SteFamille-600x200
PAROISSE SAINTE FAMILLE de PAU

 

La joie inconcevable des « bousculés de la vie »

Une bouffée d'Espérance en prévision !

Ces mots faisaient partie de l'annonce de la venue à Bizanos, dans la salle paroissiale, de M. Benoît de Blanpré, directeur national de l'A.E.D. (Aide à l’Église en Détresse)

Ceux qui étaient là ne sont pas prêts d'oublier cette rencontre.

Quelle force chez ces chrétiens qui vivent dans des pays où ils n'ont pas les mêmes droits que les autres habitants, ou, pire encore, où ils sont persécutés, assassinés car ils ne veulent pas renier leur foi, et en plus de cela quelle Espérance ! Comme l'a si bien dit M. Benoît de Blanpré, Dieu est bien présent auprès de ceux qui souffrent pour arriver à espérer malgré tout, et ainsi en retour du soutien matériel et spirituel qu'ils reçoivent, ils nous offrent cette Espérance pour qu'à notre tour, nous nourrissions notre foi...

Ajoutez à cela les trois belles missions de l'A.E.D. ainsi que le charisme et le beau parcours de M. Benoît de Blanpré avec... Saint Joseph... et sa famille.

Voici pour commencer quelques uns de ces témoignages

Le rôle de l’A.E.D.

C’est de témoigner, d’informer, d’alerter sur la situation des chrétiens dans le monde.

Notre deuxième mission, ensuite, c’est de prier pour les Chrétiens souffrants, car nous croyons profondément que notre prière est agissante et que, par notre prière, ici et maintenant, nous réconfortons nos frères souffrants.

La troisième mission de l’A.E.D., c’est de soutenir des projets au service de l’Eglise, partout dans le monde : nous sommes acteurs de la charité et la charité, c’est la foi en actes, puisque les chrétiens souffrants sont nos frères, véritablement nos frères, alors il est de notre devoir de prendre soin d’eux, de prendre soin d’eux par la prière et en soutenant des projets.

Pour en savoir plus et pour aider (don, offrir une messe...)

https://aed-france.org/toute-lactualite-chretienne/

(Beaucoup d'autres évènements ont eu lieu dans cette période
alors un peu de patience pour la suite, il manque une autre vidéo...)

L’Espérance

L’Espérance n’est pas l’espoir où l’on se dit que tout ira bien.

L’Espérance est une vertu chrétienne, une vertu théologale. L’Espérance, c’est être totalement persuadé, même si tout laisse à penser le contraire, que Dieu est toujours présent à nos côtés et que Dieu est toujours présent aux côtés de ceux qui souffrent, même si objectivement ce couple qui est parti en prison, le père John qui a été tué, qui a été enlevé et est mort de mauvais traitements, Déborah qui a été lapidée, je pourrai citer plein d’autres personnes, et bien, tous ces témoins, tous ces martyrs (martyr en grec, ça veut dire témoin) nous disent : « Dieu est à nos côtés ».

Vous avez entendu les mots de l’évêque : « Nous souffrons, oui nous souffrons, oui nous avons peur, des milliers de Nigérians ont été enlevés, mais Jésus, vainqueur de la mort, est à nos côtés. » Il y a les deux : il dit la souffrance et il exprime l’Espérance, et ça, je le vois tous les jours quand je vais sur le terrain.

Les chrétiens souvent me disent : « Dites-leur la vérité de la situation, mais n’oubliez pas de leur parler de l’Espérance ! » Donc je le fais en leur nom car, si c’est moi qui vous parlait d’Espérance, tranquillement dans mon bureau de la région parisienne – ici il n’y a aucun risque d’être chrétien, en sortant de cette salle, je n’ai aucune menace contre moi – ce serait facile de parler d’Espérance mais là, je vous en parle au nom et par fidélité pour les chrétiens que je rencontre et que vous soutenez.

Ils me disent : « N’oubliez pas l’Espérance » et cette Espérance vient nourrir la joie de l’Église en France. Et c’est cela qui est beau à l’A.E.D. c’est que ce n’est pas uniquement les chrétiens français qui soutiennent nos frères du bout du monde, certes il y a ce soutien matériel et spirituel qui est indispensable, mais en retour, l’Espérance de nos frères vient nourrir notre propre foi, et notre travail est d’être ce lien entre vous et ces chrétiens du monde.

Quelques mots lus dans un livre… Le miracle de l’Espérance, la petite sœur Espérance, comme dit Charles Péguy, c’est d’accepter tout ce qui arrive, quoiqu’il arrive, même quand cela fait peur, que cela n’est pas tout à fait conforme à ce que nous avions espéré. C’est accepter tout sans réserve, en se disant qu’il y a là quelque chose pour nous, qu’on ne voit pas au premier coup d’œil, mais qui est pour le mieux et qui est le destin.

Au Nigéria, où 12000 chrétiens ont été assassinés depuis 2015, Mgr Doeme disait : « L’an dernier, il y avait plus de catholiques que lorsqu’il n’y avait pas de crise avec Boko Haram. Tant que le Royaume de Dieu continuera, aucune force maléfique n’en viendra à bout. Il y a une chose que Boko Haram ne nous enlèvera jamais, c’est notre foi ! »

La deuxième source d'Espérance : vous...

(Petit extrait) Je suis émerveillé par l'attention que portent les bienfaiteurs en France pour leurs frères chrétiens souffrants... Un journaliste me demandait un jour : "Quelle est pour vous la grande figure qui construit la paix dans le monde ?" C'est cette petite grand-mère, au fin fond de la France qui fait l'effort pour donner un peu de son essentiel à l'A.E.D. pour aider... On ne vous appelle pas donateurs mais bienfaiteurs... Nous avons une chapelle dans nos locaux en région parisienne, avec la Présence réelle, et tous les jours à midi nous disions l'Angélus et puis nous prions pour les chrétiens souffrants, pour ceux qui les persécutent et nous rendons grâce pour nos bienfaiteurs... Le meilleur moyen de vous remercier est de prier pour vous... Le travail de l'A.E.D., c'est chaque jour remettre l'ouvrage sur le métier, chaque jour avec vous essayer d'apaiser, de consoler... Et nous pensons qu'avec tous nos bienfaiteurs, nous pouvons tout doucement changer le monde ! Merci beaucoup.

Mais surtout merci à ce formidable et humble témoin M. Benoît de Blanpré.

Un agréable moment a suivi après les questions et ceci grâce
à celles qui nous ont accueillis "Les mères veilleuses". Un grand merci à elles.