SteFamille-600x200
PAROISSE SAINTE FAMILLE de PAU

Plusieurs de ces rendez-vous seront ensuite en différé sur le site
et dès le dimanche pour plusieurs

Attention, en raison de la Bénédiction des Rameaux, l'horaire de la messe du Jour du Seigneur est avancé à 10h40.

Si vous avez chez vous un brin de rameau, il sera bien sûr béni, même si vous êtes chez vous pour regarder la Bénédiction des Rameaux. Et si vous n'en avez pas, (re)lisez ce beau texte « Les mains vides » (mis sur notre site vendredi 3 avril).

Rameaux : « Nous allons vivre ce dimanche de Rameaux les mains vides. Nous ne viendrons pas acclamer Jésus rentrant à Jérusalem, en élevant nos rameaux de laurier ou de buis… Nous ne viendrons pas dans les églises écouter le récit de la mort de Jésus… Tout se passera dans la discrétion de nos maisons, dans le silence attentif de nos cœurs.
Confinés dans nos appartements et nos maisons nous sommes invités à vivre ces fêtes pascales avec un cœur nouveau. Ce n’est pas nous qui allons nous déplacer. C’est le Seigneur qui viendra et nous l’accueillerons. Il nous enveloppe de sa tendresse ; il nous invite à faire nôtres les sentiments qui étaient les siens en ces jours où son amour est allé jusqu’au bout…
Nos mains seront vides mais nos cœurs déborderont de cette joie et de cette paix que le Seigneur y répandra. Ils rejoindront tous ceux qui cherchent un peu d’amour, de reconnaissance. Dans notre fragilité de confinés, nous nous unirons à la joie de tous ceux qui savent qu’aucun confinement ne peut empêcher Dieu de venir à nous, de nous donner son amitié, sa joie.
Et le Seigneur remplira nos cœurs de sa paix pour que nous puissions porter aussi un peu de paix autour de nous, à travers nos sourires, nos appels téléphoniques, notre prière…
Les écrans de nos télévisions nous montreront nos cathédrales, et en particulier l’Église et la place Saint Pierre à Rome, comme de vastes espaces vides… Et nous entendrons le Seigneur proclamer « heureux les invités au repas du Seigneur »
Et ces espaces vides nous aideront à comprendre qu’il y a de la place dans le cœur de Dieu. Il y a de la place pour tous, y compris pour tous ceux qui ne se savent pas invités. C’est pour tous les hommes qu’il est mort et ressuscité.
Laissons le Christ ressuscité remplir nos vies de sa présence. » (Méditation du Père François Bie-Péré)

Temps forts

♦  Pour les enfants - En famille

  • Avec Théobule, vidéo + coloriages :

https://www.theobule.org/video/les-rameaux-a-jerusalem-mt-21-1-17/623

ou https://www.theobule.org/video/une-anesse-et-son-petit/12

  • Avec Prions en Église

Liturgie de la Parole + coloriage : https://www.prionseneglise.fr/messe-avec-les-enfants

Célébrer les Rameaux en famille à la maison : ICI en PDF ou ci-dessous pour les chants

https://www.prionseneglise.fr/semaine-sainte/celebrer-les-rameaux-a-la-maison

 

Avec notre évêque Marc Aillet à 10h30

Messe des Rameaux avec bénédiction des rameaux sur le site du diocèse

Avec Prions en Église

  • Messe anticipée du dimanche, samedi à 18h00

♦ Avec le Jour du Seigneur sur : France 2

  • Documentaire à 10h30 :

La Semaine Sainte à Jérusalem

  • Messe à 10h45

avec  Mgr Patrick Chauvet (recteur de Notre-Dame) : Texte de l'homélie

Tous n'avait pas pu trouver un rameau pour qu'il soit béni mais, comme l'a dit Mgr Chauvet au Jour du Seigneur pour ceux qui n'avaient pas trouvé de rameau « La bénédiction vous rejoindra, là où vous êtes, elle sert à la sanctification de chacun... »

« ... au début de cette semaine sainte, ce silence de Dieu est espérance. L’espérance n’est pas un mystère d’héroïsme, mais la vertu de l’abandon et de la confiance. S’abandonner à Dieu ne consiste pas à souffrir avec courage, ni même à souffrir tout court, mais accepter d’avoir peur de souffrir. L’espérance ne consiste pas à franchir un obstacle, mais à être parfois écrasé par lui. L’espérance ne consiste pas à déployer de la vertu, mais à voir peut-être toute notre vertu mise en déroute, et à l’accepter avec amour. Et pour accepter avec amour d’être sans force, ce n’est pas de la force qu’il faut, c’est de l’amour et cet amour vient de Dieu. Car l’amour seul nous relève de nos chutes et de nos tombeaux. Oui, en cette célébration qui ouvre la Semaine Sainte, avec la Petite Thérèse de Lisieux, osons dire en nos cœurs : « notre folie à nous, c’est d’espérer ».

Bénédiction + Homélie + PU + Envoi

Documentaire + Messe complète

♦ Avec KTO, beaucoup de rendez-vous dont ceux-ci :

  • Messe à la grotte de Lourdes à 10h00

  • Messe à Rome à 10h58 avec notre Pape suivie de l'Angélus

Texte de l'homélie de notre Pape

Journée Mondiale de la Jeunesse.

« Jésus « s’est anéanti, prenant la condition de serviteur » (Ph 2, 7). Laissons-nous introduire dans les jours saints par ces mots de l’apôtre Paul, où la Parole de Dieu, comme un refrain, montre Jésus comme un serviteur : le Jeudi saint il est le serviteur qui lave les pieds à ses disciples ; le Vendredi saint il est présenté comme le serviteur souffrant et victorieux (cf. Is 52, 13) ; et déjà demain, Isaïe prophétisera de lui : « Voici mon serviteur que je soutiens » (Is 42, 1). Dieu nous a sauvés en nous servant. En général nous pensons que c’est à nous de servir Dieu. Non, c’est lui qui nous a servi gratuitement, parce qu’il nous a aimé en premier. Il est difficile d’aimer sans être aimés. Et il est encore plus difficile de servir si nous ne nous laissons pas servir par Dieu.
Mais – une demande – de quelle façon le Seigneur nous a-t-il servi ? En donnant sa vie pour nous. Nous lui sommes chers et nous lui avons coûté cher. [...]
Voici mon serviteur que je soutiens. Le Père qui a soutenu Jésus dans sa Passion, nous encourage nous aussi dans le service. Certes, aimer, prier, pardonner, prendre soin des autres, en famille comme dans la société, peut coûter. Cela peut sembler un chemin de croix. Mais le chemin du service est le chemin vainqueur, qui nous a sauvés et qui nous sauve, qui nous sauve la vie. Je voudrais le dire spécialement aux jeunes, en cette Journée qui, depuis trente-cinq ans leur est consacrée. Chers amis, regardez les vrais héros, qui apparaissent ces jours-ci : ce ne sont pas ceux qui ont renommée, argent et succès, mais ceux qui se donnent eux-mêmes pour servir les autres. Sentez-vous appelés à mettre en jeu votre vie. N’ayez pas peur de la dépenser pour Dieu et pour les autres, vous y gagnerez ! Parce que la vie est un don qui se reçoit en se donnant. Et parce que la joie la plus grande est de dire oui à l’amour, sans si et sans mais. Dire oui à l’amour, sans si et sans mais. Comme l’a fait Jésus pour nous. »

  • Chapelet à Lourdes à 15h30

  • Messe à Saint Germain l'Auxérrois à 18h30

 avec Mgr Michel Aupetit (archevêque de Paris) (aussi sur Radio Notre Dame)

♦ Avec la Radio RCF

Messe à la chapelle de l'archevêché de Lyon avec Mgr Emmanuel Gobilliard (évêque auxiliaire de Lyon)