SteFamille-600x200
PAROISSE SAINTE FAMILLE de PAU

 

Une rentrée exceptionnelle les 18 et 19 septembre, pour fêter

les 100 ans des Scouts et Guides de France

Ils étaient 500 des Pays de l’Adour, en pleine nature, pour entamer une démarche pèlerine afin de célébrer le centenaire de la création de leur mouvement par Jacques Sevin.

1920 : naissance des Scouts de France
1923 : naissances des Guides de France

Un beau programme les attendait, avec un thème très approprié « Ça coule de source », puisque c’est à Payolle, à côté de leur campement, que l’on peut voir l’une des 3 sources de l’Adour. Une invitation aussi, pour chaque groupe, à organiser son propre pèlerinage sur trois ans, avec pour passage de relai, leur bâton de marche, et pour but, aller vers le monde, monde qui les emmènera à Bayonne où l’Adour se perd dans l’immensité de l’océan.

Oui, suivre l’eau, l’eau vive du baptême ou du récit de Jésus avec la Samaritaine, retrouver les sources de leur mouvement : « une vie de partage où, à travers la fraternité, le service et la prière, transparaît quelque chose de la foi qui invite à aller plus loin ». Les parents, sont aussi invités à s’engager sur ce chemin.

L’eau nourrit aussi cette belle nature où ils aiment vivre, où il faut quitter son confort, mais le samedi, quel déluge et quel froid ! Heureusement la solidarité a joué et, comme le dit leur aumônier national Xavier de Verchère « Le scout n’est ni optimiste, ni pessimiste, il est réaliste avec espérance ». Les chemises violettes (une quarantaine) ont donc fait des abris et réchauffé et parfois "équipé" les enfants...

Heureusement, le camp très bien organisé, avait été installé avant la pluie
avec le nécessaire pour qu'après le weekend, le lieu retrouve sa beauté.

 

Et, malgré la déception de ne pas avoir pu jouer le samedi, et de ne pas avoir pu servir cette belle nature en nettoyant les abords du lac de Payolle, l’espérance n’a pas été déçue : un magnifique soleil a illuminé la journée du dimanche, leurs jeux et la messe où des randonneurs se sont joints à eux et où certains enfants ont fait leur première communion et certains ont pu entendre parler de Jésus (une première annonce !). Un orchestre a aussi mis de la joie.


Préparation de la messe avec la croix

La dimension spirituelle est importante avec la relation au corps, à la nature, au monde extérieur, aux autres et à l'Esprit, ainsi que l'importance de se confier à Dieu et à Marie mais aussi de chanter. Ceux qui "portent" le mouvement, les responsables des secteurs, ont le souci que cette dimension spirituelle et les valeurs du scoutisme perdurent.

Trois aumôniers étaient présents :
Abbé Louis Pucheu : aumônier territorial
Frère Roman, franciscain
Don Maxence Bertrand de la communauté Saint-Martin

Un weekend mémorable car, en plus des péripéties dues à la pluie,
c'est important pour les enfants, les jeunes mais aussi les chefs de voir
"qu’ils ne sont pas seuls"
le scoutisme est une grande famille.

Chacun a écrit, sur un tissus, ce que lui apporte le scoutisme,
afin de le partager dans une autre étape de leur pèlerinage.
Bonne route à chacun.

Contact SGDF : Vincent Abbati Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Quelques jours après, pour un secteur, c'était

les « weekend des montées »

une "montée" avec une belle glissade... et les parents présents ont été ravis d'y participer.

(cliquez sur la photo pour l'agrandir)