SteFamille-600x200
PAROISSE SAINTE FAMILLE de PAU

 

 

Temps de l'Avent

Les samedis depuis le 12 décembre,
on y retrouve aussi les textes de Fratelli Tutti
 qui sont à écouter, un chapitre à la fois, en suivant de la méditation et du chant

Quatrième semaine

Lundi : Le "coaching du lundi" avec Olivier Belleil pour profiter chaque semaine de l'Avent
Mardi : L’Évangile du jour lu et médité suivi d'un chant
Mercredi : La louange du jour pour commencer la journée dans la bonne humeur
Jeudi : L’Évangile de la Nuit de Noël lu et médité
Vendredi : L’Évangile du Jour de Noël lu et médité
Samedi : "Tous frères" - Un chapitre audio pour transformer notre manière de vivre ensemble
Dimanche : L’Évangile du jour lu et médité

Nous sommes dans la dernière semaine de notre retraite de Noël, qui se terminera dimanche 27 décembre. Pour vivre pleinement cette semaine et rester aux côtés de la Sainte Famille, nous écouterons chaque jour l'Évangile du jour lu et médité suivi d'un chant.
Nous écouterons la suite de l'encyclique "Tous Frères" samedi 26 décembre. Pour écouter la fin de l'encyclique après la retraite de l'Avent, nous vous invitons à télécharger l'application youPRAY en cliquant ici. Vous retrouverez semaine après semaine un nouveau chapitre dans la rubrique "Approfondir/à l'école du Pape".

♦ Jeudi 234 décembre

Que le Seigneur vienne éclairer nos existences,
nous apporte la Joie et la Paix, qu’il s’installe chez nous, dans nos vies, dans nos cœurs.

Belle fête de Noël !

Toute l’équipe de youPRAY : Timothée, Agnès, Gaëtan, Marie, Loïc, Olivier, Jean-Baptiste, sr Maria-Martha, sr Marie-Liesse, sr Marie de la Visitation, sr Marie-Bénédicte et bien d’autres.

 

♦ Mercredi 23 décembre


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 57-66) Naissance de Jean Baptiste

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle. Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler. Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné. À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu. La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements. Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.

Méditation : gardons toujours notre espérance

Écouter méditation + chant

Pistes de la méditation : ... Retenons 5 touches
- La Parole de Dieu s'accomplit toujours en son temps... avec ou sans accord de l'homme...
- La joie du voisinage... Nous sommes faits pour porter du fruit...
- La circoncison et l'imposition du nom...
- Parler pour bénir Dieu...
- La "crainte" de Dieu... car ouverture au surnaturel, aux merveveilles que le Seigneur fait.
... Quelles grâces demander à Dieu...

Pour ma journée

Le verset du jour : « Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. » Lc 1, 57
La grâce à demander : l'espérance
L'exercice spirituel : aujourd'hui je veille à discerner et accueillir le moment particulier de l'action divine dans ma vie
L'intention de prière : pour les familles qui ne peuvent pas se rassembler pour la fête de Noël.

Le chant du jour : Ô Emmanuel, Le Bien-Aimé (Naji Hakim)

Traduction en français :
Ô Emmanuel, notre Législateur et notre Roi, espérance et salut des nations : Viens nous sauver, Seigneur, notre Dieu.

Paroles originales :
 O Emmanuel, Rex et legifer noster, expectatio gentium, et Salvator earum : veni ad salvandum nos, Domine, Deus noster.

♦ Mardi 22 décembre


Évangile de Jésus Christ selon Luc (1, 46-56)

En ce temps-là, Marie rendit grâce au Seigneur en disant :
« Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle

Méditation : « Magnificat », comme Marie, cultivons la gratitude

Écouter méditation + chant

Pistes de la méditation : ... Retenons 5 perles précieuses de ce trésor du Magnificat
- C'est l'hymne à la joie de la Vierge Marie...
- Chaque verset rappelle un verset que l'on trouve dans l'Ancien Testament... car Marie prie avec la Parole de Dieu...
- C'est une glorification du Nom de Dieu : Seigneur, Sauveur, Tout Puissant et Saint...
- C'est un chant d'action de grâce à la fois personnel et pour tout la peuple de Dieu...
- Célébration de l'oeuvre de Dieu, de l'agir deDieu dans l'histoire...
... Comment prier le Magnificat...

Pour ma journée

Le verset du jour : « Marie dit alors : "Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !" » Lc 1, 46-47
La grâce à demander : la louange
L'exercice spirituel : dans mon temps de prière je loue Dieu et je garde cette attitude de louange durant toute la journée dans mon cœur
L'intention de prière : pour ceux qui souffrent de la solitude ou de l'isolement.

Le chant du jour : O Rex gentium, Le Bien-Aimé (Naji Hakim)

Traduction en français :
Ô Roi de l’univers, ô Désiré des nations, pierre angulaire qui joint ensemble l’un et l’autre mur : Force de l’homme pétri de limon, viens, Seigneur, viens nous sauver.

Paroles originales :
O Rex Gentium, et desideratus earum, lapisque angularis, qui facis utraque unum : veni, et salva hominem, quem de limo formasti.

♦ Lundi 21 décembre


(L'écouter) (8 minutes pour vivre la joie suivies du chant)

Vivre la joie de Noël

A l'approche de Noël, nous sommes invités à entrer dans la joie, joie de la venue du Sauveur, joie de cette fête de famille et joie du partage.
Olivier Belleil nous donne des clés pour accueillir la joie de Noël et la partager autour de nous.

Extraits :
« On imagine bien, au temps de Jésus, qui sont partis à pied de Galilée, des kilomètres et des kilomètres de pèlerinage et qui arrivent maintenant à proximité de la Ville Sainte, et ils voient les murailles de Jérusalem, ils voient le Temple qui brille, ils n'y sont pas encore mais ils n'en sont pas loin. C'est notre situation dans ces derniers jours qui nous préparent à la fête de Noël, et, finalement il n'y aurait qu'un mot, c'est la JOIE.

- La première joie, c'est la joie spirituelle de la venue et de la croissance de Jésus en moi... Il y a le "déjà là" de sa présence et le "pas encore" qui va se manifester dans quelques jours. Donc c'est la joie : "Je suis tout proche, il est tout proche"

- La deuxième joie, c'est la joie de la vie de famille, pour beaucoup d'entre nous, et qu'elle que soit la situation dans laquelle nous sommes, dans le contexte particulier, accueillons cette joie que le Seigneur nous donne ; la joie peut être teintée de nostalgie parce que tout le monde n'est pas là. Mais en même temps, cette joie, c'est l'action de grâce pour le don que le Seigneur nous fait car nous avons tous et toutes une famille, et nous nous unissons aussi à ceux et celles qui, parfois, ont été loin de leur famille pendant des périodes de guerre, de persécution, pendant cette situation de crise sanitaire ou autre, et parfois des personnes qui ne peuvent pas rentrer dans leur pays, et pourtant, le Seigneur met en nous la joie et ne nous laissons pas enlever cette joie, dans le "déjà là" de notre vie de famille telle qu'elle est maintenant. Alors travaillons, à travers tous nos préparatifs, à vivre une belle et sainte Joie de Noël.

- La troisième tonalité, c'est que Noël est toujours lié, dans la tradition de l’Église, à une fête de partage. Il y a évidemment cet immense partage de Dieu qui vient partager sa divinité... mais il y a aussi ce partage dans la fraternité ; c'est la raison pour laquelle nous avons été heureux de vivre pendant ce temps de l'Avent, cette encyclique « Tous frères ».
Demandons au Seigneur de nous éclairer sur la façon dont je vais vivre un partage, peut-être un petit partage avec des personnes plus pauvres... Il y a des choses à inventer pour ce partage au delà de nos familles...(exemples)... Demandons à l'Esprit de nous y aider, ça réjouira le cœur de Dieu, ça réjouira le cœur de nos frères, de notre prochain et ça réjouira notre propre cœur... car on sera, pas dans le plaisir, mais dans le bonheur d'être à la fois avec Jésus et d'aimer, de nous donner et de servir celui qui est notre prochain. N'oublions pas que la joie de Noël, le Gloire à Dieu, va se manifester dans une famille qui vit dans une situation de pauvreté. Et peutêtre que, si je suis seul, ou malade, ou alité ou hospitalisé, je n'aurai pas cette possibilité, mais Jésus dit à Sainte Faustine « Il y a trois manière de manifester la miséricorde : en actes... par la parole... par la prière, dans la communion des saints, je peux quand même partager ma joie avec ceux qui en sont privés aujourd'hui, et, si je suis tout seul dans une chambre d'hôpital, je peux, par mon humble prière, de la part de Dieu apporter la joie à ceux qui en sont démunis...

Alors, Seigneur, pendant ces jours, viens me remplir de ta joie, pour qu'à mon tour, je puisse de manière créative, inventive, trouver les moens de partager ma joie qui est d'abord ta joie.

Chant : Ô très doux Créateur des cieux
Hymne des Vêpres pour l'Avent
(Fr. André Gouzes o.p.)

♦ Dimanche 20 décembre



Évangile de Jésus Christ selon Luc (1, 26-38)

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Méditation : « Que tout m’advienne selon ta parole. »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. » Lc 1, 31
La grâce à demander : la docilité à la volonté de Dieu
L'exercice spirituel : aujourd'hui je contemple la scène biblique et je peux méditer sur la docilité de la Vierge Marie à la volonté de Dieu et demander la grâce de pouvoir vivre cette même docilité envers Dieu dans ma vie
L'intention de prière : pour ma famille, que la fête de Noël soit un temps de paix et d'amour entre tous ces membres.

Le chant du jour : O Clavis David, Le Bien-Aimé (Naji Hakim)
Suite symphonique pour orgue

Depuis le IXème siècle, l'Église a l'habitude de chanter aux vêpres, du 17 au 23 décembre, les antiennes « ô ». Ces sept antiennes servent à préparer nos cœurs au mystère de Noël.
Dans la première partie de chaque antienne, nous chantons les préfigurations du Messie chez les prophètes et dans la deuxième nous appelons ce Messie « Viens, Seigneur ! »
Ces antiennes sont partiellement reprises à l'acclamation avant l'évangile pendant la messe.

Traduction en français :
Ô Clé de David, ô Sceptre d’Israël, tu ouvres et nul ne fermera, tu fermes et nul n’ouvrira : Viens, Seigneur, et arrache les captifs établis dans les ténèbres et la nuit de la mort.

Paroles originales :
O Clavis David, et sceptrum domus Israel, qui aperis, et nemo claudit, claudis, et nemo aperit : veni, et educ vinctum de domo carceris, sedentem in tenebris, et umbra mortis.

Troisième semaine

Lundi : Le "coaching du lundi" avec Olivier Belleil pour profiter chaque semaine de l'Avent
Mardi : L’Évangile du jour lu et médité suivi d'un chant
Mercredi : La louange du jour pour commencer la journée dans la bonne humeur
Jeudi : L’Évangile du jour lu et médité
Vendredi : Une dizaine de chapelet méditée avec un saint
Samedi : "Tous frères" - Un chapitre audio pour transformer notre manière de vivre ensemble
Dimanche : L’Évangile du jour lu et médité

♦ Samedi 19 décembre


Commençons par 5 minutes de méditation sur le thème de l'espérance

Ecouter Méditation et chapitre 2 de « Tous frères »

Puis continuons notre découverte de l'encyclique du Pape François "Tous Frères!". Nous écoutons aujourd'hui le chapitre 2, "Un étranger sur le chemin", consacré à une méditation inspirante de la parabole du bon samaritain. (durée : 39 mn)

Le chapitre 2 de Fratelli Tutti est consacré pour une large part à une méditation de la parabole du Bon Samaritain et à ce qu'elle nous dit de la fraternité et des relations humaines.

Quels sont les personnages de la parabole ?
- les brigands
- ceux qui passent outre sans compatir
- celui qui est abandonné et blessé

Le Pape François nous interpelle : A qui t'identifies-tu ? Qui est ton prochain ?
" Jésus ne nous invite pas à nous demander qui est proche de nous, mais à nous faire proches " FT 80

L'histoire du Bon Samaritain n'est pas une histoire du passé, elle se répète aujourd'hui.
Le pape François dresse un état des lieux de nos sociétés :
- le déterminisme ou le fatalisme cherchent à justifier l'indifférence
- la société tend à se désintéresser des autres
- le monde permet l'exclusion
- nous nous trouvons face à une paresse sociale et politique

Fratelli Tutti nous exhorte à prendre chacun notre part dans le soin du prochain. Nous sommes chacun responsables des frères et sœurs en humanité que nous croisons.
Vas-tu passer outre ou faire halte auprès des blessés du chemin ?
Face à tant de blessures, à tant de douleur, la seule issue c'est d'être comme le Bon Samaritain

Rappel du plan de l'Encyclique
Introduction générale
Chapitre 1 : Les ombres d'un monde fermé (voir samedi 12 décembre)
Chapitre 2 : Un étranger sur le chemin
Chapitre 3 : Penser et gérer un monde ouvert
Chapitre 4 : Un cœur ouvert au monde
Chapitre 5 : La meilleure politique
Chapitre 6 : Dialogue et amitié sociale
Chapitre 7 : Des parcours pour se retrouver
Chapitre 8 : Les religions au service de la fraternité

♦ Vendredi 18 décembre


Prier le chapelet avec Marie qui défait les nœuds (L'écouter)

L'annonciation. Marie est la nouvelle Ève, la comblée de grâce

Il nous reste tout juste une semaine avant Noël. Et pourtant, sans doute sommes-nous encore loin d'être prêts pour la venue du Seigneur. Nos vies sont pleines de problèmes et de complications. Approchons-nous de Marie avec confiance, afin de lui demander la grâce de défaire ses nœuds pour arriver le cœur libre devant la crèche.
Observons comment Marie est capable de défaire les nœuds de nos manques de confiance, car elle a cru en « l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur » ; et les nœuds de mort car elle est celle qui, par l’œuvre du Saint-Esprit, engendre le Fils de Dieu, auteur de la vie.

Sainte Marie, donnez-moi la force de persévérer dans mon amour pour Dieu. Faites que non seulement j’aie recours à Lui dans les moments difficiles, mais aussi que j’apprenne à lui rendre grâce pour tous ses dons : ceux que je vois et ceux que je ne parviens pas à voir.

Ô Marie, ma protectrice, aidez-moi à résoudre cet écheveau de problèmes que je me crée moi-même. Et rendez-moi capable d'aimer notre seigneur Jésus-Christ, votre fils, par-dessus tout.
Marie, Vierge très pure, Dame du Bel Amour, défaites le nœud que je vous présente.

Les musiques du jour : Marie, nouvelle Eve, comblée de grâce
et chant : Alléluia Magnificat (Sylvie Buisset - Béatitudes)

♦ Jeudi 17 décembre


Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu (1, 1-17)

Généalogie de Jésus, Christ, fils de David, fils d’Abraham.

Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, Jessé engendra le roi David.
David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias, Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.

Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.

Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.

Méditation : comment Dieu se manifeste-t-il dans ma vie ?

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham. » Mt 1, 1
La grâce à demander : vivre en enfant de Dieu
L'exercice spirituel : aujourd'hui je prends un temps pour relire mon histoire personnelle et y déceler la présence de Dieu dans les moments de joie et aussi dans les moments plus douloureux de ma vie. Je peux m'adresser à Dieu en disant : " Tu es l'Emmanuel, Dieu avec moi !"
L'intention de prière : pour l'entente et la fraternité entre les peuples.

Le chant du jour : Ô sapientia le Bien-Aimé (Naji Hakim)

Depuis le IXème siècle, l'Église chante aux vêpres des 7 jours précédent Noël des antiennes qui donnent les titres du Messie dont la naissance était attendue en Israël. Elles sont partiellement reprises à l'acclamation avant l'évangile pendant la messe.
Les antiennes « Ô » associent l'invocation du Messie, « Ô », avec la prière pour sa venue (introduite par : « veni », « viens»), et s'appuient sur les textes de l'Ancien Testament (notamment sur le livre d'Isaïe, 7, 14).

Traduction en français :
Ô Sagesse, de la bouche du Très-Haut, toi qui régis l’univers avec force et douceur, enseigne-nous le chemin de vérité : Viens, Seigneur, nous enseigner le chemin de la prudence.

Paroles originales :
O Sapientia, quae ex ore Altissimi prodisti, attingens a fine usque ad finem, fortiter suaviter disponensque omnia : veni ad docendum nos viam prudentiae.

Mercredi 16 décembre


L'écouter

Avec la communauté de Taizé

Paroles "Bonum est confidere"

Bonum est confidere in Domino,
Bonum sperare in Domino.

Paroles "Notre âme attend le Seigneur"

Notre âme attend le Seigneur,
En lui la joie de notre cœur.

Paroles "Christe Salvator"

Christe Salvator,
Filius Patris,
Dona nobis pacem

Mardi 15 décembre

Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu (21, 28-32)

En ce temps-là, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple : « Quel est votre avis ?
Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.” Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla. Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier. »
Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole. »

Méditation : dire oui à Dieu dans chaque situation

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne. » Mt 21, 28
La grâce à demander : dire oui à Dieu dans chaque situation de ma vie
L'exercice spirituel : aujourd'hui je vais visiter les "non" de ma vie et les transformer en "oui"
L'intention de prière : pour ceux qui disent "non" à Dieu et à ses appels.

Le chant du jour : Voici l'ange Gabriel (L'Emmanuel)

R. Voici que l’ange Gabriel, devant la Vierge est apparu.
De toi va naître un enfant Dieu, et tu l’appelleras Jésus.

1. De mon Seigneur j’ai tout reçu, je l’ai servi jusqu’à ce jour,
Qu’il fasse en moi sa volonté, je m’abandonne à son amour.

2. Et Dieu se fit petit enfant, la Vierge lui donna son corps.
Il connut tout de notre vie, nos humbles joies et notre mort !

Coda : Et son nom est Emmanuel !

Lundi 14 décembre


Cette semaine, nous allons nous préparer à Noël avec la Vierge Marie.

Olivier Belleil nous propose de contempler Marie et de nous laisser toucher par une de ses qualités ou vertus (l'humilité, la gratitude, le service, l'écoute...) et de profiter de cette semaine pour grandir dans une proximité nouvelle avec la Vierge.

(L'écouter) (12minutes avec des pistes pour avancer)

Extraits :
Il y a dans la culture chrétienne, une tradition d'honorer Marie pendant le mois de mai, le mois de Marie. Mais pour les théologiens et les mystiques, le véritable mois de Marie dans la liturgie de l'Eglise, c'est le mois de l'Avent et de Noël. La Vierge Marie est celle qui a formé en elle le Christ, et elle est en même temps celle qui va former en moi le Christ. « Elle est le moule de Dieu »... C'est-à-dire : toute sa mission est orientée vers la croissance du Christ en moi, et c'est la véritable dévotion mariale.
Donc cette semaine je pourrais prendre le temps de prier la Vierge Marie, il peut y avoir plusieurs aspects qui me toucheront :
- Certains verront en elle la Vierge qui porte l'Emmanuel, Dieu est en elle, Dieu est en moi... Je vais rentrer dans le Magnificat et, plus je serai dans la gratitude, plus je serai marial...
- La Vierge Marie, c'est aussi l'humilité... et j'ai à apprendre d'elle l'humilité
- La Vierge Marie, c'est l'attitude de l'écoute, c'est ce silence de Marie qui porte la Parole de Dieu... d'où mettre davantage dans ma vie l'écoute des autres et l'écoute de Dieu
- ... C'est aussi l'amour qui se manifeste dans le service... donc vivre cette préparation de Noël, non dans l'excitation, mais dans l'esprit d'amour qui est joyeux de rendre service
- Notre Dame de l'espérance... elle a comme incarné, condensé en elle toute l'espérance d'Israël, donc lui demander la grâce d'être fortifié dans mon espérance...
- La Vierge Marie, c'est celle qui est la Mère de Jésus et la Mère des hommes... Marie veut être ma mère... mais on peut avoir du mal à se laisser adopter par elle... donc on peut lui dire, cette semaine, "Je veux bien" et ça peut être dit et formalisé à travers des formules de prière, comme la prière de consécration au Christ par la Vierge Marie : "Je te choisis aujourd'hui, ô Marie..."

L'exercice spirituel : pour bien vivre cette semaine à tonalité mariale, je vous propose trois choses :
- Découvrir ou redécouvrir la prière du chapelet, suivant le niveau où on en est (trois propositions sont faites)...
- Choisir une apparition mariale reconnue par l’Église (livre ou internet : exemples)
- Choisir un poème ou une prière (Salve Regina, Poème de Claudel, de Péguy, de Verlaine...)

Chant du jour : Litanies de la Sainte Vierge (Sylvie Buisset - Béatitudes)

Dimanche 13 décembre


Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean (1, 6-8. 19-28)

Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.
Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. » Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. » Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »
Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.

Méditation : Réjouissons-nous, le Seigneur arrive !

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. » Jn 1, 8
La grâce à demander : la joie
L'exercice spirituel : en ce dimanche de l'Avent, au moment de l'Eucharistie dominicale, je prends un moment pour préparer mon cœur à la joie d'accueillir Jésus comme mon Seigneur et mon Sauveur
L'intention de prière : que nos familles, paroisses et communautés soient des foyers de la joie et de l'amour de Dieu.

Le chant du jour : Qu'ils sont beaux (Béatitudes)

1- Qu'ils sont beaux sur toutes les montagnes
Les pieds de celui qui porte la nouvelle
Qui annonce la paix, la joie, la délivrance
Et qui te dit que Ton Dieu règne

Éclatez tous en cris de joie
Car le Seigneur a racheté Son peuple
Il nous a libérés du jour de l'esclavage
Et nous a donné Son Esprit

2- Réveille-toi ô Jérusalem
Revêts ta parure et tes habits de fête
Et secoue ta poussière, avance vers ton Dieu
Car Il a consolé Son peuple

3- Ô écoutez la voix des guetteurs
Ils élèvent la voix et ils crient d'allégresse
Car de leurs propres yeux ils ont vu le Seigneur
Revenir en gloire à Sion

Deuxième semaine

Lundi : Le "coaching du lundi" avec Olivier Belleil pour profiter chaque semaine de l'Avent
Mardi : Fête de l'Immaculée Conception - L’Évangile du jour lu et médité suivi d'un chant
Mercredi : La louange du jour pour commencer la journée dans la bonne humeur
Jeudi : L’Évangile du jour lu et médité
Vendredi : Une dizaine de chapelet méditée avec un saint
Samedi : "Tous frères" - Un chapitre audio pour transformer notre manière de vivre ensemble
Dimanche : L’Évangile du jour lu et médité

Samedi 12 décembre : fête de Notre Dame de Guadalupe


Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu (17, 10-13)

Descendant de la montagne, les disciples interrogèrent Jésus : « Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d’abord ? »
Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre toute chose à sa place. Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. Et de même, le Fils de l’homme va souffrir par eux. »
Alors les disciples comprirent qu’il leur parlait de Jean le Baptiste.

Méditation : l'hommage exceptionnel de Jésus

Écouter méditation + chant + Fratelli Tutti-1

Pour ma journée

Le verset du jour : « Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. Et de même, le Fils de l’homme va souffrir par eux. » Mt 17, 12
La grâce à demander : l'accueil de la promesse de Dieu pour l'humanité
L'exercice spirituel : aujourd'hui je médite sur les promesses de Dieu pour l'homme : promesse de vie, promesse de sauver et de guérir, promesse d'amour... Je rends grâce à Dieu pour son amour infini
L'intention de prière : que ceux qui se sont endurcis dans la haine puisse s'ouvrir à l'amour.

Le chant du jour : Dans le calme et la confiance

Fratelli Tutti - Chapitre 1

Les ombres d'un monde fermé

Le Pape François fait le constat de tendances qui entravent la promotion de la fraternité universelle : "La société mondialisée nous rapproche, mais elle ne nous rend pas frères ".

En quoi observe-t-on les ombres d'un monde fermé ?
Le désespoir et la méfiance semés dans la société
Les polarisations qui ne favorisent pas le dialogue et la coexistence
Les personnes qui semblent mériter d'être sacrifiées et qui sont marginalisées
L'inégalité des droits et les nouvelles formes d'esclavage
La détérioration de l'éthique et l'affaiblissement des valeurs spirituelles
Certains mots importants sont instrumentalisés : liberté, justice, démocratie, unité.

Les pistes et sources d'espérance que proposent Fratelli Tutti
La voie à suivre est la proximité et la culture de la rencontre.
Dieu continue de répandre des semences de bien dans l'humanité.
Le bien, l'amour, la justice et la solidarité demandent à être conquis chaque jour.
L'espérance sait regarder au-delà du confort personnel qui nous enferme pour s'ouvrir à de grands idéaux.

Vendredi 11 décembre


Prier le chapelet avec le père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus (L'écouter)

Le conseil du pape François : « Je vous donne un conseil : celui de ne jamais lâcher votre chapelet et de le prier »
Le mystère du jour :
l'Annonciation
« L’Esprit Saint viendra sur toi, Il te couvrira de son ombre ! »
Un fruit du mystère : l'humilité.
Une grâce à demander : Vivre avec l’Esprit Saint.

Intention de prière : Pour que la culture de vie triomphe sur la culture de mort.

Les musiques du jour : Ne crains pas (Béatitudes)

Jeudi 10 décembre


Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu (11, 11-15)

En ce temps-là, Jésus déclarait aux foules : « Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui.
Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent, le royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer. Tous les Prophètes, ainsi que la Loi, ont prophétisé jusqu’à Jean. Et, si vous voulez bien comprendre, c’est lui, le prophète Élie qui doit venir. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

Méditation : l'hommage exceptionnel de Jésus

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent, le Royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer. » Mt 11, 12
La grâce à demander : un amour passionné pour Dieu
L'exercice spirituel : je peux méditer sur l'ardeur pour Dieu de ces deux personnages bibliques présentés dans l'Évangile, le prophète Élie et Jean-Baptiste, et demander au Seigneur la grâce d'être un témoin rempli de cette même ardeur pour lui
L'intention de prière : qu'en ce temps de l'Avent les chrétiens soient renouvelés dans leur amour pour Dieu.

Le chant du jour : Choral du Précurseur (Fr. André Gouzes)

1. La voix qui crie dans le désert : « Frayez pour Dieu la route ! »
La voix d’Élie a retenti qui lui prépare un peuple.
Que vos chemins deviennent droits,
Portez un fruit de grâce, croyez à l’Évangile !

2. Je vous baptise avec de l’eau, changeant vos cœurs de pierre.
Mais lui baptise dans l’Esprit, le feu qui illumine.
Il est Celui qui doit venir
Déjà les sourds entendent et les lépreux guérissent.

3. « Comme une lampe avant le jour, j’annonce sa lumière :
Tandis que moi, je diminue, il faut que lui grandisse. »
Un cri s’élève en notre nuit :
« L’Époux s’avance aux noces, ma joie est de l’entendre. »

♦ Mercredi 9 décembre


L'écouter

Esprit de lumière, Esprit créateur (L. Pavageau - L'Emmanuel)

Âme du Christ, sanctifie-moi (M. Wittal - L'Emmanuel)

Le Seigneur est ma lumière et mon salut (Fr Jean-Baptiste du Jonchay)

Esprit de lumière, Esprit créateur

1- Viens Esprit du Dieu vivant, renouvelle Tes enfants
Viens, Esprit Saint, nous brûler de Ton feu,
dans nos coeurs, répands Tes dons sur nos lèvres inspire un chant.
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies

Esprit de lumière, Esprit Créateur
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance
Affermis nos âmes, ranime nos coeurs
Pour témoigner de Ton amour immense

2- Fortifie nos corps blessés, lave-nous de tout péché
Viens, Esprit Saint, nous brûler de Ton feu
Fais nous rechercher la paix, désirer la sainteté
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies

Veni Sancte Spiritus, Veni Sancte Spiritus (bis)

3- Donne-nous la charité pour aimer en vérité
Viens, Esprit Saint, nous brûler de Ton feu
Nous accueillons Ta clarté pour grandir en liberté
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies

Âme du Christ, santifie-moi

1- Âme du Christ, sanctifie-moi, Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi, Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi, ô bon Jésus, exauce-moi
Dans Tes blessures, cache-moi, ne permets pas que je sois séparé de Toi

2- Âme du Christ, sanctifie-moi, Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi, Eau du côté du Christ, lave-moi
De l’ennemi défends-moi, à ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi pour qu’avec Tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles, amen

Le Seigneur est ma lumière et mon salut

Le Seigneur est ma lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ?

1- J’ai demandé une chose au Seigneur la seule que je cherche
Habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie

2- Habiter la maison du Seigneur pour T’admirer en Ta bonté
Et m’attacher à Ton Église Seigneur, m’attacher à Ton Église, Seigneur

3- J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants
“Espère, sois fort et prends courage, espère, espère le Seigneur”

♦ Mardi 8 décembre : Solennité de l'Immaculée Conception


Évangile de Jésus Christ selon Saint Luc (1, 26-38)

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « L’ange entra chez elle et dit : "Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi." » Lc 1, 28
La grâce à demander : la pureté du cœur
L'exercice spirituel : aujourd'hui je prends du temps pour contempler dans l'Évangile la disponibilité de Marie à la Parole de Dieu, et je demande la grâce de recevoir cette même disponibilité de cœur. Je peux confier ma journée avec les paroles de Marie : "Qu'il me soit fait selon ta parole."
L'intention de prière : pour la paix dans le monde.

Le chant du jour : Tu es bénie entre toutes les femmes
(Communauté des Béatitudes)

Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de ton sein est béni. (bis)

Qui est celle-ci qui surgit comme l’aurore,
Belle comme la lune et resplendissante comme le soleil ?

♦ Lundi 7 décembre


Suis-je un peu plus prêt à accueillir Jésus

que la semaine dernière ?

(L'écouter) (10 minutes avec des pistes pour avancer)

L'église est une mère et comme une maman, elle nous prend par la main pour nous conduire, nous préparer à la naissance de Jésus à Noël. Cette semaine, elle nous donne la figure de Jean le Baptiste et son message essentiel pour nous en ce temps de l'Avent : préparez les chemins du Seigneur.

Olivier Belleil nous propose de contempler sept aspects de la vocation et du portrait spirituel de Jean le Baptiste, sept aspects qui peuvent nous inspirer pendant ce temps de l'Avent.
Avec ou comme Jean le Baptiste, nous pouvons choisir de vivre l'un ou l'autre aspect cette semaine :
- s'émerveiller de sa propre vocation : « ... Ce que je suis, ce que je vis est préparé par l'amour du Seigneur, et j'ai donc à le recevoir de son cœur, de ses mains »
- prendre un moment de désert : « ... Le désert, ça va être un temps de solitude, de cœur à cœur avec le Seigneur. Peut-être que je pourrai prendre une journée, une demi journée, une soirée, ou peut-être une heure ou deux... à l'intérieur de ma situation... »
- vivre sobrement : « ... L’Évangile nous dit : "Sois sobre"... D'où comment, en ce mois de décembre, je vais progresser dans une sobriété heureuse ?... »
- préparer son cœur et celui des autres : « J'ai à me poser la question : "Qu'est-ce qui va m'aider concrètement, pratiquement, à préparer mon cœur, le cœur de mon conjoint, de mes enfants, petits enfants, le cœur de mes amis pour préparer cette rencontre ?"  »
- contempler Jésus comme l'Agneau de Dieu : « ... Peut-être que dans ma prière, je peux contempler cet aspect de Jésus... »
- traverser nos combats spirituels : « ... Peut-être que dans ce temps de l'Avent, je passe par un trouble personnel... Je dois passer du trouble à la confiance... "Voilà Jésus ce qui me trouble, viens visiter ce trouble... »
- vivre dans la joie, indépendamment des circonstances extérieures : « ... Pape François : "Ne nous laissons pas voler notre joie !"... Attention, l'excitation n'est pas la joie... (exemple de joie dans une situation catastrophique)... »

« D'où en cette période, essayons de mettre de l'ordre dans notre vie... accueillr une petite discipline de vie qui va nous rétablir dans une paix du coeur... Seigneur, Toi qui me dit à travers Jean le Baptiste "Préparez les chemins du Seigneur", viens me montrer les choses concrètes, les petites disciplines... qui vont m'aider à préparer ce chemin"... comme un jardinier qui fait les petites coupes... L'Esprit Saint nous aidera à ce discernement... »

Très belle musique du jour pour méditer
A l'Agneau de Dieu (Elisabeth Bourbouze)

♦ Dimanche 6 décembre


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 1, 1-8)

Commencement de l’Évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu. Il est écrit dans Isaïe, le prophète : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour ouvrir ton chemin. Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Alors Jean, celui qui baptisait, parut dans le désert. Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés. Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés. Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

Écouter méditation + chant

Hélas ! je n'ai pas reçu la méditation aujourd'hui... Incident technique ???

 

Première semaine

♦ Samedi 5 décembre


Retraite du samedi

La fraternité vue par le Cardinal Barbarin

Le Cardinal Barbarin nous introduit au thème de la fraternité, qui est le cœur de l'encyclique « Tous Frères ! » du Pape François.
Pas si simple d'avoir un rapport fraternel déjà avec les membres de ma famille, les gens de ma paroisse, mes collègues de travail... alors encore plus avec les gens de la rue, les migrants... Et pourtant le Pape, à la suite de Jésus, nous dit : « Tous Frères ! »

L'introduction de l'encyclique « Tous Frères ! »

Dans l’introduction à cette lettre, le pape François livre son rêve de fraternité et d’amitié sociale.

« Je livre cette encyclique sociale comme une modeste contribution à la réflexion pour que, face aux manières diverses et actuelles d’éliminer ou d’ignorer les autres, nous soyons capables de réagir par un nouveau rêve de fraternité et d’amitié sociale qui ne se cantonne pas aux mots.
Bien que je l’aie écrite à partir de mes convictions chrétiennes qui me soutiennent et me nourrissent, j’ai essayé de le faire de telle sorte que la réflexion s’ouvre au dialogue avec toutes les personnes de bonne volonté. »

A propos de l'encyclique Fratelli Tutti

Fratelli Tutti est une expression de Saint François d'Assise. Il l'utilisait pour proposer un mode de vie au goût de l’Évangile. Saint François invitait tous les hommes et toutes les femmes à un amour au-delà de la géographie et de l'espace.
L'encyclique Fratelli Tutti comprend une introduction générale et 8 chapitres.
Chapitre 1 : Les ombres d'un monde fermé
Chapitre 2 : Un étranger sur le chemin
Chapitre 3 : Penser et gérer un monde ouvert
Chapitre 4 : Un cœur ouvert au monde
Chapitre 5 : La meilleure politique
Chapitre 6 : Dialogue et amitié sociale
Chapitre 7 : Des parcours pour se retrouver
Chapitre 8 : Les religions au service de la fraternité.

A travers cette encyclique, le pape François nous rappelle l'importance de la fraternité dans notre vie de chrétien et dans la construction d'un monde plus juste. Une invitation à réfléchir et à transformer notre manière de vivre ensemble.

♦ Vendredi 4 décembre


Prier le chapelet avec Mère Teresa (L'écouter)

Le mystère du jour : L’Annonciation (Lc 1, 38)
« Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon
ta parole »
Un fruit du mystère : la docilité à la volonté de Dieu.

Une grâce à demander : la découverte de son appel propre.

Intention de prière : pour tous ceux qui ont du mal à répondre à leur vocation.

Les musiques du jour : Ave Maria (Dei Amoris Cantores)

♦ Jeudi 3 décembre


Dire c'est bien, faire c'est mieux

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 7, 21. 24-27)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.
Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.
Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. » Mt 7, 21
La grâce à demander : être missionnaire en actes et en paroles
L'exercice spirituel : aujourd'hui dans mon temps de méditation, je réfléchis à la cohérence entre mes actes et mes paroles, et je demande au Seigneur la grâce de vivre de cette manière
L'intention de prière : pour que les chrétiens soient missionnaires en actes et en paroles

Le chant du jour : Béns Dieu (Grégory Turpin et Samuel Olivier)

R/ Bénis Dieu, ô mon âme, ô mon âme, rends gloire à son saint nom.
Oh! Chante comme jamais, ô mon âme, rends gloire à son saint nom.

1) Voici l'aurore, l'aube d'un nouveau jour.
Pour toi, un chant doit s'élever, devant ce qui m'attend
Et ce qui pourrait arriver, qu'à la fin du jour je te chante encore.

2) Riche en bonté et lent à la colère, ton nom est grand et ton cœur est bon.
Je ne cesserai de chanter tes bontés, j'ai des milliers de raisons pour louer.

3) Un jour viendra, je n'aurai plus de forces, mon heure venue, la fin sonnera.
Pour tant mon âme chantera tes louanges pendant des milliers d'années, oui sans fin

♦ Mercredi 2 décembre

L'écouter

Les temps sont accomplis (Fr. André Gouzes)

Béni soit le Seigneur qui vient (Fr. André Gouzes)

Viens, Seigneur, ne tarde plus (Frat. monastiques de Jérusalem)

Viens, Seigneur, ne tarde plus
En veillant dans la nuit, nous attendons ton Retour

1- Amen ! Voici que mon Retour est proche
Je suis le Premier et le Dernier, le Vivant
L’Esprit et l’Épouse disent : « Viens ! »
Ton Église T’attend : Viens, Seigneur Jésus

2– Vivons dans l’attente de la bienheureuse espérance
Et de l’Avènement de Jésus-Christ, notre Seigneur
Lui qui transfigurera notre corps de misère
Pour le rendre semblable à son Corps de gloire

♦ Mardi 1er décembre


Le secret de la vraie sagesse

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 10, 21-24)

À l'heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »
Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

Méditation : 5 "touches" à retenir
- La joie de Jésus sous l'action de l'Esprit Saint
- La louange
- l'autre regard de Jésus sur le monde
- la toute puissance de Jésus
- Tout est orienté, dans la vie et la prière de Jésus, vers le Père
On peut choisir pour prier l'une de ces pistes

Écouter méditation + chant

Chant du jour : Joie pour les cœurs (Christine Géraud - Béatitudes)

R/ Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu
Joie pour tous ceux qui louent son nom
Ils entrent déjà au Royaume des Cieux
Ils habitent dans sa maison.

1. Je chanterai en ta présence, j’exulterai en ton amour,
En toi, Seigneur, ma délivrance, Tu es fidèle pour toujours.

2. Acclamez Dieu toute la terre, chantez la gloire de son nom,
Glorifiez-le dans la prière, rendez-lui grâce car il est bon.

3. Dieu, mon sauveur, entends ma plainte ; que mon cri vienne jusqu’à Toi,
Dans ta bonté guéris ma crainte, Tu es le Saint, le roi des rois.

4. Tu es le rocher qui me sauve, Tu es mon gardien, mon abri,
Seigneur, je célèbre ta force, Tu es vainqueur de l'ennemi.

5. Que le nom de Dieu soit béni, dès maintenant et pour toujours,
Car Il prend soin de ses amis, les rassasie de son amour.

Pour ma journée

Le verset du jour : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. » Lc 10, 21
La grâce à demander : louer Dieu en toutes circonstances
L'exercice spirituel : aujourd'hui je peux m'exercer à la louange avec : un chant de louange, un temps de louange spontanée qui monte de mon cœur ou avec quelques lignes du psaume 150 : " Alléluia ! Louez Dieu, louez-le au ciel de sa puissance ; louez-le pour ses actions éclatantes, louez-le selon sa grandeur ! Et que tout être vivant chante louange au Seigneur ! Alléluia ! "
L'intention de prière : Seigneur, déploie ta grâce dans la vie des chrétiens, pour qu'ils te servent avec générosité et persévérance.

♦ Lundi 30 novembre


(L'écouter) (14 minutes toujours aussi profondes)

En cette première semaine de l'Avent, Olivier Belleil nous aide à entrer dans ce nouveau temps liturgique en nous expliquant son sens et sa finalité. Il nous rappelle qu'avant chaque moment important dans la Bible, il y a un temps de préparation et c'est ce que nous sommes nous aussi appelés à vivre avant chaque événement important de la liturgie.
Comment se préparer à Noël ? Comment tirer profit de ce temps de grâce qu'est l'Avent ? Olivier Belleil nous donne des repères, des conseils et nous propose trois objectifs concrets pour vivre cette montée vers Noël.

Extraits : 
1) Il nous faut entrer dans le temps de L'Esprit, dans le temps de l’Église...
(Qohélet 3) : « Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel, un temps  pour donner la vie et un temps pour mourir, un temps pour planter et un temps pour arracher, un temps pour tuer et un temps pour guérir, un temps pour détruire et un temps pour construire... un temps pour se taire et un temps pour parler, un temps pour aimer et un temps pour ne pas aimer, un temps pour la guerre et un temps pour la paix. »
Qu'est-ce que ça veut dire ? Nous entrons dans un temps de Dieu : la liturgie de l’Église, poussée par le Saint Esprit nous entraîne dans un temps ; Madeleine Delbrel compare la vie spirituelle à un bal, une danse où Jésus vient nous prendre et nous entraîner... On peut rester à sa place et faire tapisserie, mais pour rentrer dans le temps de l'Avent, il faut laisser nos peurs, nos craintes, nos habitudes et nous laisser saisir par Jésus qui, dans la liturgie de l’Église, vient nous entraîner.

2) Dans la Bible, chaque fois qu'il y a un moment important, il est vécu dans une préparation... C'est pareil pour nous... C'est la pédagogie de Dieu : la préparation est un moyen qui va nous conduire à une finalité, et le plus important, c'est la finalité, le terme de notre pèlerinage ; si on compare le temps de l'Avent comme un pèlerinage, il faut savoir le lieu où nous allons arriver, ici c'est Noël, mais il y a deux Noël : le Noël historique... et le Noël le plus important « Le mystère de Noël s'accomplit en nous lorsque le Christ prend forme en nous » Noël est le mystère de cet admirable échange... où le Verbe vient prendre chair en nous... Donc si nous vivons un bon temps de l'Avent, l'effet sera une croissance de la présence et de la vie du Verbe en notre âme.

3) L'Eglise nous rappelle qu'il y a trois venues :
- la venue d'hier qui a été précédée par des siècles d'attente, celle d'Israël attendant la venue du Messie, et nous allons communier à cette attente du peuple d'Israël...
- la venue de Jésus dans la gloire et avons-nous un ardent désir de son second avènement ?... Que le Saint Esprit mette en nous ce désir : « Maranatha ! Viens Seigneur Jésus ! »... Pour nous l'Apocalypse, est-ce la destruction ou l'Apocalypse chrétienne qui veut dire dévoilement, venue du Christ dans la gloire... Et nous, nous savons que cette histoire n'est pas absurde...
- la venue de Jésus dans l'aujourd'hui de notre vie quotidienne, alors préparons-nous à cela...

Alors trois objectifs concrets pour bien vivre ce début de l'Avent :
- "Muscler" notre espérance
: « Ne nous laissons pas voler notre espérance ! » (Pape François) d'où redire chaque jour notre acte d'espérance : « Mon Dieu, j'espère avec une ferme confiance, que tu me donneras, par les mérites de Jésus Christ, ta grâce en ce monde et le bonheur éternel dans l'autre, parce que tu l'as promis et que tu tiens toujours tes promesses »
- Lire l'encyclique « Tous frères » pendant ces  quatre semaines de l'Avent (2 chapitres par semaine) - Elle est sur notre site - On peut le faire, ça va nourrir notre intelligence, notre cœur, et nous renouveler dans la foi, l'espérance et la charité.
- Faire chez soi une "belle" crèche... Elle sera belle si elle me donne envie de prier... et l'on prie avec les yeux... car chaque personnage invite à la méditation...

♦ Dimanche 29 novembre


Retraite d'Avent « Tous frères » : c'est parti !

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 13, 33-37)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. C’est comme un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et demandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ; s’il arrive à l’improviste, il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »

Écouter méditation + chant

Chant du jour : Veillez et priez (Christine Géraud - Béatitudes)

R/ Veillez et priez, votre maître viendra quand vous ne l'attendez pas.
Veillez et priez, Jésus nous t'attendons fais grandir notre foi.

1. Bienheureux le serviteur qui est resté fidèle
Il entrera au Royaume de Dieu

2. En Jésus nous recevons tous les dons de la grâce
Nous témoignons du royaume de Dieu

3. Établis dans sa parole, affermis dans la foi,
Nous attendons le royaume de Dieu

4.Dieu lui-même est fidèle, il nous appelle à vivre
Avec son fils au royaume des cieux

Pour ma journée

Le verset du jour : « Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. » Mc 13, 33
La grâce à demander : la persévérance dans l'attente du Seigneur
L'exercice spirituel : aujourd'hui et pendant tout le temps de l'Avent, je peux prendre la résolution d'élever un peu mon niveau de jeu spirituel, comme par exemple : consacrer un peu plus de temps à ma prière quotidienne, prendre un temps d'adoration hebdomadaire, ou encore prier chaque jour une dizaine de chapelet...
L'intention de prière : pour toutes les personnes en quête de justice, de bonheur, et en quête d’un Sauveur.

♦ Samedi 28 novembre

Entrons dans l'Avent

Dans le langage de l’Église, le mot Avent a deux significations : présence et attente.

Le temps de l’Avent nous invite à comprendre que chaque événement de la journée est un signe que Dieu nous adresse, un signe de sa présence à nos côtés. Il est aussi le temps de l’attente, attente de sa venue dans la crèche à Noël, mais aussi attente de sa venue ultime dans la gloire, lorsqu’il viendra pour juger les vivants et les morts, et attente de sa venue dans le cœur de l’homme.

Alors la question qui se pose à nous pour bien vivre ce temps de l’Avent est la suivante : comment attendons-nous le Seigneur ? Que cherchons-nous vraiment ?
Cette quête de sens, de bonheur, de salut se posait déjà au sein des différents courants juifs au temps de Jésus. C'est aussi la question que Jésus pose à Jean et à André au début de son ministère public : Que cherchez-vous ?

Le P. Nicolas Buttet montre comment l'espérance d'un bonheur possible semble avoir disparu aujourd'hui. Il nous fait prendre conscience de l'urgence de la venue, pour l'humanité et pour moi personnellement, d'un Sauveur. C'est Lui que nous attendons chaque année à Noël.

L'écouter (57 minutes)

Nicolas Buttet

Avant de fonder la Fraternité Eucharistein au terme de plusieurs années de vie en ermitage, puis d'être ordonné prêtre en 2003, Nicolas Buttet était engagé dans la politique fédérale Suisse. Il est aussi l'initiateur de l'Institut Philanthropos et vice-président de la fondation Ecophilos regroupant des chefs d'entreprises désireux de mettre la personne humaine au cœur de leurs activités.
Il est l'auteur notamment de "L'Eucharistie à l'école des saints" (Ed. de l'Emmanuel, 2000)

♦ Vendredi 27 novembre

Heureux les persécutés pour la justice, ils verront Dieu

Prier le chapelet avec Jeanne d'Arc (L'écouter)

Le mystère du jour : Heureux les persécutés pour la justice

« Heureux les affligés, car ils seront consolés. Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi. » (Mt 5, 4.10-11)

Une grâce à demander : la force dans les épreuves.
Intention de prière : pour les chrétiens persécutés à cause de leur foi

Les musiques du jour : Dieu premier servi (Alexis Fleury - Béatitudes)
4e dizaine : Heureux les persécutés pour la justice (Collectif - Béatitudes)
Le Roi du Ciel (Alexis Fleury - Béatitudes)

♦ Jeudi 26 novembre

Jésus est puissant et glorieux

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc(Lc 21, 20-28)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Quand vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, alors sachez que sa dévastation approche. Alors, ceux qui seront en Judée, qu’ils s’enfuient dans les montagnes ; ceux qui seront à l’intérieur de la ville, qu’ils s’en éloignent ; ceux qui seront à la campagne, qu’ils ne rentrent pas en ville, car ce seront des jours où justice sera faite pour que soit accomplie toute l’Écriture. Quel malheur pour les femmes qui seront enceintes et celles qui allaiteront en ces jours-là, car il y aura un grand désarroi dans le pays, une grande colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés en captivité dans toutes les nations ; Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens, jusqu’à ce que leur temps soit accompli.
Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées.
Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. » Lc 21, 27
La grâce à demander : le désir de voir la puissance et la grande gloire de Jésus
L'exercice spirituel : aujourd'hui dans chaque situation angoissante et difficile, je m'imagine Jésus puissant et glorieux avec moi dans la situation
L'intention de prière : pour ceux qui souffrent de dépression.

Le chant du jour (Jacques Berthier)

Ma ténèbre n'est pas ténèbre devant Toi
La nuit comme le jour est lumière

♦ Mercredi 25 novembre



L'écouter

Ave Maria (Tanguy Dionis du Séjour - Béatitudes)

Ave Maria, gratia plena
Gratia plena, Maria; gratia plena

Dominus tecum, Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus
Et benedictus fructus, ventris tui, Jesus

Sancta Maria, Sancta Maria
Mater Dei, ora pro nobis peccatoribus

Nunc et in hora, nunc et in hora
Nunc et in hora mortis nostrae
Mortis nostrae. Amen

Ave Maria, gratia plena
Ave Maria, ave Maria, ave Maria, ave Maria

La voix du bien-aimé – Dei Amoris Cantores

1- Le voici, Il se tient derrière la fenêtre, Il regarde
Me fait entrer dans la maison du vin, sa bannière sur moi, c’est l’amour

Car l’hiver est passé, la pluie déjà s’en est allée
Les grenadiers et les vignes en fleurs exhalent leurs parfums

Le voici, bondissant sur les hautes montagnes Il se tient
Mon bien-aimé me parle et me dit :
« Ne crains pas mon amie et viens »

C’est Sa voix qui m’appelle : « Ouvre-moi car la nuit s’est enfuie
La saison des chants est arrivée au jardin de la vie »

2- Dans la nuit j'ai cherché Celui que mon cœur a choisi
Je L'ai saisi et ne L'ai pas lâché, je sais que mon bonheur c'est Lui

Dans les lieux escarpés, toujours du regard Il me suit
Il est pour moi une branche d'Henné des vignes d'Enguédi

3- Dans la nuit je dormais mais mon cœur était réveillé
C'est la voix du bien-aimé qui heurte du désert mon âme tressaille

À mon ombre, regarde res sources coulant du Liban
Dans ce jardin de myrrhe et de safran Céleste Jérusalem

Dieu seul suffit – Fr. Jean-Baptiste du Jonchay

Dieu seul suffit, Dieu seul suffit

1- Que rien ne te trouble, ô mon âme
Que rien ne t’épouvante, ô mon âme

2- Dieu ne change pas, ô mon âme
La patience obtient tout, ô mon âme

3- Qui possède Dieu, ô mon âme
Ne manque de rien, ô mon âme

♦ Mardi 24 novembre

Garde-moi l'espérance

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc(Lc 21, 5-11)

En ce temps-là, comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? »

Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.” Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés ! » Lc 21, 9
La grâce à demander : prière et discernement pour le moment ; espérance pour l'avenir
L'exercice spirituel : aujourd'hui je vais parler autour de moi de mon espérance en Dieu pour l'avenir pour fortifier les autres et augmenter ma foi.
L'intention de prière : pour ceux qui regardent l'avenir sans espérance.

♦ Lundi 23 novembre

L'écouter

Le bonheur dans les contrariétés du quotidien

« Bienheureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de s'amuser »

Le mot "disciple" évoque une discipline de vie et dans la tradition chrétienne on appelle cela l'ascèse, ou encore la mortification, c'est-à-dire des moyens par lesquels nous vivons des petites morts à nous-même, qui sont comme autant de petits passages de la mort à la vie.

Il y a deux grandes écoles dans l’Église en ce qui concerne l'ascèse. La première est l'ascèse volontaire, elle invente des moyens adaptés pour se discipliner : jeûne, abstinence, veille de nuit... Elle est souvent l'apanage de la vie monastique. Mais il existe une deuxième forme d'ascèse recommandée par Saint François de Sales et très adaptée à la vie laïque dans le monde. Il s'agit des ascèses surprises, ou plutôt subies, car non choisies : une migraine, une rencontre fortuite avec une personne que je veux éviter, un imprévu qui bouscule tous mes plans...

Autant de situations dérangeantes... mais idéales pour qui veut avancer dans la vie spirituelle. Olivier Belleil nous introduit dans ce nouveau regard sur les contrariétés du quotidien.

Extrait de la méditation (sa conclusion à lire après le texte de Madeleine Delbrêl mais l'idéal est de tout écouter) :

« Que le Seigneur nous donne d'entrer dans ce chemin spirituel qui nous est rappelé par Madeleine Delbrêl, c'est-à-dire de voir que la manifestation de Dieu s'exprime continuellement dans nos vies, jours, heures, minutes, que cette manifestation ne se manifeste pas d'abord pour nous, dans des grands phénomènes mystiques avec des effets spéciaux, non, ce sont dans les tâches insignifiantes du quotidien, et que l'extase, c'est un appel à vivre dans cet émerveillement dont elle parle.
Donc dans ces temps parfois difficiles que nous pouvons vivre, que ce ne soit pas pour nous des temps de grognement - en langage biblique on dit de murmure - contre tout le monde, le gouvernement, mes employeurs, mes enfants, mes proches, ceux qui sont trop présents et ceux qui ne le sont pas assez, enfin STOP, j'appuie sur le bouton "éjecte" et j'accepte d'entrer dans ce chemin, dans ce "cache-cache d'amour" et, avec tous les anges du ciel, mon "égo-râleur" a s'émerveiller de subir une sacrée cure d'amaigrissement ! Amen ! Alléluia ! »

Le chant du jour : In manus tuas (Collectif-Béatitudes)

♦ Dimanche 22 novembre

Seigneur, que ton règne vienne !

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 25, 31-46)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.

Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu...? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?” Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”
Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.” Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?” Il leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.”
Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. » Mt 25, 31
La grâce à demander : être juste dans mes actes, mes paroles et mes pensées
L'exercice spirituel : aujourd'hui je cherche à être attentif aux besoins des personnes que je rencontre. Selon les situations et mes possibilités, je me rends disponible.
L'intention de prière : Seigneur, que ton règne vienne ! Maranatha !

♦ Samedi 21 novembre

Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu

Prier le chapelet avec Jeanne d'Arc (L'écouter)

Le mystère du jour : « Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu » (Mt 5, 8)
Une grâce à demander : le désir de la sainteté.
Intention de prière : pour toutes les personnes qui sont esclaves d’une addiction (à la drogue, à la pornographie, aux écrans, à la nourriture…)

Les musiques du jour : Dieu premier servi (Alexis Fleury - Béatitudes)
3e dizaine : Heureux les cœurs purs (Collectif - Béatitudes)
Il faut convertir nos soldats ! (Alexis Fleury - Béatitudes)

♦ Vendredi 20 novembre

Ma maison sera une maison de prière

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 19, 45-48)

En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs.
Il leur déclarait : « Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. » Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner.
Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait.

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Jésus était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait. » Lc 19, 47-48
La grâce à demander : un cœur désireux d'entendre la Parole de Jésus
L'exercice spirituel : aujourd'hui je prends un temps pour méditer un passage de la Bible, je garde un verset dans mon cœur et je me le répète au long de la journée
L'intention de prière : que les chrétiens soient remplis d'un feu missionnaire pour annoncer la Parole de Dieu au monde entier.

Chant du jour : Ma maison (Corinne Lafitte)

♦ Jeudi 19 novembre

L'écouter

Le bonheur dans l'aventure

Olivier Belleil nous partage une petite parabole inspirée du tour du monde à la voile en solitaire qui a lieu actuellement, le Vendée-globe. Il nous rappelle qu'il n'y a pas d'un côté les aventuriers des mers à la vie trépidante, et de l'autre les confinés chez eux, condamnés à une vie banale et ordinaire, mais que notre vie spirituelle avec Jésus est une vraie aventure, où que nous soyons. Pour triompher des obstacles et embûches de cette aventure, il nous faut comme les marins être équipé convenablement et être bien coaché.

Mise en pratique

« ... Notre vie spirituelle avec Jésus, même confinés, est une vraie aventure, peut-être même la véritable aventure. Derrière les apparences d'une existence ordinaire, banale, nous sommes engagés, vous et moi, dans une vie passionnante avec Jésus, et surtout pleine d'imprévus : c'est notre Vendée-Globe à nous.
On va voir les conditions pour vivre cette aventure :

1 - Il faut un bateau avec une coque solide... pour affronter les chocs, mais à la fois solide et légère : cette coque, c'est notre foi... Il est grand le mystère de la foi ! La foi, ce n'est pas une petite opinion humaine, c'est immense... alors il va falloir sans cesse consolider la coque de notre foi et on va le faire avec les moyens qui nous sont donnés : la formation, la prière et les sacrements... Certains sont tentés de rester au port, mais l’Église n'arrête pas de nous dire "Vas au large !" mais il y aura de réels dangers, des échecs personnels, l'expérience de la souffrance... et cela peut avoir des effets corrosifs sur la coque, on connaît tous des personnes dont la foi a fait naufrage.

2 - Il faut une quille qui descende profondément parce que les bateaux à fond plat ne peuvent naviguer que sur des eaux tranquilles... et tout l'équilibre du bateau dépend de la quille, elle fait baisser le centre de gravité... Notre quille à nous, notre centre de gravité, c'est l'espérance, l'espérance du ciel, de la vie éternelle, mais aussi l'espérance pour notre terre, pour le règne de Dieu dans notre monde, tout ce qui va permettre à notre monde de s'humaniser, de se christianiser. Et quand les difficultés  de la navigation ici-bas nous découragent, la quille de l'espérance nous donne de la profondeur, notre centre de gravité descend très profond, il descend jusque dans le cœur de Dieu... Aucune tempête ne pourra nous submerger.

3 - Il faut une barre, un gouvernail et pour nous, c'est l'amour. On sait où l'on va, mais ce qui va nous permettre de garder la bonne direction, c'est l'amour car l'amour nous guide vers l'amour : notre vie est orientée par l'amour, l'amour de Dieu et l'amour de notre prochain... Mais nous sommes tous différents et nos itinéraires sont différents pour arriver à la même direction, l'amour, la sainteté.

4 - Il faut in mat solide et pour nous ce mat, c'est la Croix glorieuse, elle est inscrite dans la vie de Jésus Christ, elle est inscrite dans notre propre vie.

5 - Notre bateau n'a pas qu'une voile, il en a 7. Celui qui souffle les voiles, c'est l'Esprit Saint, le souffle de Dieu, mais ça ne suffit pas car il va falloir utiliser la force du vent sur nos voiles, et bien les utiliser pour avancer.
La 1ère, c'est la crainte de Dieu (le respect et non la peur) pour éviter les dangers... La 2e voile c'est la piété filiale pour suivre dans la confiance les bons vents qui nous portent, la 3e est celle du conseil (notre GPS !), la 4e est celle de la force qui nous donnera le courage de faire face dans les moments difficiles... La 5e, c'est la science ou connaissance... La 6e est celle de l'intelligence spirituelle qui donne un sens divin pour suivre la bonne conduite de Dieu, sa pédagogie et la 7e voile est la sagesse qui me donne de goûter la présence de Dieu pendant toute la traversée et de tout faire, tendu vers la gloire de Dieu.
Et avec ces voiles, finie la galère, je passe à la vitesse supérieure avec Dieu, ce n'est plus moi qui me dirige avec mes seuls moyens humains, c'est Dieu lui-même qui me pousse là où il veut que j'aille

6 - Il nous faut être reliés... car ces liens sont une aide précieuse dans les moments difficiles... Cette équipe qui nous soutient, c'est l’Église et je dois être reliée à elle pour vivre mon aventure de la vie chrétienne et, même si aujourd'hui je ne peux pas aller à telle célébration, aucune inquiétude : dans la communion des saints, je suis relié à l’Église...

7 - C'est une course en solitaire, il faut assumer notre solitude... Même si nous avons une vie affective riche, une vie sociale intense, nous avons une part de solitude qui fait partie de notre être et que l'on expérimente dans certains moments de sa vie, le deuil, la souffrance, l'échec... Il y a aussi la solitude apostolique et certains l'ont vécue, comme Jérémie ou quand nous nous sentons dans un monde sans Dieu... ou quand je me sens étranger à des débats que je trouve creux...
Dans le confinement, je peux sentir un point de solitude, il ne s'agit pas de l'éviter, de la meubler, mais peut-être de la traverser ou plutôt de me laisser traverser par elle ; dans le langage religieux, on appelle cela solitude, silence, recueillement, désert : ce sont des conditions dans lesquelles Dieu aime venir nous visiter.

8 - Tradition et innovation... On s'inscrit toujours dans une histoire qu'il faut connaître, respecter et aimer, mais à chaque édition il y a toujours des innovations... Dans notre parcours spirituel, je dois conjuguer l'amour de la tradition de l’Église, que je dois connaître et aimer et dans lequel je vais puiser énormément de richesses, et en même temps l'ouverture aux innovations de l'Esprit Saint en notre temps. Nous ne sommes ni des cathos figés dans la nostalgie du passé, ni non plus des croyants naïfs qui s'imaginent inventer un chemin où on ne tiendra pas de l'expérience acquise par les autres, par tous ceux qui nous ont précédés... Heureusement que certains nous ont laissé de précieux conseils pour vivre notre aventure au grand large...

Conclusion avec deux grands navigateurs de l’Église :
- Thérèse de Lisieux « Je dois te voir bientôt sur la rive éternelle, ô pilote divin dont la main me conduit, sur les flots orageux, guide en paix ma nacelle, rien que pour aujourd'hui » et « Vivre d'amour, c'est naviguer sans cesse semant la paix et la joie dans tous les cœurs ; pilote aimé, la charité me presse car je te vois dans les âmes de mes sœurs. La charité, voilà ma seule étoile ; à sa clarté, je vogue sans détours, j'ai ma devise écrite sur ma voile : vivre d'amour »
- Songe prophétique des saint Jean Bosco raconte aux jeunes : « J'ai vu une grande bataille sur la mer, le navire de Pierre, piloté par le pape et escorté par des bateaux de moindre importance, devait soutenir l'assaut de beaucoup d'autres bâtiments qui lui livraient bataille. Le vent contraire et la mer agitée semblaient favoriser l'ennemi, mais au milieu de la mer j'ai vu émerger deux colonnes très hautes : sur la première, une grande hostie, l'Eucharistie, et sur l'autre, plus basse, une statue de la Vierge immaculée avec un écriteau "aide des chrétiens" »
Ce rêve va troubler les 500 jeunes et c'est le lendemain qu'il leur en expliquera le sens : il va y avoir de grandes persécutions et des tourments qui attendent l’Église, mais il y a deux moyens privilégiés pour la sauver : Marie, aide des chrétiens, et l'Eucharistie.

Même si je ne peux pas communier physiquement, l’Église me rappelle que Jésus Eucharistie me comble de ses bénédictions et me nourrit spirituellement chaque fois que je fais une communion de désir. Et en ce temps de confinement, la Vierge Marie me dit et me redit l'importance de la prière du Rosaire ou du chapelet. En ces temps de grosse mer, frères et sœurs, marins et navigateurs, n'hésitons pas à recourir à ces grands moyens et, même confinés, allons au large pour notre aventure de la foi. Amen. Alléluia !

(Ce n'est qu'un extrait, il faut vraiment écouter l'ensemble... 22 minutes)

Chant : Regarde l'étoile (Communauté de l'Emmanuel)

♦ Mercredi 18 novembre



L'écouter

Nous annonçons le Roi (Anuncio)

1- De nos montagnes et nos vallées, de nos campagnes et nos cités
Un peuple nombreux s’assemble pour louer Dieu et proclamer ensemble
Oh oh oh
Qu’Il est le Créateur, qu’Il fait de nous sa demeure
Pour être sel et lumière, Dieu nous appelle à servir sur la terre

Nous annonçons le Roi, Alléluia
Nous proclamons Son Nom sur ce pays
Nous célébrons Sa gloire, nous chantons Sa victoire
Et nous vivons les dons de Son Esprit

Nous annonçons le Roi, Alléluia
Nous proclamons Son Nom sur ce pays
Nous célébrons Sa gloire, nous chantons Sa victoire
Nous élevons le Nom de Jésus Christ

2- Le Roi rassemble Son armée, l’ennemi tremble sous Ses pieds
La victoire est assurée si nous marchons unis à Ses côtés
Oh oh oh
La foi est notre bouclier et Sa Parole notre épée
Ses armes nous sont données pour tenir ferme et pour tout surmonter

Brûler le monde (Anuncio)

1- Tant de cris, tant de misères, vois notre monde qui se perd
Qui se noie mais qui croit au pouvoir de l'or
La voix s'élève dans le désert, elle parle au nom de la Lumière
Mais ici on préfère le pouvoir de la mort

Seigneur, entends le cri de ma prière monter vers Ton cœur
Jésus, répands sur nous le feu du Ciel
Pour embraser la terre, pour brûler le monde
Pour brûler le monde

Pour brûler le monde, embraser
Réchauffer les cœurs, illuminer
Envoie Ton feu Seigneur

2- Un seul chemin, un seul emblème, une seule réponse, un seul baptême
Pour que l'eau et le feu descendent du Ciel
Les yeux fermés, le voile se lève, le cœur transpercé Il appelle
Il attend le retour de Ses hommes qui se
perdent

Veni Sancte spiritus (Anuncio)

1- Viens Esprit du Seigneur
Envoie du haut du ciel un rayon de Ta lumière
Viens Seigneur, père des pauvres
Dispensateur des dons, lumière de nos âmes

Qu’au nom de Jésus vienne en nous le Saint Esprit
Ce feu d’amour qui renouvelle notre vie
Que dans le monde entier résonne notre cri
Seigneur entends la vérité de notre oui

2- Viens lumière bienheureuse
Remplir jusqu’à l’intime le cœur de Tes fidèles
En ceux qui ont la foi, qui en Toi se confient
Dépose Tes dons sacrés

3- Donne mérite et vertu, le salut final
La joie étern
elle

♦ Mardi 17 novembre

Aujourd'hui, je me mets à la place de Zachée

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 19, 1-10)

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait.
Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie.
Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. »

Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Lc 19, 5
La grâce à demander : la joie d'accueillir Jésus comme mon Sauveur
L'exercice spirituel : aujourd'hui je me mets à la place de Zachée et je laisse résonner en moi la parole de Jésus : "Aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison." J'invite Jésus à entrer dans ma vie.
L'intention de prière : pour la conversion des pécheurs.

Chant du jour : Fixe ton regard sur Jésus (Collectif-ADF musique)

Lundi 16 novembre



L'écouter

Le bonheur dans l'incertitude

En temps normal, notre tendance naturelle, et c'est bien normal, est d'essayer de garder un certain contrôle sur nos vies. On fait des plans, on anticipe, on s'organise… Dans la crise sanitaire actuelle, force est de constater que nos repères sont modifiés et que nous ne maîtrisons pas la situation. Nous vivons une expérience de vulnérabilité.
La vulnérabilité, dans la bible, est une forme de pauvreté. La veuve, l’orphelin, le mendiant sont des figures du pauvre dans la bible, et leur point commun est d'avoir besoin d’un autre. Le pauvre est celui qui est obligé d’avoir besoin de l’autre… Il est obligé de se tourner vers Dieu.

A la lumière des Écritures (dont l'histoire de Saül et de Joseph dans la Genèse), Olivier Belleil nous donne des clés spirituelles pour vivre heureux dans la vulnérabilité et l'incertitude.

Mise en pratique

...Dieu ne veut pas le mal mais il respecte notre liberté, mais dans sa toute puissance, il va faire sortir de ce mal un bien... Avec le temps, on peut découvrir que Dieu, dans sa providence toute puissante, peut tirer un bien des conséquences d'un mal, même moral, causé par les créatures. Le mal n'en devient pas pour autant un bien.Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu. (Romains 8, 20)

La Parole de Dieu ne m'encourage ni à la passivité, ni à la résignation... Il s'agit, comme Paul et Saül, de faire ce que nous avons à faire, et de ne pas trop se laisser déconcerter par les évènements, surtout ceux que nous ne contrôlons pas ou peu, mais de continuer malgré tout de faire confiance à Dieu qui saura faire sortir d'un mal (la crise sanitaire et le confinement) quelque chose qui sera un bien pour moi, pour ceux qui me sont confié, pour l’Église, pour la société.
Dans cet acte de confiance, en tirera un bien, Alléluia !

La musique du jour : improvisation au piano (Agnès Mancel)

♦ Dimanche 15 novembre

Trouver le juste rapport à mes talents

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25 (Mt 25, 14-30)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes.
Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.”
Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.”
Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix.

À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton Seigneur. » Mt 25, 21
La grâce à demander : la fidélité dans le don de soi
L'exercice spirituel : aujourd'hui je prends un temps de réflexion pour me demander : dans quel domaine de ma vie (famille, travail, mission, amis...), l'Evangile m'invite t-il à utiliser mes dons et renouveler mon esprit de service ?
L'intention de prière : que les hommes et femmes de ce temps sachent s'engager dans un entraide et une solidarité pour construire un monde de paix et de justice

Musique du jour : Kora à l'abbaye du Bec-Hellouin (Jacques Burtin)

♦ Samedi 14 novembre

Prier le chapelet avec Jeanne d'Arc (L'écouter)

Le mystère du jour :
« Heureux les doux, car ils posséderont la terre. Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés. » (Mt 5, 5-6)
Une grâce à demander : l’humilité et la douceur dans les relations.
Intention de prière : pour que les familles soient des écoles de charité.

Les musiques du jour : Fille de Dieu va ! (Alexis Fleury - Béatitudes)

♦ Vendredi 13 novembre

Si j'apprends que je dois mourir ce soir, qu'est-ce que je fais ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 17, 26-37)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme cela s’est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme. On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche et où survint le déluge qui les fit tous périr. Il en était de même dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais le jour où Loth sortit de Sodome, du ciel tomba une pluie de feu et de soufre qui les fit tous périr ; cela se passera de la même manière le jour où le Fils de l’homme se révélera.
En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et aura ses affaires dans sa maison, qu’il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu’il ne retourne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Loth.
Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l’une sera prise, l’autre laissée. Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l’une sera prise, l’autre laissée. »
Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent : « Où donc, Seigneur ? » Il leur répondit : « Là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours. »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. » Lc 17, 33
La grâce à demander : un cœur qui se tient en présence de Dieu en toutes circonstances
L'exercice spirituel : aujourd'hui je peux m'exercer à vivre en présence de Dieu en m'arrêtant plusieurs fois dans la journée pour prendre conscience que Dieu est là avec moi dans ce que je fais
L'intention de prière : Maranatha ! Viens Seigneur Jésus !

Chant du jour : Ecce advenit dominator

Ecce advenit dominator Dominus
Et regnum in manu eius, et potestas et imperium

Deus, iudicium tuum regi da
Et iustitiam tuam filio regis

Voici que vient le Seigneur souverain
Et la royauté est en sa main, et la puissance, et le plein pouvoir

Dieu, donnez votre jugement au Roi
Et votre justice au Fils du Roi

♦ Jeudi 12 novembre

L'écouter

Le bonheur dans les moments difficiles

Il n’est pas facile dans les temps que nous traversons de garder confiance. Nous avons bien des motifs d’inquiétudes : la pandémie dont on ne sait pas combien de temps elle va durer, les incertitudes économiques et politiques, les menaces d’attentats terroristes sur notre pays, la confusion morale grandissante de nos sociétés. La surabondance d’informations inquiétantes délivrées chaque jour par les médias, les avis contradictoires qui s’expriment à propos de tout, les polémiques parfois violentes auxquelles nous assistons, peuvent finir par créer un climat très anxiogène.

Tout cela n’est pas facile à vivre, mais c’est un appel pour nous à être des hommes et des femmes de foi. A rester malgré tout dans la confiance et dans l’espérance, et à demeurer dans l’action de grâce, même si ça paraît un peu fou.

Mise en pratique

Le P. Jacques Philippe nous invite à prendre trois moyens concrets pour rester dans l'espérance envers et contre tout : la Parole de Dieu, la prière et la louange :
- La Parole de Dieu : beaucoup de ses passages invitent à la confiance, comme le psaume 22.
- Prier : ce n'est pas chercher des mots..; C'est, par un simple acte de foi, accueillir la présence de Celui qui nous aime infiniment, et remettre entre ses mains tout ce qui est lourd à porter...
- La louange, elle a un grand pouvoir pour guérir de la peur, de la tristesse, , du pessimisme, du repli sur soi. Il est bon de rendre grâce et de bénir Dieu pour le moindre des petits cadeaux que la vie continue quand même de nous offrir. Cela nous fera expérimenter que Dieu ne nous abandonne pas mais qu'il nous accompagne.

La musique du jour : Confitemini Domino (Communauté de Taizé)

♦ Mercredi 11 novembre

L'écouter

Que ma bouche chante ta louange (F. Deboeuf)

1- De Toi Seigneur nous attendons la vie. Que ma bouche chante Ta louange
Tu es pour nous un rempart, un appui. Que ma bouche chante Ta louange
La joie du cœur vient de Toi ô Seigneur. Que ma bouche chante Ta louange
Notre confiance est dans Ton nom très saint. Que ma bouche chante Ta louange

Sois loué Seigneur pour Ta grandeur, sois loué pour tous Tes bienfaits
Gloire à toi Seigneur, Tu es vainqueur, Ton amour inonde nos cœurs
Que ma bouche chante Ta louange


2- Tu viens sauver Tes enfants égarés. Que ma bouche chante Ta louange
Qui dans leur cœur espèrent en Ton amour. Que ma bouche chante Ta louange
Dans leur angoisse, ils ont crié vers Toi. Que ma bouche chante Ta louange
Seigneur Tu entends le son de leur voix. Que ma bouche chante Ta louange

3- Des ennemis, Toi Tu m´as délivré. Que ma bouche chante Ta louange
De l´agresseur, Tu m´as fait triompher. Que ma bouche chante Ta louange
Je Te rends grâce au milieu des nations. Que ma bouche chante Ta louange
Seigneur, en tout temps, je fête Ton Nom ! Que ma bouche chante Ta louange

Pour toi Seigneur (Communauté de l'Emmanuel)

R. Pour toi, Seigneur, le chant de notre cœur,
Tu es le Christ, l´Agneau vainqueur !
Les yeux fixés sur toi, en contemplant ta croix,
Nous t´acclamons, Jésus sauveur !


1. Un chemin s´ouvre sous nos pas, notre espérance en toi renaît,
J´avancerai sans crainte devant toi, dans la confiance et dans la paix !

2. Dans les épreuves et les combats, dans les périls, gardons la foi !
En tout cela, nous sommes les vainqueurs par Jésus Christ, notre Sauveur !

3. Inscris en nous la loi d´amour, en notre cœur la vérité !
Dans le secret, Seigneur, enseigne-nous, que nous brûlions de charité !

C'est par ta grâce (Leah Pavageau - Communauté de l'Emmanuel)

1- Tout mon être cherche d'où viendra le secours
Mon secours est en Dieu, qui a créé les cieux
De toute détresse, Il vient me libérer
Lui le Dieu fidèle de toute éternité

C'est par Ta grâce, que je peux m'approcher de Toi
C'est par Ta grâce, que je suis racheté
Tu fais de moi une nouvelle création
De la mort, Tu m'as sauvé par Ta résurrection


2- Tu connais mes craintes, Tu connais mes pensées
Avant que je naisse, Tu m'avais appelé
Toujours Tu pardonnes d'un amour infini
Ta miséricorde est un chemin de vie

♦ Mardi 10 novembre

Une nouvelle façon de vivre ma journée et mon devoir d'état

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 17, 7-10)

En ce temps-là, Jésus disait : « Lequel d’entre vous, quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes, lui dira à son retour des champs : “Viens vite prendre place à table” ?
Ne lui dira-t-il pas plutôt : “Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive. Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour” ? Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres ?

De même vous aussi, quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné, dites : “Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir.” »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir. » Lc 17, 10
La grâce à demander : l'amour du service
L'exercice spirituel : aujourd'hui je cherche à faire toute chose sans murmurer et sans chercher de reconnaissance.
L'intention de prière : pour les responsables de l'Eglise, afin qu'ils soient au service de Dieu et de ceux qui leurs sont confiés.

Chant du jour : Je servirai mon Dieu (Groupe Exo)

Je servirai mon Seigneur, je servirai Sa puissance
Et chaque jour Son amour servira Son peuple autour
Je ferai de ma faiblesse l'occasion de Son secours
Et pas à pas se fera un chemin de vie en moi

1- Un instrument entre Ses mains
Pour que la voix du Seigneur, dans l'écho de mon cœur
Soit lumière, parole et parfum

2- Un infini dans chaque instant
Dans chaque geste en esprit, notre pain d'aujourd'hui
Notre éclat, notre Roi, notre chant

Je Te servirai Seigneur, je servirai Ta puissance
Et chaque jour Ton amour servira Ton peuple autour
Je ferai de ma faiblesse l'occasion de Ton secours
Et pas à pas Tu feras un chemin de vie en moi
Un chemin de vie en moi

 Lundi 9 novembre

L'écouter

Les Béatitudes

Les Béatitudes sont un chemin de sainteté et de bonheur que nous donne Jésus. Seulement ce n'est pas si facile de vivre les Béatitudes dans nos vies quotidiennes, et particulièrement en temps de confinement.

Mise en pratique

Faire de ce nouveau confinement un temps de joie et d'espérance, même si ce n'est pas toujours facile.
Je prends des petits temps au cours de la journée pour me mettre en présence de Dieu et me laisser aimer par lui.

La musique du jour : Nada te turbe (Communauté de Taizé)

♦ Dimanche 8 novembre

La clé pour ne pas passer à côté des visites de Dieu

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 25, 1-13)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : ‘Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.’ Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : ‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.’ Les prévoyantes leur répondirent : ‘Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.’
Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : ‘Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !’ Il leur répondit : ‘Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.’ Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

Écouter méditation + musique

Pour ma journée

Le verset du jour : « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. » Mt 25, 13
La grâce à demander : un cœur attentif aux passages de Dieu dans nos vies
L'exercice spirituel : aujourd'hui dans ma journée, je cherche à être vigilant à la présence de Dieu en moi en répétant : "Tu es là Seigneur ! Guide-moi, conseille-moi, fortifie-moi dans la foi, l'espérance et la charité !"
L'intention de prière : que les chrétiens vivent leur vie dans une joyeuse attente du Seigneur dans sa Gloire.

Chant du jour : Veillez et priez (Dominique Fauchard)

♦ Samedi 7 novembre

Prier le chapelet avec Jeanne d'Arc (L'écouter)

Le mystère du jour :
« Heureux ceux qui ont une âme de pauvre, car le Royaume des Cieux est à eux » (Mt 5, 3)
Une grâce à demander : l'abandon et la docilité à l'action de Dieu dans ma vie
Intention de prière : pour que chacun puisse répondre à l'appel de Dieu selon sa mission propre.
Pour la France afin qu'elle soit protégée de l'épidémie et qu'elle soit fidèle à sa vocation de fille aînée de l’Église.

Les musiques du jour : Dieu premier servi et Je m'en remets à Dieu
(Alexis Fleury - Béatitudes)

♦ Vendredi 6 novembre

Retraite « Le bonheur où on ne l'attend pas »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (16, 1-8)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens. Il le convoqua et lui dit : “Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car tu ne peux plus être mon gérant.”
Le gérant se dit en lui-même : “Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ? Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte.
Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, des gens m’accueillent chez eux.” Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : “Combien dois-tu à mon maître ?” Il répondit : “Cent barils d’huile.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.” Puis il demanda à un autre : “Et toi, combien dois-tu ?” Il répondit : “Cent sacs de blé.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu, écris 80.”
Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête car il avait agi avec habileté ; en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière. »

Écouter méditation + chant

Pour ma journée

Le verset du jour : « En effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière. » Lc 16,8
La grâce à demander : de la créativité au service du Royaume de Dieu
L'exercice spirituel : aujourd'hui je décide de mettre mes dons et mes talents au service du Royaume
L'intention de prière : que l’Église soit au service de l'annonce de la Bonne Nouvelle avec une créativité renouvelée.

Chant du jour : Je reviens vers toi (Glorious)

Seigneur je viens pour implorer ton pardon sur mon péché
De tout mon cœur, de toute ma Foi, de tout mon cœur, je reviens vers Toi

Ô Christ je viens pour implorer ton pardon sur mon péché
De tout mon cœur, de toute ma Foi, de tout mon cœur, je reviens vers Toi

Seigneur je viens pour implorer ton pardon sur mon péché
De tout mon cœur, de toute ma Foi de tout mon cœur, je reviens vers Toi

♦ Introduction :

Nouveau confinement, nouvelle retraite !

Chers amis de youPRAY,

Pour traverser ce temps particulier qui peut être déstabilisant et anxiogène, nous avons préparé une retraite en ligne spéciale pour vous intitulée “le bonheur où on ne l’attend pas”.
Sur le papier, le confinement n’est en effet pas le moment le plus propice pour être heureux. Et pourtant, l’Évangile des Béatitudes, que nous avons médité à la Toussaint alors même que nous entrions dans ce nouveau confinement, nous assure que nous pouvons être heureux au coeur même des situations les plus improbables de nos vies : dans la pauvreté, la tristesse, la faim, la persécution…

A partir d'aujourd'hui, 6 novembre, jusqu’à l’entrée en Avent, nous vous proposons de prier chaque jour avec un "praycast" audio de 10 minutes à écouter chez vous ou en déplacement :

•lundi et jeudi, écoutez le coaching “spécial confinement” avec selon les jours le Cardinal Barbarin, Olivier Belleil, Soeur Marie de la Visitation, P. Jacques Philippe…
•mardi, vendredi et dimanche, écoutez l’évangile du jour lu et médité suivi d’un chant
•mercredi, on arrête de se plaindre et on loue le Seigneur avec la “playlist du jour”
•samedi, une dizaine de chapelet médité avec Jeanne d’Arc qui a des choses à nous dire en ces temps difficiles.
Bonne retraite !
Toute l'équipe de youPRAY