Ce mardi 13 octobre marque le début de la « Prière œcuménique Itinérante »
et c'est l’Église Évangélique Libre qui nous accueille.

Petite répétition de chants et accueil


 Après un temps de louange avec le psaume 145, 1-7
chacun a pu dire simplement un mot qu'il a retenu

1 Louange. De David. Mon Dieu, mon roi, je t'exalterai et je bénirai ton nom à tout jamais.
2 Tous les jours, je te bénirai et je louerai ton nom à tout jamais.
3 Le SEIGNEUR est grand, comblé de louanges ; sa grandeur est insondable.
4 D'une génération à l'autre, on vantera tes œuvres, on proclamera tes prouesses.
5 Je répèterai le récit de tes miracles, la gloire éclatante de ta splendeur.
6 On dira la puissance de tes prodiges et je raconterai tes hauts faits.
7 On célèbrera le souvenir de tes immenses bienfaits, on acclamera ta justice.
(Traduction de la TOB)

Cette année, quelle que soit l’Église qui nous reçoit, le lien du temps de la Parole sera la découverte de Jésus à travers l’Évangile de Marc. Ici Marc 1, 1-13 (TOB)

Commencement de l'Évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu : ainsi qu'il est écrit dans le livre du prophète Esaïe « Voici, j'envoie mon messager en avant de toi, pour préparer ton chemin » Une voix crie dans le désert : « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers »
Jean le Baptiste parut dans le désert, proclamant un baptême de conversion en vue du pardon des péchés. Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui ; ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain en confessant leurs péchés.
Jean était vêtu de poil de chameau avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait : « Celui qui est plus fort que moi vient après moi et je ne suis pas digne, en me courbant, de délier la lanière de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés d'eau, mais lui, il vous baptisera d'Esprit Saint. »
Or, en ces jours-là,  Jésus vint de Nazareth en Galilée et se fit baptisé par Jean dans le Jourdain. A l'instant où il  remontait de l'eau, il vit les cieux se déchirer et l'Esprit, comme une colombe, descendre sur lui. Et des cieux vint une voix : « Tu es mon Fils bien-aimé, il m'a plu de te choisir. » Aussitôt l'Esprit pousse Jésus au désert. Durant 40 jours, au désert, il fut tenté par Satan1. Il était avec les bêtes sauvages et les anges le servaient.

Le jeune animateur nous posa trois questions :
- Quelles sont les affirmations sur Jésus, dans ce passage ? Par qui sont-elles dites ? Pourquoi sont-elles solides ?
- Comment Jésus se montre-t-il solidaire avec les hommes ?
- En quoi ces premiers versets de Marc nous encouragent-ils à en savoir plus sur Jésus ? D'après ce texte, comment se prépare-t-on à rencontrer Jésus ? Pourquoi ?

 

 

Trouver dans ma vie ta présence, tenir une lampe allumée
Choisir d'habiter la confiance, aimer et se savoir aimé

Croiser ton regard dans le doute, brûler à l'écho de ta voix
Rester pour le pain de la route, savoir reconnaître ton pas

Brûler quand le feu devient cendres, partir vers celui qui attend
Choisir de donner sans reprendre, fêter le retour d'un enfant

Ouvrir quand tu frappes à ma porte, briser les verrous de la peur
Savoir tout ce que tu m'apportes, rester et devenir veilleur

 

Ne Pouvant partager ensemble le repas, c'est un simple partage qui a suivi.