Chaque 1er octobre, les pères de Bétharram célèbrent la Mission par un temps de prière et des témoignages.
Cette été 2018 des jeunes sont partis en  Côte d’Ivoire pour réaliser et vivre un camp chantier. C'est cette belle expérience, vécue avec le frère Émile et d'autres jeunes, dont un groupe de jeunes italiens, qu'ils nous ont partagée.

Revoyons leurs rencontres, leurs joies, leurs découvertes et leur ... transformation en bricoleurs en tous genres !...

Ainsi que le message du pape François pour la Journée Mondiale des Missions


 

Texte intégral ICI

Avec les jeunes, portons l’Évangile à tous

Chers jeunes, avec vous je désire réfléchir sur la mission que Jésus nous a confiée. En m’adressant à vous, j’entends inclure tous les chrétiens, qui vivent dans l’Église l’aventure de leur existence comme enfants de Dieu. Ce qui me pousse à parler à tous, en dialoguant avec vous, c’est la certitude que la foi chrétienne reste toujours jeune quand on s’ouvre à la mission que le Christ nous confie. « La mission renforce la foi », a écrit saint Jean-Paul II, un Pape qui a beaucoup aimé les jeunes et leur a manifesté un grand dévouement.

L’occasion du Synode que nous célébrerons à Rome au mois d’octobre prochain, mois missionnaire, nous offre l’opportunité de mieux comprendre, à la lumière de la foi, ce que le Seigneur Jésus veut vous dire à vous les jeunes et, à travers vous, aux communautés chrétiennes...

La vie est une mission

Chaque homme et chaque femme est une mission, et c’est la raison pour laquelle on vit sur la terre. Etre attirés et être envoyés sont les deux mouvements que notre cœur, surtout quand on est jeune, sent comme des forces intérieures de l’amour qui promettent un avenir et poussent notre existence en avant [...]

Nous vous annonçons Jésus Christ

L’Église, en annonçant ce qu’elle a gratuitement reçu (cf. Mt 10, 8 ; Ac 3, 6), peut partager avec vous les jeunes le chemin et la vérité qui conduisent à donner sens au fait de vivre sur cette terre. Jésus Christ, mort et ressuscité pour nous, s’offre à notre liberté et la provoque à chercher, à découvrir et à annoncer ce sens véritable et plénier. Chers jeunes, n’ayez pas peur du Christ et de son Église ! En eux se trouve le trésor qui remplit la vie de joie. Je vous le dis par expérience : grâce à la foi, j’ai trouvé le fondement de mes rêves et la force de les réaliser. J’ai vu beaucoup de souffrance, beaucoup de pauvreté défigurer les visages de tant de frères et sœurs. Pourtant, pour celui qui vit avec Jésus, le mal est une provocation à aimer toujours plus. Beaucoup d’hommes et de femmes, beaucoup de jeunes se sont généreusement donnés eux-mêmes, parfois jusqu’au martyre, par amour de l’Évangile, au service de leurs frères [...]

Transmettre la foi jusqu’aux extrêmes confins de la terre

Vous aussi, les jeunes, par le Baptême vous êtes des membres vivants de l’Église, et ensemble nous avons la mission de porter l’Évangile à tous. Vous êtes en train de vous ouvrir à la vie. Grandir dans la grâce de la foi qui nous a été transmise par les Sacrements de l’Église nous associe à un grand nombre de générations de témoins, où la sagesse de celui qui a l’expérience devient un témoignage et un encouragement pour celui qui s’ouvre à l’avenir. Et la nouveauté des jeunes devient, à son tour, soutien et espérance pour celui qui est proche du but de son chemin. Dans la cohabitation des divers âges de la vie, la mission de l’Église construit des ponts entre les générations, grâce auxquels la foi en Dieu et l’amour pour le prochain constituent des facteurs d’unité profonde.

Cette transmission de la foi, cœur de la mission de l’Église, arrive donc par la “contagion” de l’amour, où la joie et l’enthousiasme expriment le sens retrouvé et plénier de la vie [...]

Témoigner de l'amour

Je rends grâce pour toutes les réalités ecclésiales qui vous permettent de rencontrer personnellement le Christ vivant dans son Église : les paroisses, les associations, les mouvements, les communautés religieuses, les différentes expressions de service missionnaire. Beaucoup de jeunes trouvent dans le volontariat missionnaire, une forme pour servir les “plus petits” (cf. Mt 25, 40), promouvant la dignité humaine et témoignant de la joie d’aimer et d’être chrétiens. Ces expériences ecclésiales font en sorte que la formation de chacun ne soit pas seulement une préparation pour son propre succès professionnel, mais développe et prenne soin d’un don du Seigneur pour mieux servir les autres [...]

 


 

Premier temps de prière

Mais commençons par un temps de prière.

Comme chaque année durant le mois d'octobre, un grand nombre de diocèses de France se relaient du 1er octobre au 31 pour prier pour la mission des chrétiens dans le monde. L'association « Au Cœur du Monde Bétharram Missionnaire » a été heureuse de vivre ce temps de prière avec le groupe présent.

Écoute la voix du Seigneur, Prête l'oreille de ton cœur.
Qui que tu sois, ton Dieu t'appelle,. Qui que tu sois, il est ton Père.

Introduction au Psaume 32 (33) :

C'est bien de prier pour la mission, mais notre rôle n'est-il pas aussi de répondre à la soif de Dieu ? Quel que soit notre âge, prenons conscience qu'il nous appelle à témoigner de notre foi, à oser rencontrer l'autre pour lui transmettre notre véritable trésor, à prendre le risque d'être incompris.

Le Christ a ouvert le chemin, il nous entraine à sa suite. Heureuse la nation qui a le Seigneur pour Dieu. Le Seigneur veille sur ceux qui le craignent.

01 Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes ! Hommes droits, à vous la louange !
02 Rendez grâce au Seigneur sur la cithare, jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.

03 Chantez-lui le cantique nouveau, de tout votre art soutenez l'ovation.
04 Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ; il est fidèle en tout ce qu'il fait.

05 Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour.
06 Le Seigneur a fait les cieux par sa parole, l'univers, par le souffle de sa bouche.

07 Il amasse, il retient l'eau des mers ; les océans, il les garde en réserve.
08 Que la crainte du Seigneur saisisse la terre, que tremblent devant lui les habitants du monde !

09 Il parla, et ce qu'il dit exista ; il commanda, et ce qu'il dit survint.
10 Le Seigneur a déjoué les plans des nations, anéanti les projets des peuples.

11 Le plan du Seigneur demeure pour toujours, les projets de son cœur subsistent d'âge en âge.
12 Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu, heureuse la nation qu'il s'est choisie pour domaine !

13 Du haut des cieux, le Seigneur regarde : il voit la race des hommes.
14 Du lieu qu'il habite, il observe tous les habitants de la terre,

15 lui qui forme le cœur de chacun, qui pénètre toutes leurs actions.
16 Le salut d'un roi n'est pas dans son armée, ni la victoire d'un guerrier, dans sa force.

17 Illusion que des chevaux pour la victoire : une armée ne donne pas le salut.
18 Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour,

19 pour les délivrer de la mort, les garder en vie aux jours de famine.
20 Nous attendons notre vie du Seigneur : il est pour nous un appui, un bouclier.

21 La joie de notre cœur vient de lui, notre confiance est dans son nom très saint.
22 Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi !

Évangile de Jésus Christ selon Saint Marc (10, 35-45)

... Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur.
Celui qui veut être parmi vous le premier sera l'esclave de tous :
car le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude.

Le camp chantier en images

Le camp chantier a été vécu en Côte d’Ivoire cet été avec un groupe de jeunes français, Italiens et Ivoiriens. Nous avons eu la joie d’être accueilli dans toutes les communautés religieuses de la congrégation de Bétharram.
Voici le groupe de français en partant de la droite, Nelly de Limoges et ivoirienne, Philippe de Toulouse, Nicolas de Mirepeix, Élodie de Coarraze-Nay, moi-même de Pau, Jacques de Pau et Frère Émile.
L
e Groupe Italien : Le Père Simone au premier plan, en partant de la droite Giovani, Alice, Alessandra, et Francesco, le Père Théophile Ivoirien, est actuellement responsable religieux de la Côte d’Ivoire.


                                                                                 L'équipe italienne

Ce camp chantier nous a permis d’aller à la rencontre de toutes les communautés de Bétharram présent en Côte d’Ivoire : Abidjan communauté de formation et d’accueil, Yamoussoukro avec la basilique et l’église paroissiale, l’école de Katiola où le chantier a été réalisé et enfin Dabakala au nord de Katiola ou il y a une présence en milieu rural.

 
Abidjan   


Yamoussoukro

 
Dabakala

Le Projet : Vivre ce camp chantier est né en novembre 2016 en Côte d’Ivoire par les religieux de Bétharram et a été mis en route pour nous français et italien en janvier 2017. Ce logo a été réalisé après une semaine de rencontre et de réflexion vécue à la communauté de Mendelu en Espagne entre français et Italiens en août 2017.
Sur ce logo on a voulu représenter le projet avec au centre l’éléphant emblème de la Cote d’Ivoire et les cocotiers. On peut voir des pas qui signifient que l’Europe se met en route vers la Côte d’Ivoire.
Et enfin nous avons voulu vivre et mettre chaque jour ces trois verbes en pratique : Oser la rencontre, vivre sa foi, et agir solidaire. Être des disciples-missionnaire.

« Oser la rencontre », voici le groupe en entier qui a vécu le projet, groupe de la jeunesse Bétharramite de Yamoussoukro et d'Adiapodoumé. Le groupe était constitué, religieux compris, de 5 italiens, 7 français, et 11 Ivoiriens.

L’arrivée et l’accueil à l’école de Katiola par les membres de la communauté. Nous avons eu des temps d’échange entre nous autour du thème : « Comment vivons nous et exprimons-nous notre vie de foi en tant que jeune là où nous sommes ? »
Quand on est sur le même projet, nous sommes capables d’exprimer notre joie, de vivre la fraternité.

 


                                                                            Le groupe de Tarnos de passage à Yamoussoukro

Oser la rencontre, c’est aussi tous ses enfants curieux de nous rencontrer.

Lors d’une visite en fin de séjour dans un village de KOTOLO proche de Dabakala, nous avons attendu, et écouté le chef du canton avec son bonnet rouge entourés des chefs de villages. Il nous a exprimé sa joie de nous rencontrer et comment les religieux missionnaire sont les bienvenus. Nous avons vécu la manière de s’accueillir quand on arrive dans un village comme chez quelqu’un. C’est toute une tradition.  on prends le temps pour se donner des nouvelles !!!

On a vécu un match de Foot amical, l’équipe du camp chantier contre l’équipe de Kotolo, on a perdu 2 à zéro.
Le frère Émile discute avec quelques femmes du village qui décortiquent les arachides. Elles lui ont demandé des nouvelles des Pères de Bétharram entré en France et qui ont été missionnaires dans ce village.

Chaque fois que nous avons participé aux célébrations dominicales dans une paroisse, nous nous sommes présentés, comme ici à Dabakala. L’après-midi nous avons eu la joie de rencontrer les imams et de visiter la mosquée. Ce fut un temps fort intéressant de voir que les deux religions se respectent mutuellement et travaillent ensemble pour la paix dans le pays, comme ils l’ont vécu lors des conflits, il y a quelques années.

 

« Vivre sa foi », ici la procession du 15 août à Abidjan, très chantant, joyeux.


Beaucoup de monde à la messe, des processions d’offrandes dansées ainsi que la danse partagée à la fin de la messe. Il y avait chaque jour la messe et un temps de prière le soir préparé par chaque groupe. Une manière de partager la foi ensemble et de la mettre sous le regard de Dieu.

« Agir Solidaire » Nous avons vécu une semaine entière à entretenir l’école, par petit groupe, sur différents chantiers comme ici les espaces vert à Katiola, avec machette et daba ou la rénovation de caniveaux pour récupérer l’eau de pluie

Déplacement de parpaings pour une future construction, l’internat des filles et nettoyage de la chapelle de l’école.
Peinture de l’infirmerie.
Mise en service d’une pompe manuelle et nettoyage des abords de l’école.

Voici les résultats des travaux, en ayant un aperçu avant et après, comme ici pour dégager les souches,


Avant                                                                                Après

la chapelle de l’école,


Avant                                          Après                                              

l’infirmerie avec l'intérieur et l'extérieur,


Avant                                                                      Après


L'intérieur avant

 
L'intérieur après


Avant                l'extérieur                                       Après                

Le transport et le rangement d'environ 900 parpaings pour la future construction de l'internat des filles, ainsi que le rangement de toutes les souches laissées dans la cour afin d'en faire du charbon de bois pour la cuisine.

La remise en service de la pompe de la citerne, le dégagement de toutes les voies d'évacuation d'eau et même la création d'un canal de dérivation.

 

Merci à tous ceux qui nous ont soutenu

Des jeunes témoignent, écoutons-les

Fin du temps de prière

« J'ai soif de toi, Viens ! », telle est la Parole que le Seigneur adresse à chacun et chacune d'entre nous. Telle est aussi la parole que chaque personne peut adresser au Seigneur. Afin que nous prenions vraiment conscience que le Seigneur Jésus est le Sauveur du monde et que nous l'annoncions par toute notre vie, prions le Seigneur.

« Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes ». Prions pour les pauvres, les petits, les malades et les personnes isolées. Afin que nous soyons des témoins crédibles de l'amour du Seigneur et que notre engagement missionnaire aide nos contemporains à percevoir combien Dieu les aime, prions le Seigneur.

« Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ». Afin que la force nous soit donnée pour servir l’Évangile et proposer à nos contemporains la bonne nouvelle du Salut, prions le Seigneur.

En ce mois missionnaire mondial, prions en communion avec tous les catholiques du monde, en particulier avec les jeunes dont le synode a commencé à Rome. Afin que tous les « disciples-missionnaires », le Pape, les évêques, les prêtres, les diacres, les consacrés et tous les baptisés s'engagent vraiment à la suite de Jésus Christ pour annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume, prions le Seigneur.

Prière de Saint Michel Garricoïts

Fais de nous des hommes aptes à tout faire, libres vis à vis de tout, entièrement ouverts.
Qu'avec ta grâce, nous soyons dévoués et généreux là où nous sommes,
que nous obéissions sans retard, sans réserve, sans retour,
par amour plutôt que pour tout autre sentiment.
Que ton règne vienne parmi nous et en nous, avec tous les bienfaits qui l'accompagnent.
Fais de nous des coopérateurs dévoués et efficaces, et non des soldats sans cœur.

Seigneur Jésus, sur la croix, Tu as crié « J'ai soif », ultime parole avant de donner ta vie pour nous sauver.
Aujourd'hui, manifeste-nous encore ta miséricorde. Donne-nous de reconnaitre ton amour, d'en vivre et de le rayonner autour de nous en fidèles disciples-missionnaires.
Seigneur Jésus, nous aussi, nous avons soif de Toi, de l'eau vive de ta Parole et de tes sacrements. Qu'ils nous donnent la force de vivre la mission pour que, de proche en proche, tous découvrent ton cœur qui a tant aimé le monde et se laissent séduire par sa beauté. Nous te le demandons à Toi qui règne pour les siècles des siècles. Amen.