SteFamille-600x200
PAROISSE SAINTE FAMILLE de PAU

 

 

 

  • 30 mars, lettre communiquée par les Dominicains d'Ukraine
    à leurs frères de "Carême dans la ville".
    Ils ont choisi de rester en Ukraine pour aider...

Voici ce que nous écrivait hier soir le fr. Jarowslav, de Kiev :

« Nous avons décidé de rester avec les gens. Nous ne pouvions pas les quitter et nous voulons les servir. À Kiev et à Fastiv, nous entendons le bruit des bombes qui explosent et les coups de feu. Non loin de notre couvent de Kiev, des roquettes ont détruit plusieurs bâtiments.
Nous aidons principalement les personnes âgées et les familles avec enfants qui ont décidé de rester en ville. Nous fournissons de la nourriture et des médicaments. Nous essayons également d'aider les personnes qui vivaient à la périphérie de Kiev, dans des villes complètement détruites par l'armée russe et occupées par elle. Les gens qui ont fui n'ont pratiquement plus rien.

Un autre endroit important pour nous en Ukraine est Fastiv. Nous y animons depuis plusieurs années la Maison St Martin de Porrès. C'est un orphelinat. Depuis le début de la guerre, près de 2 000 personnes avec notre aide ont été évacués depuis le centre St Martin de Porrès. Les mères avec enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées, sont partis pour la Pologne. Au retour, les autocars rapportent des vivres à Fastiv. Ainsi, plusieurs centaines de paniers alimentaires sont distribués chaque jour aux habitants démunis. Nous avons aussi une boulangerie, nous pouvons donc partager du pain avec ceux qui en ont besoin. Les troupes russes sont stationnées près de Fastiv, c'est donc une zone dangereuse et de nombreuses personnes ont besoin d'aide. Pendant les premiers jours de la guerre, chaque nuit dans notre maison, notre église et le foyer Saint-Martin, 100 à 200 personnes se sont réfugiées pour dormir. Elles s’étaient échappées de Kiev et d'autres villes. Il y avait aussi un groupe d'orphelins de l'est de l'Ukraine, notamment de Marioupol.

Merci pour vos prières, pour les efforts que vous entreprenez pendant le carême. Merci pour l'argent que vous avez donné : grâce à vous, nous aidons ceux qui en ont besoin. Dorénavant, nous restons en Ukraine pendant la guerre, au nom de tous les retraitants de Carême dans la ville ! »

Texte + photos + aide obtenue par les retraitants de Carême dans la ville

 

  • Le 26 mars, Amélia, 7 ans,
    qui chantait « Libérée, délivrée » dans un bunker de Kiev,
    et est maintenant en Pologne, où elle a été invitée à chanter :
    radieuse, elle a chanté l'hymne Ukrainien

Le Parisien : Sa voix cristalline et son sourire avait ému le monde entier. Amelia, cette fillette ukrainienne de 7 ans, qui avait été filmée en train de chanter le tube du dessin animé de Disney « La Reine des neiges » dans un bunker à Kiev le 27 février dernier, est apparue à la télévision polonaise samedi soir sur une immense scène (lors d'un concert caritatif), face à des milliers de spectateurs, pour chanter a cappella l’hymne ukrainien. Le 9 mars dernier, Amelia Anisovych avait réussi à quitter l’Ukraine avec ses frères et sa grand-mère pour se rendre en Pologne. Sa mère Lilia et son père Roman, eux, sont restés à Kiev.

 

  • Vendredi 25 mars 2022, en ce jour de l'Annonciation à Marie
    le pape François invite les chrétiens à s'associer à cette
    prière de Consécration de la Russie et de l’Ukraine
    au Cœur Immaculé de Marie.

Texte de l'acte et de la prière de Consécration

 

  •  Dimanche 13 mars 2022, lors de l'Angélus,
    le pape François invite les chrétiens à jeûner et prier pour la PAIX
    en Ukraine et dans tous les autres pays

 

  • Mercredi 2 mars 2022, en ce mercredi des Cendres, début du Carême
    avec ces messages du pape François quelques jours avant afin de nous y préparer :

Extrait :
« Chers frères et sœurs,
Le Carême est un temps propice de renouveau personnel et communautaire qui nous conduit à la Pâques de Jésus-Christ mort et ressuscité. Pendant le chemin de Carême 2022 il nous  sera bon de réfléchir à l'exhortation de saint Paul aux Galates : « Ne nous lassons pas de faire le bien, car, le moment venu, nous récolterons, si nous ne perdons pas courage. Ainsi donc, lorsque nous en avons l’occasion (chairós), travaillons au bien de tous » (Gal 6, 9-10a)...

Que la Vierge Marie, du sein de laquelle a germé le Sauveur, et qui gardait toutes les choses « et les méditait dans son cœur » (Lc 2, 19), nous obtienne le don de la patience et nous soit proche par sa présence maternelle, afin que ce temps de conversion porte des fruits de salut éternel. » (message écrit le 11/11/2021)

Texte complet

Mais après la guerre Ukraine-Russie a commencé, le pape François nous a donc lancé d'autres invitations...
« Je renouvelle à tous l'invitation à faire du 2 mars, mercredi des Cendres, une journée de prière et de jeûne pour la paix en Ukraine, pour être proche des souffrances du peuple ukrainien, pour sentir  que nous sommes tous frères et sœurs et pour implorer de Dieu le fin de la guerre... »

Mercredi 2 mars, en ce jour des Cendres, la fondation AED, « Aide à l’Église en Détresse » qui est présente en Ukraine, nous a envoyé ce message et cette prière (cliquez sur les liens pour l'imprimer) :

Journée de prière et de jeûne pour la paix en Ukraine

« J’invite chacun à faire du 2 mars prochain, mercredi des Cendres, une journée de jeûne pour la paix. J’encourage tout spécialement les croyants afin qu'ils se consacrent intensément à la prière et au jeûne. Que la Reine de la Paix préserve le monde de la folie de la guerre. » Pape François

Des congrégations religieuses du monde entier nous ont assuré de leur prière pour les Ukrainiens, en union avec la demande du pape François. Les paroles les plus touchantes viennent de ceux qui ont eux-mêmes déjà vécu les horreurs de la guerre.

Les Carmélites de Sarajevo nous confient : « Nous savons ce que cela signifie de souffrir de la violence et des agressions, tant ici en Bosnie-Herzégovine qu’en Croatie. La guerre est une expérience horrible que nous avons déjà vécue. C’est pourquoi nous sommes particulièrement choquées par les événements en Ukraine et prions avec ferveur le Seigneur d’apporter la paix et la liberté au peuple ukrainien. »

Les Dominicaines de Benguela, en Angola, ont envoyé un message similaire. « Nous sommes Angolaises et nous connaissons bien les horreurs de la guerre, parce que nous avons vécu de telles atrocités et ressenti leurs conséquences dans notre propre chair... jusqu’au retour de la paix. C’est pourquoi nous avons le cœur brisé rien qu’en pensant à la souffrance que nos frères et sœurs endurent en ce moment. »


Sœur Klara Sviderska, Abbaye des Sœurs Bénédictines à Zitomiers, Kiev


Sœur distribuant des secours aux nécessiteux


Lundi : les enfants démunis de Centrafrique prient pour la paix en Ukraine


Ukraine : prière dans un bunker

L'AED est en contact permanent avec ses partenaires sur le terrain en Ukraine, qui sont très reconnaissants pour tout le soutien moral, spirituel et matériel qu’ils ont reçu. Ils sont déjà plus de 500.000 sur les routes : ils fuient, tentant d’échapper aux bombardements. Ils envoient des messages, des photos et des vidéos reflétant la souffrance mais aussi la foi de leur peuple.

Depuis Brovary, une banlieue de la capitale Kiev, le père paulin Roman Laba témoigne« De nombreuses personnes sont venues dans notre paroisse en quête d'aide et d'un abri. Nous avons donc mis en place des abris d'urgence dans le sous-sol de notre monastère et dans l'église en construction. S'il vous plaît, priez pour l'Ukraine. »

Prière (cliquez pour l'agrandir)


Icône de Notre Dame de Kiev / Prière de Thomas Heine-Geldern, Président exécutif de l'AED

L'Aide à l'Église en Détresse (AED) est une fondation internationale de droit pontifical, qui vient en aide aux chrétiens réfugiés, persécutés ou dans le besoin. Ses trois missions : informer, prier et agir. L'AED est présente dans près de 140 pays et soutient environ 5000 projets, chaque année.

Aide à l'Église en Détresse
29, rue du Louvre
78750 Mareil Marly

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

D'autres associations comme la Croix Rouge Française, le Secours Catholique, apportent leur aide en Ukraine ou dans les pays qui accueillent les réfugiés, le plus souvent des femmes et des enfants.

Lettre d'Ukraine, lettre d'Aude

envoyée à sa maman qui est dans notre département :
Comment la foi et la solidarité les aident

La lire