SteFamille-600x200
PAROISSE SAINTE FAMILLE de PAU

 

Près de l'autel, des cailloux, des branches mortes... le désert !
Car le Carême commence au désert, il nous appelle à nous dépouiller
de tout ce qui nous encombre pour mieux suivre Jésus en allant vers les autres, en aimant.

Soyez les bienvenus dans cette église ! Nous sommes rassemblés ici ce soir pour célébrer un jour exceptionnel appelé « Mercredi des Cendres ». On va voir tout à l'heure pourquoi. Mais dès maintenant, nous savons que c'est pour répondre à un appel du Seigneur. Écoutons d'abord ensemble le chant « Il faut préparer la route au Seigneur »


2017-03-07 Cendres au caté - chants par Chr-Sa-64

Seigneur, nous voici rassemblés avec le désir de marcher à la suite de Jésus pendant 40 jours. Une marche  avec Toi qui nous conduira à cette grande fête de Pâques. Quand on marche, en général on a un bâton, comme les pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Ces bâtons de marche nous rappellent qu'être chrétien demande des efforts. Ces efforts, nous les ferons pendant le Carême. Nous comptons sur ton aide et celle de nos camarades, de nos catéchistes et de nos parents.

Quand on a un caillou dans sa chaussure, est-ce que c'est facile de marcher ? Alors, qu'est-ce qu'on veut faire ? On cherche à enlever ce caillou. Eh bien, c'est pareil dans nos cœurs. Parfois on met des cailloux dans nos cœurs... Et notre cœur est lourd et loin du cœur de Jésus... Des cailloux nous empêchent de marcher vers Jésus...

Et ces cailloux qui empêchent de bien marcher, à l'invitation de Marie, les enfants les ont identifiés...

Colère, jalousie, impatience, querelle avec ma sœur, ne pas aider à la maison, orgueil, égoïsme...

Commentaire de l’Évangile : Faire l'aumône, c'est partager ! Tout au long du Carême, Jésus nous invite à vivre ce partage pour témoigner l'amour de Dieu pour tous les hommes. Ensemble, dans la prière, demandons à Dieu son aide et sa force. Seigneur, toi qui a nourri ton peuple de ta Parole et de ton Pain de Vie, donne-nous ton Esprit de partage.

Suite du commentaire dans la vidéo

 


2017-03-07 Cendres au caté - commentaire de l... par Chr-Sa-64

Le père Ponchaï a béni les cendres faites avec les rameaux de l'année précédente.

Les cendres, c'est gris, ça fait de la poussière, c'est triste, comme nos cœurs quand nous choisissons d'être méchants, égoïstes... Il faut de temps en temps dépoussiérer notre cœur pour y faire apparaitre les couleurs éclatantes de la vie.

Chacun est invité à venir déposer son caillou devant l'autel après avoir reçu les cendres
pour signifier sa volonté de changer pour être plus fidèle à la tendresse de Dieu
« Convertis-toi et crois à l’Évangile »

Nous venons de recevoir les cendres, c'est pour décider de prendre le chemin de Pâques, c'est pour sortir du mal, c'est pour retrouver le feu de l'amour de Dieu, c'est pour ôter de nos cœurs la poussière du péché, c'est pour voir à nouveau notre beau visage d'enfant de Dieu, c'est pour décider de vivre avec le Christ, le Fils de Dieu, qui nous montre le chemin de la Vie.

Seigneur notre Dieu, nous voulons te dire MERCI.
Tu nous as donné ton Fils Jésus. Il nous réconcilie avec Toi.
Nous voulons te demander, Dieu notre Père, un amour plus ardent pour Toi et nos frères,
une vie d'enfants de lumière tout au long de ce Carême qui commence.
Aide-nous à être plus généreux avec ceux qui souffrent, à être attentifs aux autres.
Donne-nous du courage et de la joie pour que nos vies portent ta lumière.

Et comme l'an dernier, les efforts de Carême aideront le village du père Amédée.