SteFamille-600x200
PAROISSE SAINTE FAMILLE de PAU

 

♦ Saint Jour de Pâques, dimanche 17 avril et fin de la retraite dur ce site

(la suite sera uniquement sue leur application)

Christ est ressuscité ! Il est vraiment Ressuscité !

avec Alex et Maud Lauriot-Prevost

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Le même jour (c’est-à-dire le premier jour de la semaine), deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé.
Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. Jésus leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit : « Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci. » Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple : comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau, elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. » Il leur dit alors : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? » Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait.
Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux.
Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. » À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain.

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Christus ResurrexitCté de Taizé - Ateliers et Presses de Taizé

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » (Lc 24, 32)
La grâce à demander : un cœur brûlant qui ressent la présence de Jésus ressuscité
L’exercice spirituel : aujourd'hui dans ma prière je répète cette annonce : « Le Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! » et je laisse cette annonce de ma foi faire son œuvre au plus profond de mon être
L’intention de prière : pour ceux qui lisent la parole de Dieu pour trouver la foi, afin que le Christ ressuscité se révèle à eux à travers les Écritures

♦ Samedi 16 avril

Méditons le mystère du Samedi Saint

avec Alex et Maud Lauriot-Prevost

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Comme il se faisait tard, arriva un homme riche, originaire d’Arimathie, qui s’appelait Joseph, et qui était devenu, lui aussi, disciple de Jésus. Il alla trouver Pilate pour demander le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna qu’on le lui remette. Prenant le corps, Joseph l’enveloppa dans un linceul immaculé, et le déposa dans le tombeau neuf qu’il s’était fait creuser dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l’entrée du tombeau et s’en alla.
Or Marie Madeleine et l’autre Marie étaient là, assises en face du sépulcre.
Le lendemain, après le jour de la Préparation, les grands prêtres et les pharisiens s’assemblèrent chez Pilate, en disant : « Seigneur, nous nous sommes rappelé que cet imposteur a dit, de son vivant : “Trois jours après, je ressusciterai.” Alors, donne l’ordre que le sépulcre soit surveillé jusqu’au troisième jour, de peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple : “Il est ressuscité d’entre les morts.” Cette dernière imposture serait pire que la première. » Pilate leur déclara : « Vous avez une garde. Allez, organisez la surveillance comme vous l’entendez ! » Ils partirent donc et assurèrent la surveillance du sépulcre en mettant les scellés sur la pierre et en y plaçant la garde.

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Les béatitudesQuatuor Gospodi - Bayard Musique

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Prenant le corps, Joseph l’enveloppa dans un linceul immaculé, et le déposa dans le tombeau neuf. » MT 27, 59-60
La grâce à demander : attendre avec espérance dans mes épreuves le salut du Christ qui me tire de mes ténèbres
L’exercice spirituel : aujourd'hui je prends un moment de silence pour méditer sur le passage de Jésus de la mort à la vie et je prie avec le psaume 130 : « Je tiens mon âme égale et silencieuse ; mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère. Attends le Seigneur, Israël, maintenant et à jamais. »
L’intention de prière : pour les mourants, afin que Jésus Vivant à jamais les accueille dans la vie éternelle

♦ Vendredi saint 15 avril

La catéchèse du vendredi

avec frère Paul-Adrien d'Hardemare

Catéchèse pour approfondir sa foi : la fin du monde

Uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Dieu sera tout en tous » (1 Co 15, 28)
La grâce à demander : une grande confiance en Jésus, mort pour moi sur la croix pour me donner la Vie éternelle
L’exercice spirituel : je fais mémoire de ce jour où, il y a deux mille ans, Jésus a versé sa vie par amour pour moi. De tout mon cœur, j’accueille cet amour en moi
L’intention de prière : pour les hommes et les femmes du monde entier, pour qu’en ce jour du vendredi saint, beaucoup reçoivent le don de la foi et la grâce de se laisser aimer par Dieu

♦ Jeudi 14 avril

À qui Jésus m'invite t-il à témoigner tendresse et compassion ?

avec Alex et Maud Lauriot-Prevost

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. »
Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. » Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : La semaine Sainte - A ta mystique et Sainte Cène
Quatuor vocal russe de Nice - Studio SM

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Jésus se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. » Jn 13, 5
La grâce à demander : la tendresse et la compassion
L’exercice spirituel : aujourd'hui, en méditant l'Évangile, je me pose la question : à qui Jésus m'invite-t-il à témoigner tendresse et compassion ?
L’intention de prière : pour les prêtres, afin que Jésus ravive leur flamme au service du peuple de Dieu

♦ Mercredi 13 avril

Louons Dieu

louange avec Marie Cazenave

Louer avec Jésus

Bonjour, c’est Marie Cazenave sur youPRAY, et pendant ce Carême, je vous propose de vivre un temps de louange en nous mettant à l’école des personnages de la Bible. Aujourd’hui, nous allons prier avec Jésus au Mont des Oliviers.
Nous méditons ce temps de louange avec « Glorifie ton nom » du groupe Exo.

Écouter cette louange (≈ 10 min)
Chant : Glorifie ton nom - Exo

Pour ma journée :

Le verset du jour : « À longueur de journée, la parole du Seigneur attire sur moi l’insulte et la moquerie. Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable : mes persécuteurs trébucheront, ils ne réussiront pas. » Jr 20, 8-11
La grâce à demander : le don de force
L’exercice spirituel : la messe étant le lieu privilégié de l’action de grâce, je prévois dans la semaine d’y aller
L’intention de prière :  pour ceux qui sont persécutés pour leur foi

♦ Mardi 12 avril

Méditons les dernières paroles du Christ

avec Alex et Maud Lauriot-Prevost

Cette semaine, nous méditons l'Évangile avec Alex et Maud Lauriot-Prévost. Il est également possible d'écouter l'Évangile lu et médité par Olivier Belleil dans le programme Prier avec l'Évangile du jour, onglet Méditation;

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : « Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera. » Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras, ne sachant pas de qui Jésus parlait. Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait. Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler.
Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : « Seigneur, qui est-ce ? » Jésus lui répond : « C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote. Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : « Ce que tu fais, fais-le vite. » Mais aucun des convives ne comprit pourquoi il lui avait dit cela. Comme Judas tenait la bourse commune, certains pensèrent que Jésus voulait lui dire d’acheter ce qu’il fallait pour la fête, ou de donner quelque chose aux pauvres. Judas prit donc la bouchée, et sortit aussitôt. Or il faisait nuit.
Quand il fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt. Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Vous me chercherez, et, comme je l’ai dit aux Juifs : “Là où je vais, vous ne pouvez pas aller”, je vous le dis maintenant à vous aussi. » Simon-Pierre lui dit : « Seigneur, où vas-tu ? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant ; tu me suivras plus tard. » Pierre lui dit : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent ? Je donnerai ma vie pour toi ! » Jésus réplique : « Tu donneras ta vie pour moi ? Amen, amen, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois. »

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Jérusalem, retourne au SeigneurFr. André Gouzes o.p. - Studio SM

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Après avoir ainsi parlé, Jésus fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : "Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera." » Jn 13, 21
La grâce à demander : la conversion
L’exercice spirituel : aujourd'hui je décide de vivre le sacrement de la miséricorde pour me laisser guérir de toute forme de péché
L’intention de prière :  pour que les chrétiens reviennent pendant cette semaine sainte de tout leur cœur au Christ, avec un véritable repentir de leurs péchés, pour entrer dans la joie de la résurrection du Christ.

♦ Lundi 11 avril

Vivre dans la simplicité de la foi

avec le Père Jacques Philippe

Parcours accessible uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas. Car je t’ai gravée sur les paumes de mes mains. » (Is 49, 14-15)
La grâce à demander : transformer mes découragements en paroles de bénédiction
L’exercice spirituel : j’offre un Je vous salue Marie pour une personne qui en a besoin
L’intention de prière : pour ceux qui sont désespérés et veulent mettre fin à leur vie
P.Jacques Philippe

♦ Dimanche 10 avril

Méditons les dernières paroles du Christ

avec le cardinal Barbarin

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, l’assemblée tout entière se leva, et on l’emmena chez Pilate. On se mit alors à l’accuser : « Nous avons trouvé cet homme en train de semer le trouble dans notre nation : il empêche de payer l’impôt à l’empereur, et il dit qu’il est le Christ, le Roi. » Pilate l’interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus répondit « C’est toi-même qui le dis. » Pilate s’adressa aux grands prêtres et aux foules : « Je ne trouve chez cet homme aucun motif de condamnation. » Mais ils insistaient avec force : « Il soulève le peuple en enseignant dans toute la Judée ; après avoir commencé en Galilée, il est venu jusqu’ici. » À ces mots, Pilate demanda si l’homme était Galiléen. Apprenant qu’il relevait de l’autorité d’Hérode, il le renvoya devant ce dernier, qui se trouvait lui aussi à Jérusalem en ces jours-là.
À la vue de Jésus, Hérode éprouva une joie extrême : en effet, depuis longtemps il désirait le voir à cause de ce qu’il entendait dire de lui, et il espérait lui voir faire un miracle. Il lui posa bon nombre de questions, mais Jésus ne lui répondit rien. Les grands prêtres et les scribes étaient là, et ils l’accusaient avec véhémence. Hérode, ainsi que ses soldats, le traita avec mépris et se moqua de lui : il le revêtit d’un manteau de couleur éclatante et le renvoya à Pilate. Ce jour-là, Hérode et Pilate devinrent des amis, alors qu’auparavant il y avait de l’hostilité entre eux. Alors Pilate convoqua les grands prêtres, les chefs et le peuple. Il leur dit : « Vous m’avez amené cet homme en l’accusant d’introduire la subversion dans le peuple. Or, j’ai moi-même instruit l’affaire devant vous et, parmi les faits dont vous l’accusez, je n’ai trouvé chez cet homme aucun motif de condamnation. D’ailleurs, Hérode non plus, puisqu’il nous l’a renvoyé. En somme, cet homme n’a rien fait qui mérite la mort. Je vais donc le relâcher après lui avoir fait donner une correction. »
Ils se mirent à crier tous ensemble : « Mort à cet homme ! Relâche-nous Barabbas. » Ce Barabbas avait été jeté en prison pour une émeute survenue dans la ville, et pour meurtre. Pilate, dans son désir de relâcher Jésus, leur adressa de nouveau la parole. Mais ils vociféraient : « Crucifie-le ! Crucifie-le ! » Pour la troisième fois, il leur dit : A. « Quel mal a donc fait cet homme ? Je n’ai trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort. Je vais donc le relâcher après lui avoir fait donner une correction. » Mais ils insistaient à grands cris, réclamant qu’il soit crucifié ; et leurs cris s’amplifiaient. Alors Pilate décida de satisfaire leur requête. Il relâcha celui qu’ils réclamaient, le prisonnier condamné pour émeute et pour meurtre, et il livra Jésus à leur bon plaisir.
Comme ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix pour qu’il la porte derrière Jésus. Le peuple, en grande foule, le suivait, ainsi que des femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur Jésus. Il se retourna et leur dit : « Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! Pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants ! Voici venir des jours où l’on dira : ‘Heureuses les femmes stériles, celles qui n’ont pas enfanté, celles qui n’ont pas allaité !’ Alors on dira aux montagnes : ‘Tombez sur nous’, et aux collines : ‘Cachez-nous.’ Car si l’on traite ainsi l’arbre vert, que deviendra l’arbre sec ? » Ils emmenaient aussi avec Jésus deux autres, des malfaiteurs, pour les exécuter.
Lorsqu’ils furent arrivés au lieu dit : Le Crâne (ou Calvaire), là ils crucifièrent Jésus, avec les deux malfaiteurs, l’un à droite et l’autre à gauche. Jésus disait : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. » Puis, ils partagèrent ses vêtements et les tirèrent au sort. Le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! » Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée, en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! » Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. » L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! » Mais l’autre lui fit de vifs reproches : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. » Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. » Jésus lui déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »
C’était déjà environ la sixième heure (c’est-à-dire : midi) ; l’obscurité se fit sur toute la terre jusqu’à la neuvième heure, car le soleil s’était caché. Le rideau du Sanctuaire se déchira par le milieu. Alors, Jésus poussa un grand cri : « Père, entre tes mains je remets mon esprit . » Et après avoir dit cela, il expira.
(Ici on fléchit le genou et on s’arrête un instant)
À la vue de ce qui s’était passé, le centurion rendit gloire à Dieu : « Celui-ci était réellement un homme juste. » Et toute la foule des gens qui s’étaient rassemblés pour ce spectacle, observant ce qui se passait, s’en retournaient en se frappant la poitrine. Tous ses amis, ainsi que les femmes qui le suivaient depuis la Galilée, se tenaient plus loin pour regarder.

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : In manus tuas, PaterCté de Taizé  ⓟ Ateliers et Presses de Taizé

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Alors, Jésus poussa un grand cri : "Père, entre tes mains je remets mon esprit." » (Jn 23, 46)
La grâce à demander : accueillir la miséricorde de Dieu
L’exercice spirituel : aujourd'hui je médite sur les dernières paroles du Christ dans l'Évangile de Saint Luc : Jésus disait : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. » ; « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. » ; « Père, entre tes mains je remets mon esprit. »
L’intention de prière :  pour ceux qui ont un cœur fermé à la miséricorde de Dieu, afin que Jésus leur montre sa miséricorde.

♦ Samedi 9 avril

Je prends le temps de remercier le Seigneur

Méditation en mode "lectio-divina"

Laissez-vous guider dans votre méditation, étape par étape, pour entrer en contact avec la Parole de Dieu et permettre au Seigneur de parler à votre cœur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, quand Lazare fut sorti du tombeau, beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui.
Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens pour leur raconter ce qu’il avait fait. Les grands prêtres et les pharisiens réunirent donc le Conseil suprême ; ils disaient : « Qu’allons-nous faire ? Cet homme accomplit un grand nombre de signes. Si nous le laissons faire, tout le monde va croire en lui, et les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. »
Alors, l’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit : « Vous n’y comprenez rien ; vous ne voyez pas quel est votre intérêt : il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. » Ce qu’il disait là ne venait pas de lui-même ; mais, étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus allait mourir pour la nation ; et ce n’était pas seulement pour la nation, c’était afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés.
À partir de ce jour-là, ils décidèrent de le tuer. C’est pourquoi Jésus ne se déplaçait plus ouvertement parmi les Juifs ; il partit pour la région proche du désert, dans la ville d’Éphraïm où il séjourna avec ses disciples.
Or, la Pâque juive était proche, et beaucoup montèrent de la campagne à Jérusalem pour se purifier avant la Pâque. Ils cherchaient Jésus et, dans le Temple, ils se disaient entre eux : « Qu’en pensez-vous ? Il ne viendra sûrement pas à la fête ! » Les grands prêtres et les pharisiens avaient donné des ordres : quiconque saurait où il était devait le dénoncer, pour qu’on puisse l’arrêter.

Écouter cette méditation

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Cet homme accomplit un grand nombre de signes. Si nous le laissons faire, tout le monde va croire en lui. » Jn 11, 47-48
La grâce à demander : la persévérance dans la foi
L’exercice spirituel : je pense à trois choses positives de ma journée d’hier ou d’aujourd’hui, et je remercie le Seigneur
L’intention de prière : pour ceux qui refusent de faire le bien.

♦ Vendredi 8 avril

La catéchèse du vendredi

avec frère Paul-Adrien d'Hardemare

Catéchèse pour approfondir sa foi : l'Eglise

Uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour :« Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (Marc 2, 17)
La grâce à demander : aimer l’Église comme le Christ l’aime
L’exercice spirituel : je fais mémoire des personnes qui, au sein de l'Église, ont été pour moi des rencontres importantes pour avancer vers Dieu. Je remercie le Seigneur pour ces personnes et, si c’est possible, je prends le temps de les remercier
L’intention de prière : pour tous ceux qui ont été blessés à cause de l’Église

♦ Jeudi 7 avril

Vivons chaque instant avec Jésus, pour lui et en lui

avec le cardinal Barbarin

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs : « Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un garde ma parole, jamais il ne verra la mort. »
Les Juifs lui dirent : « Maintenant nous savons bien que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : “Si quelqu’un garde ma parole, il ne connaîtra jamais la mort.” Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi sont morts. Pour qui te prends-tu ? »
Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”, alors que vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais et, si je dis que je ne le connais pas, je serai comme vous, un menteur. Mais je le connais, et sa parole, je la garde. Abraham votre père a exulté, sachant qu’il verrait mon Jour. Il l’a vu, et il s’est réjoui. »
Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n’as pas encore cinquante ans, tu as vu Abraham ! » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham fût, moi, JE SUIS. » Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Requiem : XI. Agnus DeiCollectif - Bayard Musique

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un garde ma parole, jamais il ne verra la mort. » Jn 8, 51
La grâce à demander : un cœur ouvert à Dieu
L’exercice spirituel : aujourd'hui je réfléchis à ce qui me freine pour accueillir totalement Jésus dans ma vie et, dans une prière personnelle, je remets ces obstacles à Jésus
L’intention de prière :  pour ceux à qui Jésus n'a jamais été annoncé, afin qu'ils rencontrent des chrétiens et qu'ils reçoivent la grâce de rencontrer Dieu

♦ Mercredi 6 avril

Louons Dieu

louange avec Marie Cazenave

Louer avec Syméon

Bonjour, c’est Marie Cazenave sur youPRAY, et pendant ce Carême, je vous propose de vivre un temps de louange en nous mettant à l’école des personnages de la Bible. Aujourd’hui, nous allons prier avec le prophète Syméon.
Nous méditons ce temps de louange avec « Tout sera grand » par Glorious.

Écouter cette louange (≈ 10 min)
Chant : Tout sera grandGlorious - Rejoyce

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » Luc 2, 29-32
La grâce à demander : être consolé et apaisé
L’exercice spirituel : je prends des nouvelles de quelqu’un qui en a besoin
L’intention de prière :  pour les plus démunis, les abandonnés, les pauvres

♦ Mardi 5 avril

Cette semaine, nous méditons l'Évangile avec le Cardinal Barbarin. Il est également possible d'écouter l'Évangile lu et médité par Olivier Belleil dans le programme Prier avec l'Évangile du jour, onglet Méditation sur Android, Commentaire sur iOS.

Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui

avec le cardinal Barbarin

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus disait aux Pharisiens : « Je m’en vais ; vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. »
Les Juifs disaient : « Veut-il donc se donner la mort, puisqu’il dit : “Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ? » Il leur répondit : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, Je suis, vous mourrez dans vos péchés. »
Alors, ils lui demandaient : « Toi, qui es-tu ? » Jésus leur répondit : « Je n’ai pas cessé de vous le dire. À votre sujet, j’ai beaucoup à dire et à juger. D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité, et ce que j’ai entendu de lui, je le dis pour le monde. » Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père. Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, Je suis, et que je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. »
Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui.

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Acceptes-tu ?Cté des Béatitudes - Editions des Béatitudes

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS. » Jn 8, 28
La grâce à demander : le courage de témoigner que Jésus est Fils de Dieu le Père
L’exercice spirituel : aujourd'hui je demande la grâce de savoir parler de Jésus autour de moi et de savoir l'annoncer comme le Sauveur de l'humanité
L’intention de prière : pour que les chrétiens annoncent avec foi que Jésus est le Sauveur du monde

♦ Lundi 4 avril

La foi dans les épreuves

avec le Père Jacques Philippe

Parcours accessible uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas. Car je t’ai gravée sur les paumes de mes mains. » (Is 49, 14-15)
La grâce à demander : transformer mes découragements en paroles de bénédiction
L’exercice spirituel : j’offre un Je vous salue Marie pour une personne qui en a besoin
L’intention de prière : pour ceux qui sont désespérés et veulent mettre fin à leur vie
P.Jacques Philippe 

♦ Dimanche 3 avril

La miséricorde

avec le Olivier Belleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus s’en alla au mont des Oliviers. Dès l’aurore, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s’assit et se mit à enseigner.
Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu’on avait surprise en situation d’adultère. Ils la mettent au milieu, et disent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, que dis-tu ? » Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus s’était baissé et, du doigt, il écrivait sur la terre.
Comme on persistait à l’interroger, il se redressa et leur dit : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. » Il se baissa de nouveau et il écrivait sur la terre. Eux, après avoir entendu cela, s’en allaient un par un, en commençant par les plus âgés.
Jésus resta seul avec la femme toujours là au milieu. Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-ils donc ? Personne ne t’a condamnée ? » Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Jésus, Maître de la vieFr. André Gouzes o.p. - Studio SM

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Jésus lui dit : "Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus." » Jn 8, 11
La grâce à demander : la miséricorde
L’exercice spirituel : aujourd'hui je décide de recevoir la miséricorde de Jésus dans le sacrement de la réconciliation
L’intention de prière : pour ceux qui luttent intérieurement pour aller se confesser et recevoir le pardon de Dieu : afin qu'ils trouvent la force de se mettre en route pour recevoir ce sacrement.

♦ Samedi 2 avril

Je réalise que Dieu est présent en moi

Méditation en mode "lectio-divina"

Laissez-vous guider dans votre méditation, étape par étape, pour entrer en contact avec la Parole de Dieu et permettre au Seigneur de parler à votre cœur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : « C’est vraiment lui, le Prophète annoncé ! » D’autres disaient : « C’est lui le Christ ! » Mais d’autres encore demandaient : « Le Christ peut-il venir de Galilée ? L’Écriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village de David, que vient le Christ ? » C’est ainsi que la foule se divisa à cause de lui. Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui.
Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens, qui leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? » Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! » Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ? Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ? Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! »
Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était allé précédemment trouver Jésus, leur dit : « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? » Ils lui répondirent : « Serais-tu, toi aussi, de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! » Puis ils s’en allèrent chacun chez soi.

Écouter cette méditation

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! » Jn 7, 46
La grâce à demander : l’intelligence des Écritures et la soif de méditer la Parole de Dieu
L’exercice spirituel : je prends un petit temps de silence, en réalisant que Dieu est présent en moi, qu’il vit en moi
L’intention de prière : pour que la Parole de Dieu soit davantage aimée

♦ Vendredi 1er avril

La catéchèse du vendredi

avec frère Paul-Adrien d'Hardemare

Catéchèse pour approfondir sa foi : la foi

Uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite » (Jn 15, 11)
La grâce à demander : une union intime et profonde avec Dieu
L’exercice spirituel : si l’occasion se présente, j’ose témoigner de ma foi ou simplement dire à quelqu’un qui ne connaît pas Dieu que je vais prier pour lui
L’intention de prière : pour les hommes et les femmes qui offrent leur vie pour évangéliser et témoigner de l’amour de Dieu aux hommes.

♦ Jeudi 31 mars

Rendre témoignage

avec le Olivier Belleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs :

« Si c’est moi qui me rends témoignage, mon témoignage n’est pas vrai ; c’est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu’il me rend est vrai.
Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean le Baptiste, et il a rendu témoignage à la vérité. Moi, ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage, mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés. Jean était la lampe qui brûle et qui brille, et vous avez voulu vous réjouir un moment à sa lumière.
Mais j’ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir ; les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m’a envoyé.
Et le Père qui m’a envoyé, lui, m’a rendu témoignage. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez jamais vu sa face, et vous ne laissez pas sa parole demeurer en vous, puisque vous ne croyez pas en celui que le Père a envoyé.
Vous scrutez les Écritures parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ; or, ce sont les Écritures qui me rendent témoignage, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !
La gloire, je ne la reçois pas des hommes ; d’ailleurs je vous connais : vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu. Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; qu’un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous le recevrez !
Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ?
Ne pensez pas que c’est moi qui vous accuserai devant le Père. Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c’est à mon sujet qu’il a écrit. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? »

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Credo In unum DeumCollectif - Studio SM

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Le Père qui m’a envoyé, lui, m’a rendu témoignage. » Jn 5, 37
La grâce à demander : être attentif à ce que Dieu le Père veut me dire dans ma conscience et dans ma vie
L’exercice spirituel : aujourd'hui je demande à l'Esprit-Saint de pouvoir discerner les témoignages de la présence de Dieu dans ma vie et je prends un temps pour louer Dieu qui se révèle à moi
L’intention de prière : pour ceux qui sont à la recherche du sens de la vie, afin qu'ils rencontrent des témoins du Dieu vivant

♦ Mercredi 30 mars

Louons Dieu

louange avec Marie Cazenave

Louer avec la Vierge Marie

Bonjour, c’est Marie Cazenave sur youPRAY, et pendant ce Carême, je vous propose de vivre un temps de louange en nous mettant à l’école des personnages de la Bible. Aujourd’hui, nous allons prier avec la Vierge Marie.
Nous méditons ce temps de louange avec « Tous les âges me diront bienheureuse » par la communauté du Chemin Neuf

Écouter cette louange (≈ 10 min)
Chant : Cantique de Marie - NT1 Tous les âges me diront
Cté du Chemin Neuf  ⓟ Les Ateliers du Chemin Neuf-AME

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! » Lc 1, 46-47.49
La grâce à demander : la certitude que Dieu m’aime et qu’il est là pour moi
L’exercice spirituel : je bénis Dieu pour le jour de ma naissance
L’intention de prière :  pour ceux qui ont peur de Dieu

♦ Mardi 29 mars

Lève-toi, prends ton bâton et marche

avec le Olivier Belleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

À l’occasion d’une fête juive, Jésus monta à Jérusalem. Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis, il existe une piscine qu’on appelle en hébreu Bethzatha. Elle a cinq colonnades, sous lesquelles étaient couchés une foule de malades, aveugles, boiteux et impotents. Il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans.
Jésus, le voyant couché là, et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps, lui dit : « Veux-tu être guéri ? » Le malade lui répondit : « Seigneur, je n’ai personne pour me plonger dans la piscine au moment où l’eau bouillonne ; et pendant que j’y vais, un autre descend avant moi. » Jésus lui dit : « Lève-toi, prends ton brancard, et marche. » Et aussitôt l’homme fut guéri. Il prit son brancard : il marchait !
Or, ce jour-là était un jour de sabbat. Les Juifs dirent donc à cet homme que Jésus avait remis sur pied : « C’est le sabbat ! Il ne t’est pas permis de porter ton brancard. » Il leur répliqua : « Celui qui m’a guéri, c’est lui qui m’a dit : “Prends ton brancard, et marche !” » Ils l’interrogèrent : « Quel est l’homme qui t’a dit : “Prends ton brancard, et marche” ? » Mais celui qui avait été rétabli ne savait pas qui c’était ; en effet, Jésus s’était éloigné, car il y avait foule à cet endroit.
Plus tard, Jésus le retrouve dans le Temple et lui dit : « Te voilà guéri. Ne pèche plus, il pourrait t’arriver quelque chose de pire. » L’homme partit annoncer aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. Et ceux-ci persécutaient Jésus parce qu’il avait fait cela le jour du sabbat.

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Vers Toi nos louangesCté des Béatitudes - Éditions des Béatitudes

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Jésus lui dit : "Lève-toi, prends ton brancard, et marche." » Jn 5, 8
La grâce à demander : la foi en la puissance de la Parole de Dieu
L’exercice spirituel : aujourd'hui je prends cette parole de Dieu pour moi, je demande à Jésus de me relever de tout mal-être et de m'aider à prendre ma vie en main
L’intention de prière : pour les malades désespérés, que Dieu les guérisse et fortifie leur foi

♦ Lundi 28 mars

La foi grandit dans la prière

avec le Père Jacques Philippe

Parcours accessible uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ? Ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! » (Lc 11, 11-13)
La grâce à demander : une vie de prière régulière et fidèle
L’exercice spirituel : j’offre une messe pour une âme défunte de mon entourage, ou bien pour une personne vivante qui en a besoin
L’intention de prière : pour les personnes pour lesquelles personne ne prie
P.Jacques Philippe

♦ Dimanche 27 mars

Que Carême soit un temps de retour vers Dieu

Le fils prodigue

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père :   “Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.” Et le père leur partagea ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre. Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans le pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien. Alors il rentra en lui-même et se dit : “Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.”

Il se leva et s’en alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : “Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.” Mais le père dit à ses serviteurs : Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.” Et ils commencèrent à festoyer. Or le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait. Celui-ci répondit : “Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.” Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père sortit le supplier. Mais il répliqua à son père : “Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu as fait tuer pour lui le veau gras !” Le père répondit : “Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé !” »

Écouter la Parole de Dieu (≈ 3 min)
Méditation et chant non trouvés

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie. » (Lc 15, 24)
La grâce à demander : la vie en Dieu
L’exercice spirituel : aujourd'hui je fais un bref examen de conscience pour trouver les domaines de ma vie où je crois pouvoir vivre sans Dieu et je retourne vers Dieu le Père pour vivre toute ma vie en Dieu
L’intention de prière : Seigneur, que ce temps de carême soit pour moi et ma famille un temps de retour de tout mon être vers toi, qui est la source de vie !

♦ Samedi 26 mars

Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé.

Méditation en mode "lectio-divina"

Laissez-vous guider dans votre méditation, étape par étape, pour entrer en contact avec la Parole de Dieu et permettre au Seigneur de parler à votre cœur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, à l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts).
Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : “Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.”
Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : “Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !”
Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »

Écouter cette méditation

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » Luc 18, 14
La grâce à demander : un cœur doux et humble
L’exercice spirituel : je prends le temps de réfléchir à mes péchés, et si j’en ai la possibilité, je prends un rendez-vous avec un prêtre pour me confesser
L’intention de prière : pour que chacun désire répondre à l’appel à la sainteté.

♦ Vendredi 25 mars

La catéchèse du vendredi

avec frère Paul-Adrien d'Hardemare

Catéchèse pour approfondir sa foi : Jésus

Uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique » (Jn 3, 16)
La grâce à demander : faire l’expérience de l’amour personnel de Jésus pour moi
L’exercice spirituel : je me mets à genoux et j’offre ma vie à Jésus en lui disant : Jésus, je crois que tu es venu pour me sauver, je t’aime et j’ai confiance en toi
L’intention de prière : pour que les personnes qui vont bientôt mourir meurent dans la confiance en Dieu.

♦ Jeudi 24 mars

Seigneur, garde nous de toute forme de division

avec le frère Thibaut du Pontavicel

Cette semaine, nous méditons l'Évangile avec le Fr. Thibaut du Pontavice. Il est également possible d'écouter l'Évangile lu et médité par Olivier Belleil dans le programme Prier avec l'Évangile du jour, onglet Méditation.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et les foules furent dans l’admiration. Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges.
En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement, auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

Écouter cette méditation (≈ 5 min)
+ chant : Aimé de DieuCommunauté de l'Emmanuel - Il est Vivant

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. » (Lc 11, 20)
La grâce à demander : l'assurance de la victoire du Christ dans mon combat spirituel
L’exercice spirituel : aujourd'hui je demande à Jésus dans ma prière à quelle tendance mauvaise il souhaite que je renonce, et je me décide à entamer le combat spirituel contre cette tendance
L’intention de prière : Seigneur, garde nos familles, nos communautés chrétiennes et le monde de toute forme de division !

♦ Mercredi 23 mars

Louons Dieu

louange avec Marie Cazenave

Louer avec Moïse

Bonjour, c’est Marie Cazenave sur youPRAY, et pendant ce Carême, je vous propose de vivre un temps de louange en nous mettant à l’école des personnages de la Bible. Aujourd’hui, nous allons prier avec Moïse.
Nous méditons ce temps de louange avec « La Bénédiction - France »

Écouter cette louange (≈ 10 min)
Chant : Amen

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! » Nb 6, 24-26
La grâce à demander : un cœur qui bénit, qui dit du bien
L’exercice spirituel : je prends le temps de faire mémoire des moments de ma vie où Dieu m’a montré sa présence, et je le bénis de tout mon être
L’intention de prière : pour que la parole soit instrument de paix et non de division

♦ Mardi 22 mars

Quel est le sens des malheurs qui arrivent à l'humanité ?

avec le frère Thibaut du Pontavicel

Cette semaine, nous méditons l'Évangile avec le Fr. Thibaut du Pontavice. Il est également possible d'écouter l'Évangile lu et médité par Olivier Belleil dans le programme Prier avec l'Évangile du jour, onglet Méditation

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois.
Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.” Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette. Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !” Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.” Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.
Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé. Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié. Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?” Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.
C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »

Écouter cette méditation (≈ 5 min)
+ chant : Misericordias DominiCté de Taizé - Ateliers et Presses de Taizé

Pour ma journée :

Le verset du jour : « "Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ?" Jésus lui répondit : "Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois." » Mt 18, 21-22
La grâce à demander : le pardon tel que Jésus le veut pour moi dans ma vie
L’exercice spirituel : dans ma prière de ce jour je demande à Jésus de m'indiquer à qui il m'invite de pardonner
L’intention de prière : pour le pardon entre les peuples, dans l'Église et dans nos familles

♦ Lundi 21 mars

Foi, espérance et amour

avec le Père Jacques Philippe

Parcours accessible uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien. » 1Co 13, 1-2
La grâce à demander : un cœur qui aime comme Dieu aime
L’exercice spirituel : je prie une dizaine de chapelet pour quelqu’un de mon entourage qui en a besoin
L’intention de prière : pour ceux qui ont manqué d’amour dans leur enfance
P.Jacques Philippe

♦ Dimanche 20 mars

Quel est le sens des malheurs qui arrivent à l'humanité ?

avec le Olivier Belleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Un jour, des gens rapportèrent à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer, mêlant leur sang à celui des sacrifices qu’ils offraient. Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ? Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. »
Jésus disait encore cette parabole : « Quelqu’un avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas. Il dit alors à son vigneron : “Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le sol ?” Mais le vigneron lui répondit : “Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.” »

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Aujourd'hui, si vous entendez Sa voix
Fr. André Gouzes o.p. - Studio SM

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. » Lc 13, 5
La grâce à demander : la conversion
L’exercice spirituel : aujourd'hui je prends du temps pour revoir les résolutions que j'ai prises pour ce Carême et je renouvelle mon élan de vivre une vraie conversion de cœur pendant ce temps liturgique
L’intention de prière : Accorde-moi, Jésus, en ce temps de Carême une véritable conversion de cœur !

♦ Samedi 19 mars

Fête de saint Joseph

Méditation en mode "lectio-divina"

Laissez-vous guider dans votre méditation, étape par étape, pour entrer en contact avec la Parole de Dieu et permettre au Seigneur de parler à votre cœur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ. Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.

Écouter cette méditation (≈ 12 min)

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint. » Mt 1, 20
La grâce à demander : accomplir la volonté de Dieu avec joie
L’exercice spirituel : je fais une bonne action par amour de Dieu, sans chercher à me mettre en valeur
L’intention de prière : pour ceux qui résistent à l’amour de Dieu

♦ Vendredi 18 mars

 

La catéchèse du vendredi

avec frère Paul-Adrien d'Hardemare

Catéchèse pour approfondir sa foi : La Bible

Uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « En vue de composer ces livres sacrés, Dieu a choisi des hommes auxquels il eut recours dans le plein usage de leurs facultés et de leurs moyens, pour que, lui-même agissant en eux et par eux, ils missent par écrit, en vrais auteurs, tout ce qui était conforme à son désir, et cela seulement » (Catéchisme de l’Église catholique)
La grâce à demander : le désir de lire et de mieux connaître la Bible
L’exercice spirituel : je fais mémoire de cette alliance entre Dieu et moi depuis ma naissance, je me remémore les grâces reçues, les moments forts où je me suis rapproché de Dieu
L’intention de prière : pour les hommes et les femmes qui nous gouvernent.

♦ Jeudi 17 mars

Lazare et le riche

avec le Olivier Belleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens : « Il y avait un homme riche, vêtu de pourpre et de lin fin, qui faisait chaque jour des festins somptueux. Devant son portail gisait un pauvre nommé Lazare, qui était couvert d’ulcères. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères. Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui.
Alors il cria : “Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise.
– Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienne. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance. Et en plus de tout cela, un grand abîme a été établi entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous.”
Le riche répliqua : “Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. En effet, j’ai cinq frères : qu’il leur porte son témoignage, de peur qu’eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture !”
Abraham lui dit : “Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent !
– Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.”
Abraham répondit : “S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.” »

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Christ seulGlorious - Rejoyce

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus. » Lc 16, 31
La grâce à demander : une charité active
L’exercice spirituel : aujourd'hui je demande à Jésus d'être guéri de mon aveuglement sur ceux qui souffrent autour de moi et je lui demande la force de vivre une charité active pour leur venir en aide par des actes concrets
L’intention de prière : Seigneur, suscite dans le cœur des chrétiens une charité active pour qu'ils viennent en aide à tous ceux qui sont dans la souffrance

♦ Mercredi 16 mars

Louons Dieu

louange avec Marie Cazenave

Louer avec Jérémy

Bonjour, c’est Marie Cazenave sur youPRAY, et pendant ce Carême, je vous propose de vivre un temps de louange en nous mettant à l’école des personnages de la Bible. Aujourd’hui, nous allons prier avec le prophète Jérémie.
Nous méditons ce temps de louange avec « Quand je traverse » de Jeunesse 2000.

Écouter cette louange (≈ 10 min)
Chant : Quand je traverseJeunesse 2000 - Béatitudes Musique

Pour ma journée :

Le verset du jour : « À longueur de journée, la parole du Seigneur attire sur moi l’insulte et la moquerie. Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable : mes persécuteurs trébucheront, ils ne réussiront pas. » Jr 20, 8-11
La grâce à demander : Le don de force
L’exercice spirituel : la messe étant le lieu privilégié de l’action de grâce, je prévois dans la semaine d’y aller
L’intention de prière : pour ceux qui sont persécutés pour leur foi

♦ Mardi 15 mars

Qui s'élèvera sera abaissé, qui s'abaissera sera élevé

avec Olivier Belleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples, et il déclara : Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ; ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.
Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. »

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Abba PèreGregory Turpin - Bayard Musique

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. » Mt 23, 12
La grâce à demander : l'humilité
L’exercice spirituel : aujourd'hui je vais poser des actes généreux et charitables, en toute discrétion, sans chercher à être reconnu ou remercié
L’intention de prière : Seigneur, donne à ton Église d'être serviteur de toute l'humanité !

♦ Lundi 14 mars

La foi, don de Dieu et décision personnelle

avec le Père Jacques Philippe

Parcours accessible uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. » (Lc 6, 36)
La grâce à demander : un cœur miséricordieux
L’exercice spirituel : aujourd'hui je vais vivre la miséricorde du Père en cherchant à ne pas juger les autres, en pardonnant les offenses qu'on peut m'infliger et en me donnant joyeusement à Dieu et aux autres dans mes actes au quotidien
L’intention de prière : pour la paix dans le monde.
P.Jacques Philippe

♦ Dimanche 13 mars

Que la lumière du Christ chasse les ténèbres du monde

avec le Cardinal Barbarin

Cette semaine, nous méditons l'Évangile avec le Cardinal Barbarin. Il est également possible d'écouter l'Évangile lu et médité par Olivier Belleil dans le programme Prier avec l'Évangile du jour, onglet Méditation sur Android, Commentaire sur iOS.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! » Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

Écouter cette méditation (≈ 7 min)

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. » (Lc 9, 29)
La grâce à demander : accueillir la lumière de Dieu qui chasse les ténèbres
L’exercice spirituel : aujourd'hui je prends un temps de louange pour chanter ma joie, car Jésus est la lumière du monde qui chasse les ténèbres
L’intention de prière : que la lumière du Christ chasse les ténèbres de ce monde.

♦ Samedi 12 mars

Seigneur, rends mon cœur semblable au tien

Méditation en mode "lectio-divina"

Laissez-vous guider dans votre méditation, étape par étape, pour entrer en contact avec la Parole de Dieu et permettre au Seigneur de parler à votre cœur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Écouter cette méditation (≈ 11 min)

Pour ma journée :

Le verset du jour :« Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux » (Mt 5, 44-45)
La grâce à demander : aimer chacun avec le regard de Dieu
L’exercice spirituel : je prie un Notre Père pour les personnes qui m’ont blessé.
L’intention de prière : pour ceux qui font le mal avec obstination.

♦ Vendredi 11 mars

La catéchèse du vendredi

avec frère Paul-Adrien d'Hardemare

Catéchèse pour approfondir sa foi : Dieu

Uniquement sur l'application youPRAY

Pour ma journée :

Le verset du jour : « En effet, ce que l’on peut connaître de Dieu est clair pour eux, car Dieu le leur a montré clairement. Depuis la création du monde, on peut voir avec l’intelligence, à travers les œuvres de Dieu, ce qui de lui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité » (Rm 1, 19-20)
La grâce à demander : une plus grande intimité avec Dieu
L’exercice spirituel : je bénis chacune des personnes de la Trinité pour leur projet de vie pour moi
L’intention de prière : pour les personnes de mon entourage qui n’ont pas de relation avec Dieu.

♦ Jeudi 10 mars

Jésus nous invite à demander avec audace

avec le Cardinal Barbarin

Cette semaine, nous méditons l'Évangile avec le Cardinal Barbarin. Il est également possible d'écouter l'Évangile lu et médité par Olivier Belleil dans le programme Prier avec l'Évangile du jour, onglet Méditation sur Android, Commentaire sur iOS.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira. Ou encore : lequel d’entre vous donnera une pierre à son fils quand il lui demande du pain ? ou bien lui donnera un serpent, quand il lui demande un poisson ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ! Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes. »

Écouter cette méditation (≈ 6 min)
+ chant : Hanter droCollectif - Bayard Musique

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. » Mt 7, 7
La grâce à demander : la persévérance dans la prière d'intercession
L’exercice spirituel : aujourd'hui j'intercède avec foi pour une personne de mon entourage qui est dans la difficulté
L’intention de prière : prions pour l'Ukraine.

♦ Mercredi 9 mars

Louons Dieu

louange avec Marie Cazenave

Louer avec la reine Esther

Bonjour, c’est Marie Cazenave sur youPRAY, et pendant ce Carême, je vous propose de vivre un temps de louange en nous mettant à l’école des personnages de la Bible. Aujourd’hui, nous allons prier avec la reine Esther.
Nous méditons ce temps de louange avec « Mon secours est en Toi » de Impact.

Écouter cette louange (≈ 10 min)

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Mon Seigneur, notre Roi, tu es l’Unique ; viens me secourir, car je suis seule, je n’ai pas d’autre secours que toi, et je vais risquer ma vie. » (Est 4, 17)
La grâce à demander : le courage dans les épreuves et dans les contrariétés
L’exercice spirituel : je médite sur cette courte phrase : “sans Jésus, je ne peux pas ; avec Jésus, je ne peux pas ne pas”, car il me donne toujours sa grâce !
L’intention de prière : pour ceux qui sont accablés par la souffrance.

♦ Mardi 8 mars

Prier le Notre Père avec un regard nouveau

avec le Cardinal Barbarin

Cette semaine, nous méditons l'Évangile avec le Cardinal Barbarin. Il est également possible d'écouter l'Évangile lu et médité par Olivier Belleil dans le programme Prier avec l'Évangile du jour, onglet Méditation sur Android, Commentaire sur iOS.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé. Vous donc, priez ainsi :
Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. »

Écouter cette méditation (≈ 6 min)
+ chant : Retour à la tradition - Notre PèreQuatuor Kedroff - Studio SM

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié » (Mt 6, 9)
La grâce à demander : la prière
L’exercice spirituel : aujourd'hui je prends du temps pour prier avec un regard nouveau le Notre Père
L’intention de prière : que les chrétiens se saisissent de la force de la prière pour le salut du monde.

♦ Lundi 7 mars

Personne ne peut croire à ma place

avec le Père Jacques Philippe

“Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu.” Jn 11, 40

Dans ce parcours de Carême proposé par le père Jacques Philippe, nous sommes invités à vivre une expérience puissante de foi, à nous laisser transformer par Dieu et à vivre avec le Christ un profond chemin de résurrection.
Tout ce que Dieu touche, il le transforme, disait saint Séraphim de Sarov ; or nous savons que la prière, qui est un acte de foi, nous donne de toucher véritablement le cœur de Dieu, et ainsi d’être touchés par lui. Tout au long de cette retraite, laissons-nous saisir par l’Amour infini de Celui qui nous a sauvés !
Dans cet épisode, le père Jacques Philippe nous enseigne que si la foi est une adhésion très personnelle à Dieu, elle a, dans son contenu, une importante dimension communautaire. Ma foi, c’est la foi de Marie, c’est la foi des Apôtres, c’est la foi des saints ; je la reçois de l’Église qui la transmet de génération en génération.

Écouter cette méditation (9 min)

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous. » (Ep 4, 4-6)
La grâce à demander : une foi renouvelée en l’Église
L’exercice spirituel : je prends un temps pour remercier le Seigneur pour la grâce du baptême
L’intention de prière : pour l’Église.
P.Jacques Philippe

♦ Dimanche 6 mars

Viens Esprit Saint, guide-moi et inspire-moi !

avec Olivier Belleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, après son baptême, Jésus, rempli d’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim. Le diable lui dit alors : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain. »
Alors le diable l’emmena plus haut et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre. Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m’a été remis et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. » Jésus lui répondit : « Il est écrit : C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul tu rendras un culte. »
Puis le diable le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, d’ici jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi, à ses anges, l’ordre de te garder ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus lui fit cette réponse : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. » Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le diable s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé.

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Seigneur, je T'appartiensOrchestre Philharmonique Prague
Editions Emmanuel

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Jésus, rempli d’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert. » Lc 4, 1
La grâce à demander : vaincre les tentations avec la force de l'Esprit-Saint
L’exercice spirituel : aujourd'hui j'invoque l'Esprit-Saint pour qu'il me guide et soit ma force dans les tentations : "Viens Esprit-Saint, guide-moi et inspire-moi dans cette situation pour être vainqueur du mal avec Jésus !"
L’intention de prière : Esprit-Saint pousse mon cœur vers tout ce qui constitue le bien ; fortifie-moi, inspire-moi de bonnes pensées, soit ma paix et ma joie ! Que Jésus soit ma foi, mon espérance et mon amour !

♦ Samedi 5 mars

Permettre au Seigneur de parler à nos cœurs

Méditation en mode "lectio-divina"

Laissez-vous guider dans votre méditation, étape par étape, pour entrer en contact avec la Parole de Dieu et permettre au Seigneur de parler à votre cœur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts.
Il lui dit : « Suis-moi. » Abandonnant tout, l’homme se leva ; et il le suivait.
Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison ; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux. Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? »
Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »

Écouter cette méditation (11:27)

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Jésus lui dit : "Suis-moi." Abandonnant tout, l’homme se leva ; et il le suivait. » (Lc 5, 27-28)
La grâce à demander : la confiance en Jésus d'être appelé au salut malgré mon péché
L’exercice spirituel : aujourd'hui dans ma prière, je contemple Jésus comme médecin dont l'amour guéri les corps et les âmes et j'agis avec miséricorde envers les personnes que je peux rencontrer
L’intention de prière : pour ceux qui sont malades dans leur corps ou dans leur esprit, que Jésus le médecin des hommes vienne les relever dans leur corps et dans leur esprit

♦ Vendredi 4 mars

La catéchèse du vendredi

avec frère Paul-Adrien d'Hardemare

Catéchèse pour approfondir sa foi : la création

“Soyez enracinés, édifiés en lui, restez fermes dans la foi.” (Col 2, 7)

Dans ce parcours de Carême, le frère Paul Adrien d’Hardemare propose à chacun de revoir les fondements de sa foi chrétienne et catholique. La foi, qui est un don de Dieu, est aussi une décision personnelle qui s’alimente : grâce à ce parcours accessible et exhaustif, approfondissez votre foi et vivez un temps privilégié avec le Seigneur. Vous pourrez ainsi dire avec assurance : oui, je sais en qui je crois !

Présentation

“Et Dieu vit que cela était bon.” Gn 1, 10
Que veut dire Dieu créé le monde ? Quelle est la place de l'homme dans l'univers et comment Dieu prend-il soin de nous ?
Dans ce premier épisode, le frère Paul Adrien nous propose de nous plonger dans le thème de la Création du monde et de l’homme.

Ce que je peux retenir pour ma foi

Que veut dire Dieu créé le monde ?
Le monde aurait pu ne pas être, mais Dieu l’a créé par débordement de bonté. Il maintient la vie du monde et notre existence à chaque instant : la création est un acte éternel qui parcourt le passé, le présent et le futur.
Que veut dire ‘être créé en six jours’ ?
Dans le nombre six, il y a l’idée que la création est créée selon un ordre, une harmonie. Dieu crée le décor pour accueillir la vie humaine, et il veut nous associer dans la création.
Quelle est la place de l'homme dans l'univers, le sens de notre vie ?
En créant l’homme et la femme, Dieu vit que cela était très bon. L’Homme a une place toute particulière dans le projet de Dieu. Nous ne sommes pas seulement quelque chose, mais quelqu’un, créé par Dieu, comme Dieu, pour Dieu.
La place de Dieu dans la création
La création évolue, mais Dieu est toujours le maître de la création. Parfois, Dieu intervient directement, c’est ce qu’on appelle le miracle, mais la plupart du temps, la Providence de Dieu est discrète et c’est le signe même de sa grandeur : il nous donne la dignité d'agir par nous-mêmes.

Écouter cette catéchèse (< 14 min)

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Je reconnais devant toi le prodige, l'être étonnant que je suis : étonnantes sont tes œuvres toute mon âme le sait.» Ps 138, 14
La grâce à demander : réaliser que je suis une œuvre unique créé par Dieu
L’exercice spirituel : je fais mémoire de quelques personnes qui m’ont marquées durant ma vie, et je rends grâce à Dieu de les avoir créées
L’intention de prière : pour les scientifiques et les chercheurs

♦ Jeudi 3 mars

Louer Dieu autrement

louange avec Marie Cazenave

Louer avec Osée

Je m’appelle Marie Cazenave, et aujourd’hui je vous invite à vivre 10 minutes de louange autrement. Nous n’allons pas simplement écouter de la musique chrétienne, mais je vous propose de vivre un vrai temps de prière pour nous mettre en présence de Dieu et nous rapprocher de lui.
Nous méditons ce temps de louange avec « Je vais te séduire » de Hélène Goussebayle.

Écouter cette louange (≈ 10 min)

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Je ferai de toi mon épouse pour toujours, je ferai de toi mon
épouse dans la justice et le droit, dans la fidélité et la tendresse ; je ferai de toi mon épouse dans la loyauté, et tu connaîtras le Seigneur. » Os 2, 21-22
La grâce à demander : un cœur qui aime Dieu
L’exercice spirituel : je réfléchis à trois belles choses que j’ai vécues ces jours-ci, et je remercie le Seigneur pour ses bienfaits
L’intention de prière : pour ceux qui ont abandonné la foi

♦ Mercredi 2 mars

Vivre le Carême sous le regard de Dieu

avec Olivier Belleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

Écouter cette méditation (≈ 7 min)
+ chant : Revenez à MoiFr. André Gouzes o.p. - Studio SM

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Ton Père qui voit au plus secret te le rendra. » Mt 6, 18
La grâce à demander : vivre mon carême sous le regard d'amour de Dieu le Père
L’exercice spirituel : aujourd'hui je prends du temps pour réfléchir à comment vivre ce Carême : comment puis-je, moi, vivre l'aumône, la prière et le jeûne sous le regard du Père et par amour pour Lui
L’intention de prière : Donne-moi, Seigneur, de vivre ce Carême par amour et pour l'amour !

♦ Mardi 1er mars

Entrons dans un dialogue avec Dieu

avec Olivier Belleil

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. »
Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.
Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers. »

Écouter cette méditation (≈ 6 min)
+ chant : Céleste JérusalemCollectif - Béatitudes Musique

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres. » Mc 10, 29-30
La grâce à demander : un cœur qui dialogue avec Dieu
L’exercice spirituel : aujourd'hui j'entre dans un dialogue avec Dieu et je lui permets de me montrer dans quelle relation ou attachement je dois le remettre à la première place : "Seigneur, merci pour toutes les relations que je peux vivre dans ma vie, montre-moi où je dois ajuster mes attachements et accorde-moi la grâce de te mettre à la première place dans ma vie !
L’intention de prière : pour nos relations familiales, que la paix, la joie et l'amour règnent

♦ Lundi 28 février

La foi, source de vie

avec le père Jacques Philippe

“Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu.” Jn 11, 40

Dans ce parcours de Carême proposé par le père Jacques Philippe, nous sommes invités à vivre une expérience puissante de foi, à nous laisser transformer par Dieu et à vivre avec le Christ un profond chemin de résurrection.
Tout ce que Dieu touche, il le transforme, disait saint Séraphim de Sarov ; or nous savons que la prière, qui est un acte de foi, nous donne de toucher véritablement le cœur de Dieu, et ainsi d’être touchés par lui. Tout au long de cette retraite, laissons-nous saisir par l’Amour infini de Celui qui nous a sauvés !

Dans cet épisode, le père Jacques Philippe pointe du doigt le véritable problème de notre vie : notre manque de foi. Il nous enseigne avec douceur que la foi est la seule lumière qui ne nous décevra jamais, qu’elle est une force qui nous permet de nous appuyer sur Dieu.

Écouter cette méditation (8:44)

Pour ma journée :

Le verset du jour : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra. » Jn 11, 25-27
La grâce à demander : une foi plus grande
L’exercice spirituel : je pense à une situation qui me préoccupe et je demande au Seigneur de venir sauver cette situation
L’intention de prière : pour ceux qui n’ont pas la foi
P.Jacques Philippe

 

♦ Présentation

Cette année, l'objectif de notre retraite est de nous aider à fortifier notre foi.
La foi est une réalité paradoxale
- elle est le roc sur lequel nous pouvons construire notre vie, et en même temps, elle est fragile et a besoin d'être soutenue.
- elle nous est familière et en même temps il ne nous est pas toujours facile de mettre des mots dessus et d’en parler simplement.

C’est pourquoi nous vous proposons de recevoir chaque jour une proposition de prière de 10 minutes pour être reboosté et encouragé dans votre foi.

Programme :

En plus des propositions habituelles de l’appli
- Lundi : retraite de Carême sur la foi avec le père Jacques Philippe 
- Mardi, jeudi et dimanche : l’évangile du jour lue et commentée par Olivier Belleil, le Cardinal Barbarin, Père Thibaud du Pontavice, Alex et Maud Lauriot Prévost…
- Mercredi : temps de louange avec Marie Cazenave
- Vendredi : formation de Carême pour grandir dans l’intelligence de la foi avec le frère Paul Adrien d'Hardemare 
- Samedi : expérience de méditation chrétienne avec l’Evangile

La retraite commence lundi 28 février dans l’appli
Pour ne pas zapper vos temps de prière, nous vous proposons de vous inscrire gratuitement pour recevoir dans votre boîte mail une proposition de prière chaque jour. https://retraite.youpray.fr/affermir-sa-foi