! Bienheureuse faute de l’homme,
Qui valut au monde en détresse le seul Sauveur !

« NOUS TE LOUONS, SPLENDEUR DU PÈRE, JÉSUS, FILS DE DIEU ! »

5- Victoire qui rassemble ciel et terre, victoire où Dieu se donne un nouveau peuple,
Victoire de l’Amour ; victoire de la Vie ! Ô Père, accueille la flamme
Qui vers toi s’élève en offrande, feu de nos cœurs !

« NOUS TE LOUONS, SPLENDEUR DU PÈRE, JÉSUS, FILS DE DIEU ! »

Liturgie de la Parole

Dans la nuit des origines, l’amour créateur de Dieu fait surgir le premier matin du monde.
Lecture du livre de la Genèse (1, 1-2, 2) :
Récit de la Création du monde : « ... et Dieu vit que cela était bon ! »

Dans la nuit de l’esclavage et de la peur, Dieu n’abandonne pas son peuple.
Il vient faire avec nous le grand passage vers la liberté.

Lecture : livre de l’Exode(14, 15 - 15,1a) : récit de la Pâque avec Moïse  

Cherchez le Seigneur, il est proche ; vous qui avez soif, venez ! Écoutez et vous vivrez !
Lecture du livre d’Isaïe (55, 1-11)

Dieu est fidèle à ses promesses, chantons la Gloire de Dieu qui sauve son peuple.

Notre baptême nous fait communier à la Pâque du Christ : morts au péché, vivons pour Dieu.
Lecture de la lettre de Saint Paul aux Romains (6, 3b-11)

Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu (28, 1-10)

Extrait : Marie-Madeleine, Marie mère de Jacques et Salomé achetèrent des parfums pour aller embaumer le corps de Jésus. Ce sont trois femmes qui se mettent en route les premières, ce sont trois femmes parce que ce sont les femmes qui donnent la vie, et ce matin de Pâque, il s'agit d'une naissance, Jésus naît de la mort !
C'est le grand matin, au lever du soleil, c'est le moment où le monde bascule de la nuit au jour, c'est le passage de la mort à la vie... Si vous vous rappelez de la première lecture, de la Genèse, ça devrait évoquer quelque chose dans vos esprits : lorsque la Bible raconte le récit de la création, Dieu dit « Que la lumière soit et ce fut le premier jour ». Dans cet Évangile, il s'agit d'un nouveau premier jour ; c'est comme si Dieu recommençait la Création du monde, c'est une véritable re-création.

La Résurrection de Jésus, c'est le début d'une nouvelle vie, cela, les trois femmes ne le savent pas encore. Si elles se sont levées de si bonne heure, c'est sans doute pour ne pas être vues, mais aussi pour aller très tôt au cimetière. Elles portent dans leur bras les parfums pour embaumer le corps de Jésus, c'est à un rendez-vous avec un mort que vont ces trois femmes et elles vont trouver un vivant.
Elles s'attendaient à trouver un tombeau fermé, et voilà qu'il est ouvert... Elles se posent la question « Qui va nous rouler la pierre ? », mais à leur surprise, la pierre est déjà roulée ; le tombeau es ouvert, la porte est grande ouverte, c'est-à-dire, il y a un passage, un chemin ouvert entre la mort et la vie : la mort n'est plus une impasse, la mort n'est plus un cul-de-sac, la mort n'est plus la fin de la vie, la mort est un passage, et le passage est grand ouvert !

Ces trois femmes entrent dans le tombeau, la maison du mort est devenue la maison des vivants. Un jeune homme est là, vêtu de blanc, qui les attend, les interpelle. Elles ont peur, il leur dit « N'ayez pas peur, n'ayez plus peur, Jésus n'est plus parmi les morts mais parmi les vivants »... Dehors, il fait soleil !
En méditant ce texte, je me suis rappelé d'un épisode entre Noël et ce texte : les anges qui s'adressaient aux bergers « Soyez sans crainte, voici que je vous annonce une grande nouvelle, une joie pour tous les peuples » Aujourd'hui, cette nuit, le bonheur est arrivé et est donné au monde, c'est le Christ, le Seigneur ! Le signe que je vous donne, c'est que le tombeau est vide, vous trouverez Jésus en Galilée. Quel message formidable d'espérance pour chacun de nous, formidable aussi parce qu'avec le Christ, s'ouvre un monde nouveau !

Liturgie baptismale

Frères et sœurs, implorons la miséricorde de Dieu le Père tout puissant pour Clarisse, Corinne, Marie, Armand, Christian et Franck qui demandent le baptême. C’est lui qui les a appelés et les a conduits jusqu’à ce jour. Qu’il leur accorde la lumière et la force, pour qu’ils s’attachent au Christ de tout leur cœur, et professent la foi de l’Église ; et qu’il leur donne d’être renouvelés par l’Esprit Saint. Nous comptons sur l’appui des Saints que nous invoquons maintenant.

Bénédiction de l'eau

Renonciation au péché et Profession de Foi

Baptême

Remise du vêtement blanc

Chers Clarisse, Corinne, Marie, Armand, Christian et Franck, vous êtes une création nouvelle dans le Christ : vous avez revêtu le Christ. Ce vêtement blanc en est le signe. Puissiez-vous garder intacte votre dignité de fille et de fils de Dieu.

Remise du cierge allumé

Chers Clarisse, Corinne, Marie, Armand, Christian et Franck, vous êtes devenus lumière dans le Christ : marchez toujours comme un enfant de lumière. Demeurez fidèle à la foi de votre baptême. Alors quand viendra le Seigneur, vous pourrez aller à sa rencontre dans son Royaume avec tous les saints du ciel, par Jésus le Christ, notre Seigneur.

Célébration de la Confirmation

Clarisse, Corinne, Marie, Armand, Christian et Franck, vous voilà néophytes ; vous êtes nés à la vie nouvelle ; vous êtes devenus membres du corps du Christ et de son peuple sacerdotal. Maintenant, accueillez l’Esprit Saint qui a été répandu au milieu de nous. Le jour de la Pentecôte, il a été envoyé par le Seigneur sur les Apôtres. Depuis, et jusqu’à aujourd’hui, il a été donné aux baptisés par ces mêmes apôtres et leurs successeurs.
Recevez donc la force du Saint Esprit promise par le Christ. Elle vous rendra plus semblable au Christ. Vous deviendrez un réel témoin de sa mort et de sa résurrection, et vous serez un membre vivant de l’Église. Ainsi grandira le Corps du Christ dans la foi et la charité.

Très chers frères et sœurs, veuillez vous mettre debout. Demandons à Dieu le Père tout puissant de répandre son Esprit Saint sur Clarisse, Corinne, Marie, Armand, Christian et Franck ; qu’il les confirme par l’abondance de ses dons, et qu’il achève par une onction de les rendre semblables au Christ, Fils de Dieu.

Sois marqué(e) de l'Esprit Saint, le don de Dieu.

 

Signatures pour les registres paroissial et diocésain

Nous avons été témoins de ce qui s’est passé ici ce soir ; pour qu’il en reste une trace dans l’Eglise, Clarisse, Corinne, Marie, Armand, Christian et Franck vont maintenant signer avec leur marraine ou parrain le registre des Baptêmes de la paroisse.

  

Aspersion

En souvenir de notre baptême, les prêtres font parmi nous le geste de l’aspersion. En traçant sur nous le signe de la croix qui est la marque de Dieu, nous rappelons qu’avec le Christ, nous sommes devenus les fils d’un même Père.

Liturgie de l'Eucharistie

Prière universelle

En cette nuit très sainte, prions ensemble Dieu notre Père. Et que la grâce de cette Pâque rejaillisse sur tous les peuples de la terre.

Prions pour Clarisse, Corinne, Marie, Armand, Christian et Franck et tous les néophytes de cette nuit pascale. Qu’ils rayonnent de la joie de croire et de vivre dans le Christ.

Prions pour notre paroisse de la Sainte Famille, que chacun de ses membres vive pleinement des grâces reçues dans le sacrement du baptême, de la confirmation et de l’Eucharistie et soit témoin du Christ.

Offertoire

Et maintenant, entrons dans l’offrande que Jésus fait de sa vie au Père et à tous les hommes.

 

Consécration

 

 

Notre Père et geste de paix

Communion

Le Christ, notre agneau pascal, a été immolé. Célébrons donc la fête en partageant le pain de la Pâque, un pain non fermenté : signe de droiture et de vérité, alléluia.

Le grand mystère de l’eucharistie est un trésor, sommet de l’initiation chrétienne et centre de toute vie chrétienne. Clarisse, Corinne, Marie, Armand, Christian et Franck ont communié sous les deux espèces.

 

Que d'émotion, de recueillement mais aussi quelle grande joie
de vivre de tels moments

Un très grand merci à chacun pour avoir accompagné par le chant, la musique et la prière, mais aussi le service (avec nos servants et servantes toujours très dévoués) Clarisse, Corinne, Marie, Armand, Christian et Franck, et un immense merci à eux pour le beau témoignage de foi qu'ils nous ont offert tout au long de leur parcours.

 

Et n'oublions pas tous ceux qui, chaque année, nous émerveillent avec leur talent pour le fleurissement

Et que cette église qui se vide pour partager cette joie à l'extérieur, continue de nous rappeler,
grâce à la forme de sa charpente qui rappelle les mains jointes de Sainte Bernadette en prière,
combien la prière est importante et que les six néophytes en auront besoin.

Ils ont été confiés à la prière de la Communauté des Béatitudes de Nay,
avec les autres catéchumènes du diocèse, mais que notre prière continue de les accompagner.