SteFamille-600x200

 

 

La veillée

Sur l'autel décoré, devant le Saint Sacrement, un long temps fait de demandes de Pardon et de silences, afin de relire personnellement cette année qui se termine et d'appeler la miséricorde du Seigneur pour tous les manquements par rapport à la foi, la famille, l'attention aux autres... et les péchés...

Chant : Miséricorde insondable

Miséricorde insondable ! Dieu peut-Il tout pardonner ?
Absoudre un si grand coupable, et mes péchés oublier ?

Jésus, je viens ! Je viens à Toi ! Tel que je suis, je viens à Toi !
Jésus, je viens ! Je viens à Toi ! Tel que je suis, prends-moi.

O Jésus ! à toi, je cède, je veux être libéré ;
De tout péché qui m'obsède être à jamais délivré.

Alléluia ! plus de doute, mon fardeau m'est enlevé ;
Pour le ciel je suis en route, heureux pour l'éternité.

Et c'est en louant Dieu et en chantant sa gloire que l'on est entré dans
la célébration eucharistique pour offrir la nouvelle année et prier pour la Paix.

  

 

Et quand il s'agit de chanter la paix, la joie éclate...

Encore un grand merci à la chorale, même s'il y avait des absents

Après la communion, un temps de prière pour la Paix...

suivi des vœux de notre curé - car on est passé en 2020 ! - et de la bénédiction solennelle.

Et c'est dans la joie que ceux qui le pouvaient se sont retrouvés dans la salle paroissiale
pour un chaleureux partage des vœux et des bonnes choses qui avaient été apportées.

 

Le Père Amédée nous a présenté son jeune frère

Après la bénédiction du repas, Sœur Agnès nous a montré ses talents de danseuse
et quel art plein de grâce !... Bientôt, d'autres vont pouvoir la suivre

Après la danse, Sœur Agnès nous explique la complexité de la danse indienne,
où tout est important : les mains, les pieds, les regards et tout le corps. Chaque geste a un sens.
La Sœur Vinaya et le Père Amédée traduisent.

Après la bénédiction du repas, Sœur Agnès nous a montré ses talents de danseuse
et bientôt, d'autres vont pouvoir la suivre.