SteFamille-600x200

Après son message de Pâques, le Saint Père a tenu à dire un mot particulier
sur le drame du Sri Lanka, pays où est retournée Sœur Anne-Caroline.

Chers frères et sœurs,

J’ai appris avec tristesse et douleur la nouvelle des graves attentats qui, précisément aujourd’hui, jour de Pâques, ont apporté le deuil et la douleur dans des églises et d’autres lieux de rassemblement, au Sri Lanka. Je désire manifester ma proximité affectueuse à la communauté chrétienne, frappée alors qu’elle était en prière, et à toutes les victimes d’une violence aussi cruelle. Je confie au Seigneur ceux qui sont tragiquement disparus et je prie pour les blessés et tous ceux qui souffrent à cause de cet événement dramatique.

Je renouvelle mes vœux de joyeuses Pâques à vous tous, venus d’Italie et de divers pays, ainsi qu’à tous ceux qui sont unis à nous à travers la télévision, la radio et les autres moyens de communication. A ce propos, je suis heureux de rappeler qu’il y a soixante-dix ans, précisément à Pâques 1949, un Pape parlait pour la première fois à la télévision. Le vénérable Pie XII s’est adressé aux téléspectateurs de la télévision française, en soulignant que les regards du Successeur de Pierre et des fidèles pouvaient également se rencontrer grâce à un nouveau moyen de communication. Cet anniversaire me donne l’occasion d’encourager les communautés chrétiennes à utiliser tous les outils que la technique met à disposition pour annoncer la bonne nouvelle du Christ ressuscité, pour communiquer, et pas seulement pour se contacter.

Illuminés par la lumière de Pâques, apportons le parfum du Christ ressuscité dans la solitude, dans la misère, dans la douleur de tant de nos frères, en renversant la pierre de l’indifférence. Sur cette place, la joie de la résurrection est symbolisée par les fleurs, qui cette année aussi, viennent des Pays-Bas, tandis que celles de la basilique Saint-Pierre viennent de Slovénie. Un grand remerciement spécial aux donateurs de ces splendides hommages floraux !

Et s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Bon déjeuner de Pâques et au revoir !

Voir aussi l'appel de l'Aide à l’Église en Détresse - AED

« Nous devons faire face à cette situation avec foi et courage. Une foi et un courage que tous doivent partager, d'autant plus que parmi les morts et les blessés, il y a des fidèles de différentes religions. Je remercie les bienfaiteurs et les amis de l'Aide à l'Église en Détresse de leur sollicitude et les assure de mes prières. Merci de votre solidarité. » Mgr Mendis, évêque de Chilaw, Sri Lanka

Pour en savoir plus, cliquer sur la photo ci-dessus

« Merci beaucoup pour votre solidarité avec nous en ce moment de grande tristesse. Les catholiques et les hommes de bonne volonté de notre nation sont en deuil au plus profond de leur cœur. C'est vraiment une situation incroyable. Toutes nos églises sont gardées par la police. Les forces de sécurité m'ont demandé de ne pas sortir le dimanche après-midi de Pâques. Vos prières sont très appréciées par la communauté catholique en ce moment de chagrin et de peine immense. Que Dieu vous bénisse. » Mgr Harold Anthony Perera, évêque de Kurunegala, Sri Lanka

AED - Sri Lanka

« Par la prière, unissons-nous à la communauté chrétienne du Sri Lanka frappée par la violence aveugle le jour de Pâques. Confions au Seigneur Ressuscité les victimes, les blessés et la souffrance de tous. » Pape François, 22 avril 2019