SteFamille-600x200
PAROISSE SAINTE FAMILLE de PAU

Merci à KTO pour tous les témoignages qui suivent et les retransmissions.

Ce lundi 9 août, le père Olivier Maire a été assassiné à Saint-Laurent-sur-Sèvre en Vendée. Il était le supérieur provincial des Missionnaires Montfortains. Cette congrégation est installée près de la tombe de son fondateur, saint Louis-Marie Grignion de Montfort. Dès l’annonce du meurtre du prêtre, Mgr François Jacolin, évêque de Luçon, a exprimé sa « profonde douleur et tristesse suite à l'annonce de l'assassinat du Père Olivier Maire ».

Le Père Olivier Maire, martyr de la charité

« Le Père Olivier Maire est mort victime de sa générosité, en martyr de la charité », a-t-il souligné dans un communiqué. « Il est mort dans la lignée de sa vie, donnée à Dieu et aux autres », à la suite du Christ « qui nous a appris à nous mettre au service des autres, en particulier de ceux qui sont en difficulté ». « On ne va pas vers les autres sans s’exposer », rappelle douloureusement Mgr Jacolin, qui invite à « ne pas polémiquer » sur l’accueil de l’assassin présumé. « Ne jugeons pas, il y a un seul juge qui est notre Sauveur... »
L’évêque s’est rendu auprès de la communauté endeuillée et sous le choc.

« La marque du christianisme, c’est un trop grand amour »

« L’assassinat du Père Maire est un drame affreux. Il aura vécu dans la suite du Christ jusqu’au bout, dans l’accueil inconditionnel de tous », a par ailleurs réagi Mgr Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France, « Que Dieu nous accorde la grâce de le servir toujours et en tous ».

Dans un communiqué, la CEF et la CORREF ont assuré de leurs prières ses parents, ses proches, les Missionnaires Monfortains, la communauté de la basilique Saint Louis-Marie Grignon de Montfort à Saint-Laurent-sur-Sèvres et la famille religieuse montfortaine.

« Marie coulait dans son sang »

Dorothée est une laïque consacrée burundaise, militante de la Sainte-Vierge. Avec deux autres femmes, elle a pour mission de propager la dévotion à la Vierge Marie et vit dans le presbytère de la basilique de Saint-Laurent-sur-Sèvre, depuis 2017. L’installation de cette petite communauté, qui s’occupe de la basilique au quotidien à la demande des Montfortains, est due en partie au père Olivier Maire. Dorothée l’a côtoyé en France, mais aussi lors de sa visite au Burundi en 2007. Elle nous parle de la grande dévotion du prêtre envers la Vierge et des fruits nés de son passage au Burundi.

« La Croix est avant tout un signe de victoire »

Fin connaisseur des écrits du fondateur de sa communauté, le père Olivier Maire a ainsi partagé à la rédaction de KTO combien le pauvre était pour lui le « sacrement de Jésus Christ ». « La Croix est avant tout un signe de victoire », rappelait-il.

L'évêque de Nantes, Mgr Laurent Percerou évoque avoir travaillé ces derniers mois avec le père Olivier Maire et souligne « ses qualités d’écoute, sa bienveillance, son sens de l’Église ». « En accueillant à la Maison des Missionnaires Montfortains de Saint-Laurent-sur-Sèvres Emmanuel Abayisenga, ajoute-t-il dans un communiqué, il a été fidèle à sa consécration religieuse et au fondateur de sa congrégation, Saint-Louis-Marie-Grignon de Montfort, qui, tout au long de sa vie, en sillonnant les routes et les chemins de l’ouest de la France, s’est fait le frère de tous, prêchant la miséricorde de Dieu pour tous ses enfants. Le père Olivier Maire aura été fidèle jusqu’à donner sa vie, que Dieu l’accueille en sa paix. »

Autres témoignages

Mgr Pierre d'Ornellas, archevêque de la province de Rennes, a invité à prier pour la famille montfortaine et pour la famille du prêtre : « Demandons la paix entre tous. Prions pour celui qui a commis cet acte, lui qui est fragile psychiquement et qui est confié à la justice des hommes. »

« Il portait jusque dans les traits de son visage la générosité et l’amour de l’autre », a écrit le président de la République, qui a partagé ses « pensées chaleureuses pour les Montfortains et tous les catholiques de France ». Dès le milieu de journée, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin a affiché son « soutien aux catholiques de notre pays » confirmant par son tweet l’information qui circulait dans les médias. Il s’est rendu sur place ce lundi après-midi. De nombreux élus ont réagi. « Sa mort témoigne de la bonté de ce prêtre que je connaissais bien et dont j’ai pu apprécier la profondeur de la foi », a ainsi écrit Bruno Retailleau, sénateur de la Vendée. 

Veillée de prière du 11 août

Présidée par Mgr François Jacolin, évêque de Luçon, la veillée a été marquée par la méditation de textes de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, le fondateur des Missionnaires Montfortains dont le père Olivier Maire était le provincial.

Célébration des obsèques, le 13 août

En hommage à ce prêtre mélomane, qui jouait de l’orgue, de jeunes musiciens et chanteurs de l’Institut musical de Vendée ont tenu à animer la célébration.