SteFamille-600x200

Après les miracles de Lourdes, le Dr. Theillier s'intéresse aux expériences de mort imminente (EMI). Il a d'ailleurs consacré un ouvrage à ce phénomène. Les personnes qui reviennent à la vie après avoir été déclarées cliniquement mortes l'interpellent tout autant que « celles qui ont vécu une guérison miraculeuse ». Pour lui, « c'est du même acabit », affirme-t-il.
« Expérience de mort imminente : un signe du ciel qui nous ouvre à la vie invisible » Patrick Theillier.

Première conférence le 29 novembre :

« De la guérison aux miracles »

Dans le cadre de al Formation Permanente, le Docteur Theillier s'est exprimé sur : « Comment comprendre les miracles ? ». 

Qui est-il et pourquoi ce thème ?

"Lors d'une guérison miraculeuse, la personne est touchée dans tout son être, physique, psychique et spirituel." Le Dr. Patrick Theillier a été durant 11 ans le médecin chargé de valider les guérisons miraculeuses à Lourdes. Une mission hors du commun qu'il a remplie en tant que médecin permanent du bureau médical des sanctuaires de Lourdes.

"Je voyais des miracles tous les jours, quand je dis ça on n'y croit pas mais c'est vrai!", explique-t-il. Par "miracles" il entend "signes de la présence de Dieu". Pendant toutes ces années, c'est environ une personne par semaine qui venait le trouver et lui confier avoir été guérie. Des guérisons qu'il devait authentifier. Toutes les guérisons que la médecine n'explique pas ne sont pas reconnues officiellement par l'Église : des critères très précis ont été énoncés par le Vatican.

Son résumé de la conférence : « L’exemple de la 70ème et dernière miraculée de Lourdes pose une fois de plus la question de comprendre comment on peut guérir ainsi de façon subite, complète, sans convalescence et sans séquelle…
Il faut d’abord bien comprendre ce qu’est un miracle de guérison qui n’est pas seulement une guérison inexpliquée mais une guérison d’origine divine qui touche tout l’être, esprit, âme et corps.       
Ce n’est que dans une approche anthropologique chrétienne que l’on peut comprendre que seule une énergie divine inscrite en l’âme spirituelle peut, en se déployant jusqu’en chacune des cellules d’une personne humaine, opérer une telle guérison que la médecine ne pourra jamais  réaliser. »

 

Deuxième conférence le 20 décembre : les EMI

Dr Patrick Theillier (extraits) :

« ... "Expérience de Mort Imminente" (EMI), je préfère les appeler "Expérience de Vie Imminente" parce que, en effet, c'est un passage, bien sûr par la mort, mais c'est surtout des gens qui reviennent et qui ont vécu une vie tellement extraordinaire qu'ils n'arrivent pas à en parler, mais, si on les écoute, c'est une expérience inoubliable qui les transforme.

Mais d'abord, qu'est-ce que c'est ?
Ce sont des personnes qui ont été déclarées et considérées comme mortes cliniquement, c'est-à-dire arrêt du pouls et de la respiration, et qui sont revenues in-extremis à la vie et qui peuvent témoigner si elles se savent en confiance - c'est jamais évident car elles ont peur de paraître folles - Elles témoignent avoir quitté leur corps et avoir vécu une expérience qui les a happées vers un ailleurs, un au-delà qui ne fait pas partie des catégories bien matérielles dans lesquelles on est enfermé aujourd'hui.
Un autre monde, généralement magnifique, hors du temps et de notre espace, qu'il leur a fallu quitter avec regret le plus souvent pour revenir sur terre. Et, à partir de là, c'est cela qui est intéressant, elles ne voient plus l'existance de la même façon, elles retrouvent un fort regain de vie vers plus d'attention, de présence, de conscience pour les proches, d'amour du prochain, et de l'attrait pour la vie, la considérant comme sacrée. Donc, cet aller-retour réactive leur spiritualité et, sûres qu'il y a une vie après la mort, elles n'ont plus peur de la mort.

Bien trop occupés, nous vivons sur terre comme si on ne devait jamais la quitter ; on se dit : "on verra bien, de toutes façons on ne sait pas ce qu'il y a après, on ne peut le savoir car personne n'en est revenu... et voilà que justement, certains semblent en être revenus !!! [...]

Des constatations qui me paraissent importantes :
Les EMI sont des expériences universelles qui concernent tous les hommes de tous les temps, chez des gens de toutes croyances, de tous niveaux d'instruction, de tous milieux sociaux-culturels, de tous âges...
Les EMI sont plus fréquentes qu'on ne l'imagine, donc on est devant deux hypothèses :
- soit on a des millions de fabulateurs qui inventent et défient ainsi la science,
- soit il faut admettre qui la multiplicité des EMI est un signe... »

Quatre vidéos à écouter :

Sur le plan religieux

(Extraits) :

« ... L’Église est très prudente, comme pour les miracles de Lourdes... Méfiance (en raison des certains courants : New Âge, ésotérisme... ) Jusqu'ici l’Église n'a pas tellement pris ceci au sérieux, on n'en parle pas beaucoup, mis à part quelques évêques dont le nôtre et Michel Aupetit, l'archevêque de Paris...

Or ces phénomènes sont en parfait accord avec l'enseignement de l’Église depuis 2000 ans. L'ensemble de leurs caractéristiques recoupe parfaitement la doctrine chrétienne sur la mort et les fins dernières, qui enseignent l'existence de la vie éternelle, la séparation de l'âme et du corps, l'immortalité de l'âme, l’existence de l'enfer, la communion des saints, un jugement particulier... et l'anthropologie chrétienne peut apporter un début d'explication aux EMI car les EMI apportent la confirmation que l'âme existe... L'âme humaine n'est pas seulement vitale, mais elle est habitée au plus profond par une autre dimension qui permet d'accéder à une autre réalité d'ordre spirituel. Notre âme est ainsi reliée à Dieu, spirituelle, appelée à la vie éternelle et donc immortelle ; on peut dire qu'elle a en elle l'empreinte de son corps. Ce n'est pas le corps qui porte l'âme, mais l'âme qui porte son corps...

Bien sûr, on n'a pas besoin des EMI pour croire, on 'est pas obligé de croire aux miracles de Lourdes, on a besoin que de l’Écriture, de la Tradition et c'est tout, mais ce serait dommage de ne pas prendre en considération des faits qui sont, pour moi, vraiment, des signes actuels... Je crois que c'est un signe de Dieu pour nous les croyants et pour les non-croyants... »

Écoutez ensuite ces deux beaux témoignages :

Celui de Fabienne : ingénieur issue d'une famille où jamais Dieu n'a été évoqué. Non baptisée, elle croyait qu'après la mort c'était le néant... pour elle, seule la matière existait...
Après l'expérience de l'EMI, un ami qui a été dans le même cas lui en parle et lui parle du Christ et de Marie... (suite à écouter)

Celui de Vincent : une vie à 100 à l'heure avec trois métiers: animateur bénévole d'une radio chrétienne le matin, professeur de français et de langues étrangères en Suisse dans la journée, comédien le soir. Il avait l'habitude de demander des comptes à Dieu et n'était pas dans la gratitude... Il défie même Dieu...
Après l'EMI, deux questions : Pourquoi suis-je en vie ? Qu'est-ce que je vais faire de cette 2ème vie qui m'est gratuitement accordée ?... (suite à écouter)