SteFamille-600x200
PAROISSE SAINTE FAMILLE de PAU

« Un petit geste »...

Ce 16 avril 2016, c'est un voyage différent de tous les autres que le pape François a voulu faire. Un voyage ou plutôt un geste, un petit geste... Il reprendra la phrase de Mère Térésa suite à une question :

« Mais vous, tant d’effort, tant de travail, uniquement pour aider les gens à mourir… Ce que vous faites ne sert pas ! La mer est si grande ! ». Et elle a répondu : « C’est une goutte d’eau dans la mer ! Mais après cette goutte la mer ne sera plus la même ». Je réponds ainsi. C’est un petit geste. Mais ces petits gestes que nous devons faire tous, les hommes et les femmes, pour tendre la main à celui qui en a besoin.

« C’est un voyage un peu différent des autres. Dans les voyages apostoliques, nous allons pour faire beaucoup de choses : voir les gens, parler… il y a aussi la joie de la rencontre. Ce voyage-ci est marqué par la tristesse, c’est important. C’est un voyage triste. Nous allons à la rencontre de la catastrophe humanitaire la plus grande après la Seconde Guerre mondiale. Nous allons – et nous le verrons- vers tant de gens qui souffrent, qui ne savent où aller, qui ont dû fuir. Et nous irons aussi à un cimetière : la mer. Tant de gens s’y sont noyés. Je le dis non pour attrister, non par amertume, mais aussi pour que votre travail d’aujourd’hui puisse transmettre dans vos media l’état d’âme dans lequel je fais ce voyage. »...

Texte complet (dans l'avion avant et après, et à Lesbos)

Appel des évêques de France