Rome, dimanche 5 avril 2015

Message du Pape François au monde, après sa bénédiction Urbi et Orbi.

C'est avec beaucoup de gravité qu'il s'est adressé à la foule présente sur la place Saint Pierre malgré la pluie.

« ... Le monde propose de s’imposer à n’importe quel coût, d’entrer en compétition, de se faire valoir… Mais les chrétiens, par la grâce du Christ mort et ressuscité, sont les germes d’une autre humanité, dans laquelle nous cherchons à vivre au service les uns des autres, à ne pas être arrogants mais disponibles et respectueux.

Cela n’est pas faiblesse, mais force véritable! Celui qui porte en soi la force de Dieu, son amour et sa justice, n’a pas besoin d’user de violence, mais il parle et agit avec la force de la vérité, de la beauté et de l’amour... »

Ont suivi des paroles fortes pour dénoncer toutes les violences, les guerres, les persécutions...
des appels pour demander, implorer le don de la PAIX...
et une attention à tous ceux qui souffrent sans oublier :

« Aux personnes marginalisées, aux prisonniers, aux pauvres et aux migrants qui sont si souvent rejetés, maltraités et mis au rebut ; aux malades et aux personnes qui souffrent ; aux enfants, spécialement à ceux qui subissent violence ; à tous ceux qui aujourd’hui sont dans le deuil ; qu’arrive à tous les hommes et à toutes les femmes de bonne volonté la voix du Seigneur Jésus qui console et qui guérit... »

Message complet en cliquant sur la photo

Il aura fallu la fin de la bénédiction pour retrouver son sourire accueillant